AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.

Partagez|

Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mar 18 Aoû - 13:38


Jack Jørgensen

FEAT. Nicholas Hoult

NOM(S): Jørgensen, un nom norvégien qu'il tient de son grand père paternel. ♦ PRÉNOM(S): Jack, comme Jack et le haricot magique, Jack Sparrow ou encore Jack Frost, pas dit que lui marque autant l'histoire que ces personnages. Buzz, comme Buzz l'éclaire, le second prénom le plus nul au monde si bien que ça n'est qu'une pauvre initial dans le nom de Jack. ♦ AGE: 17 balais ♦ LIEU DE NAISSANCE: Sainte mangouste, à Londres ♦ STATUT CIVIL: Célibataire, en couple ça coute trop cher ♦ STATUT FINANCIER: Sur la paille, c'est la crise ! ♦ GROUPE: Serdaigle, pauvre d'accord, mais riche d'esprit ! ♦ MAISON/MÉTIER: Serdaigle ♦ STATUT DU SANG: sang-mêlé, comme ses parents et ses grands parents ♦ EPOUVANTARD: son banquier de gringott qui lui annonce qu'il n'a plus d'argent ♦ PATRONUS: un alligator, tranquille mais féroce ♦ AMORTENCIA: l'odeur de l'argent, des pièces surtout, avec une note de fumée et d'écorce d'arbre ♦ BAGUETTE MAGIQUE: Bois de séquoia, crin de Kelpy, 28 cm et rigide ! ♦ SORT FAVORI: Aparecium, il l'utilise beaucoup pour son trafic ♦ DON : à part celui de trouver des problèmes, il n'en a pas !

Il a hérité des talents des Jørgensen : le quidditch et la magouille ! Il vole aussi bien un porte feuille que sur un balais ! Sa maman faisait du quidditch en équipe pro et son grand-père paternel a du quitter la Norvège à cause de ses plans foireux - On pourrait le qualifié de génie du mal : c'est bien simple, il fait tous ces coups en douce et avec sa gueule d'ange, ça passe crème ! Un jolie sourire, de belles paroles et c'est dans la poche. - Avare et avide d'argent, il n'est ni généreux, ni altruiste et surtout pas prêteur. L'explication est simple : il vient d'une famille qui galère à joindre les deux bouts ! - On ne le croirait pas athlète aux premiers abords, en effet il est plutôt fin et gringalet c'est pour ça que sa place favorite au quidditch c'est celle d'attrapeur. - Il tire très souvent son épingle du jeu, il n'aime pas perdre mais n'a pas besoin de victoire totale : tant qu'il gagne quelque chose de la situation ça lui va, d'ailleurs il ne se lancera jamais dans une entreprise s'il n'a rien à y gagner - A part sur un terrain de quidditch, ou il assure la place de capitaine, il ne brille pas énormément. Il a des bonnes notes, évidemment mais il n'est pas le meilleur, ses amis et les autres ne voient pas en lui un leader ou un cerveau, juste un gars sympa et loin d'être con - Il trempe dans des histoires de paris, (parfois) truqué avec sa sœur jumelle parce que se faire de l'argent facilement, c'est le bien. Pour éviter tout problème, ils sont anonymes - Vous ai-je dit qu'il aimait l'argent ? C'est sa vie, il pourrait l'épouser tant il aime ça ! - Il n'a pas trop d'histoire d'amour, par ailleurs il s'arrange toujours pour être célibataire pendant la saint valentin et les fêtes de fin d'année : pas question de faire de cadeaux ! - Il n'est pas à proprement parlé un mec bien. Il a cependant de belles qualités : il est loin d'être bête, plutôt perspicace et il sait faire profil bas ! En effet, il n'est pas une grande gueule, bien au contraire. Les conflits il les provoque (à la limite), il n'y prend pas part. - Il n'est pas particulièrement méchant, plutôt amer face à sa situation financière et il le fait payer aux autres. - C'est un jeune homme très inventif, qui a une grande imagination et qui est très curieux. Il se tient au courant de l'actualité mais aussi des ragots, surtout grâce à Nova qui a elle-même un réseau d'informations - C'est aussi quelqu'un de loyal et de déterminé, assez mature, il n'a pas une vision erroné de la réalité - Outre ses talents d'attrapeur c'est un excellent cuisinier : il s'est perfectionné à force de préparer des petits plats pour ses frères et sœurs ! - En parlant de frères et sœurs, il a une jumelle, Nova mais il y a encore une autre paire de jumeaux plus vieux, un garçon et une fille qu'il idolâtrait quand il était petit – la famille c'est quelque chose de très important pour lui, sa sœur passe avant tout et il essaye d'aider au mieux ses parents qui ont hérité des dettes du grand père – il se destine a entrer en médicomagie : être médecin ça rapporte bien ! - En plus de ses paris, Jack gagne de l'argent en faisant les devoirs des autres, c'est en parti pour cela qu'il n'a pas toujours des bonnes notes : il travaille mais pas pour lui, heureusement il a de nombreuses de facilités surtout si ça l'intéresse un minimum !

Derrière l'écran


PSEUDO/PRENOM : Yell / Léa plutôt connue sous le pseudo de Andy ! ÂGE : 18 ans ! COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? la première fois par Juliet ! QUELQUE CHOSE A DIRE A PROPOS DU FORUM ? Il est tout beau et la nouvelle version à l'air plus qu'intéressante ** FRÉQUENCE DE CONNEXION : Je rentre en prépa à la rentrée alors je serais très peu présente mais j'essaierai de rp un peu tous les soirs ! MOT POUR LA FIN : Coeur sur vous !




Dernière édition par Jack Jørgensen le Lun 24 Aoû - 20:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mar 18 Aoû - 13:39


Ma vie à Poudlard

L'enfer c'est les autres et le paradis c'est le frique ♦

L'horloge sonne vingt heure. L'heure du dîner en somme et rien n'est prêt. Les parents ne sont toujours pas rentrés mais ça ne chance pas de d'habitude. Travailler plus pour gagner plus et avoir de quoi payer le loyer et nourrir toute la famille. Du haut de ses sept ans, Jack essaye au mieux d'être un enfant exemplaire. Quand on le ramène chez lui après l'école, il cache du mieux qu'il peut la déception qu'il a à se retrouver seul, sans ses parents à qui il ne peut pas raconter sa journée. Il fait ses devoirs sur la table de la cuisine et attend que sa famille rentre. Souvent sa grand-mère paternelle s'occupe d'eux. Ils cuisinent, elle et Jack, en attendant : il adore ça, c'est un peu magique de tout mélanger et d'obtenir à la fin un délicieux repas ! Mais ce soir là, elle s'est assoupie sur le canapé laissant ses petits enfants livrés à eux-mêmes. Les deux ainés sont devant la télé, Nova joue dans la chambre qu'ils partagent tous les deux et Jack escalade une chaise pour atteindre le placard le plus en hauteur : il a faim et les conserves se trouvent tout là haut ! C'est les seuls plats qu'il a le droit de faire tout seul : ses parents et sa mamie refusent qu'il se serve des plaques chauffantes puisqu'il est encore trop petit. Soit ! Mais il peut toujours utiliser le micro-onde !

Mettre la table, ça se fait facilement. Il sait bien où sont les assiettes, les couverts, les verres... C'est toujours eux, les enfants, qui doivent les ranger, parce que leur mamie n'est plus toute jeune et que se baisser c'est mauvais pour son dos. Ça ne gêne aucun des enfants de participer ainsi pour la famille, c'est normal, ils ont grandit comme ça. Une boite de petits-pois et une barquette de jambon plus tard, la fratrie mange enfin, les deux plus grands félicitent Jack pour son initiative, ils commençaient aussi à avoir faim. Son estomac a grondé plusieurs fois et maintenant qu'il est rassasié il se sent mieux. Vraiment mieux. Un sentiment de fierté accompagne sa sensation de satiété : parce que tout seul, comme un grand, il a réussi à faire à manger pour tout le monde. Parce qu'il a l'impression qu'on peut désormais compter sur lui.
Quand sa grand-mère se réveille, alertée par des hurlements de bébé, certainement celui d'un voisin, elle le félicite d'avoir pris les choses en main. Ce qu'elle ressent n'est pas de la fierté au contraire de Jack mais du soulagement. Et c'est en le remarquant que le petit garçon prend conscience de la difficulté de leur situation. Il comprend qu'elle est soulagée de voir qu'il pourra s'en tirer même sans elle... Il comprend que les choses ne sont pas comme il le pensait et que non, ça n'est pas normal d'être aussi autonome à sept ans. Mais, même s'il le comprend, ça ne change rien et puis de toute façon il est encore trop petit pour voir les choses dans leur ensemble. Alors il oublie et se contente d'être fier. Des problèmes ? Il aura tout le temps d'en avoir plus tard.

* * *

L'école primaire c'est quelque chose de vraiment très simple mais pour Jack, ça reste très intéressant. Il ne saurait dire pourquoi car compter, lire et écrire c'est facile. Mémoriser des dates et des évènements aussi, ça pourrait même avoir l'air ennuyeux. Mais il y a d'autre chose, comme les sciences ou l'art plastique, deux matière que Jack affectionne particulièrement. Il sait qu'il n'est pas un moldu et que par conséquent, ces matières prendront fin avec l'entrée au collège et c'est peut être ce qui le pousse à être si assidu. Ça pourrait toujours lui servir plus tard ! Il ne sait pas quand, ni comment mais qui sait ? Comme il a de bonnes notes, il fanfaronne souvent quand ses parents rentrent, absolument ravi de réussir ! Si Nova a besoin d'aide, bien que généralement ça soit plus de la flemme, il le fait avec plaisir. Il aime apprendre, enfin pas exactement. Cela s'apparente plus à de la faim. Toute personne ayant très faim est ravi une fois repu, c'est exactement ça seulement, c'est un besoin intellectuel qu'il ressent.
Cependant, il ne peut pas beaucoup lire car ses parents n'ont pas assez d'argent pour leur acheter des livres ainsi, le jeune garçon passe le plus claire de son temps à la bibliothèque, c'est son refuge. Au moindre soucis il vient se cacher au milieu des grandes étagères couvertes de livre, il en prend un et le lit.

Contrairement à sa sœur, il ne déclenche que peu de phénomènes magiques, à vrai dire il n'en a jamais déclenché aucun, il ne saurait expliqué pourquoi. Enfin, si. Il a une théorie : sa jumelle est peut être plus émotive que lui et par conséquent, sa magie s'exprime plus ! Assis contre un des nombreux rayonnages de la bibliothèque il parcourt une œuvre de fiction qui parle de sorciers et s'amusent du nombres d'énormités qu'elle contient. Les moldus ont tellement d'imagination ! Lui qui espérait trouvé des renseignements sur les baguettes ou les différences entre les sorciers !
Lorsqu'il termine le roman, il le ferme et le garde entre ses mains, rêveur. Il attrape son sac à dos, qui fait à peu près trois fois sa taille, et en extirpe son cahier d'histoire ainsi que sa trousse. Il prend le cahier par la fin et commence à écrire des idées, des noms qu'il vient d'inventer, des gentils, des méchants, il dessine d'un trait grossier des endroits qui n'existent pas mais les gomme rapidement : il n'a aucun talent pour l'art. Il ne désespère pas, un jour on reconnaitra ses talents artistiques, après tout, beaucoup de peintres ou de poètes sont des artistes incompris et il est persuadé d'en faire parti ! Pour chercher un peu d'inspiration, il lève la tête et, tout en haut, il voit un gros livre à l'air ancien qui lui fait immédiatement de l’œil. Il chercherait bien un tabouret pour l'atteindre mais il n'en voit pas dans l'allée et il a peur de ne plus retrouver ce rayon s'il s'éloigne de trop... Contrarié, il ne se décourage pas pour autant, il est très persévérant après tout, et s'essaye à l'escalade. Pas très à l'aise et encore moins certain que rien ne cède sous son poids, il décide de fermer les yeux pour se donner du courage. Il visualise très fort l'ouvrage qu'il veut, quasiment sur que ça lui donnera des ailes. Il n'a pas tout à fait tort : quelques secondes plus tard, alors qu'il est encore loin de son objectif, le gros volume se retrouve sur le sol, à côté de son sac et lui est assis par terre, comme si de rien n'était. Jack cligne des yeux plusieurs fois, pas tout à faire sur de ce qui vient de se passer et quand, finalement, il réalise qu'il a bel et bien transporter magiquement l'objet de son désir par terre un large sourire fend son visage. Une bibliothécaire passe au même moment et est surprise de retrouver l'enfant de neuf ans avec un vieux livre d'économie.
Lui et elle se connaissent bien, elle apprécie beaucoup Jack et son intelligence vive, la facilité qu'il a à comprendre les choses et la ténacité dont il fait preuve pour assouvir sa soif de découverte. Quand il ne lit pas, ils bavardent tous les deux et elle lui a déjà recommandé un bon nombre de roman qu'il a dévoré sans effort. Elle ramasse le recueil qui n'était absolument pas à sa place au milieu des romans fantastique:
« Crois moi, ce genre de livre est plutôt barbant ! Je ne pense pas qu'un bouquin sur l'économie du monde à l'époque des grandes découvertes te passionnent.
- ça n'est pas une histoire ?
- Non, c'est un vieux livre avec beaucoup de donnés chiffrés, des rapports, des lettres. C'est de l'histoire économique et c'est très difficile à lire et à comprendre à ton âge mais je t'accorde que la couverture est très belle ! »
Madeline, c'est le nom de la bibliothécaire, elle a dans la trentaine et connait une vie amoureuse absolument désastreuse. Elle doute d'avoir un jour des enfants ainsi elle s'occupe principalement de la partie jeunesse de la bibliothèque pour être au plus proche des gamins et dans l'espoir de se sentir un peu comme une maman. C'est vain mais elle est comme la plupart des êtres humains : elle n'arrive pas à se détacher de ses désirs... Elle offre un sourire à Jack, et lui tend la main qu'il prend sans hésiter :
« Viens, j'ai quelque chose à te montrer et je suis sure que ça va te plaire ! »
elle l'emmène dans ce qui semble être des archives et sort un gros livre qui a l'air aussi ancien que celui que Jack voulait. Suspicieux il fronce les sourcils et Madeline lui raconte alors que c'est un livre de contes et que, même s'il est un peu grand pour ça maintenant, ça reste une mine d'or. Le petit garçon ne connait aucun conte moldu, ou si peu qu'il accepte de tenir compagnie à ce qui se rapproche le plus d'une amie pour lui et il se plonge dans sa lecture alors qu'elle s'active à trier un carton de revues.

Ce fut la première fois que Jack lu 'Jack et le haricot magique' et il se fit la promesse de sauver sa famille comme le héro le faisait. Soudainement, il était très fier de son prénom.

* * *

Recevoir la lettre de Poudlard n'a pas été une surprise, ni pour lui ni pour Nova, au contraire, ils l'attendaient impatiemment. Bien sur, leurs affaires, ils les ont récupéré de leurs aînés, et ce que ça soit les vieilles robes, les livres ou les marmites. La seule chose neuve en leur possession ce sont leur baguette et Jack est très fier de la sienne : bois de séquoia et crin de Kelpy, il a entendu dire que ce bois de baguette portait chance ! Ce qu'il ne sait pas encore c'est que ces baguettes choisissent des sorciers chanceux et de la chance, il va en avoir besoin.
Cependant, s'il a été si heureux de recevoir sa lettre et sa baguette, il n'en mène pas large maintenant qu'il est devant le choixpeau magique. Il se sent mal devant tant d'opulence : il faut dire que le château est richement décoré, le plafond est parsemé de bougies qui lui semblent être des étoiles et les grandes tables sont décorés d'argenterie et de dorures. Il y en a plus que Jack n'en a jamais vu et il ne sent pas trop à sa place au milieu d'autant de richesse. Heureusement, sa jumelle n'est pas loin. Il cherche même son grand frère à la table des gryffondor et sa grande sœur à la table des serdaigles mais il n'arrive pas à les trouver et abandonne, se disant qu'il finira bien par les croiser.

Les premiers prénoms sont appelés et c'est maintenant au tour de sa sœur, qui pour une fois, est nommée par son vraie prénom : Alabama. Le nom de famille par contre, est écorché, mais elle se reconnaît, lance un regard à son frère qui lui répond d'un sourire qu'il veut encourageant et s'avance.
Quand elle est envoyée chez gryffondor, une clameur s'élève de la table des rouges et or, comme à chaque fois qu'un nouveau y est envoyé, certains même se lève et parmi eux, leur grand frère qui doit être très fier de voir sa petite sœur rejoindre ses rangs. Jack, lui, n'est pas rassuré. S'il est le jumeau de Nova, ils n'en restent pas moins différents l'un de l'autre et ils ne montrent pas les mêmes qualités : comment fera-t-il s'il n'est pas dans la même maison qu'elle ? Et comment ils ont fait, eux, quand ils ont été séparé ? Il anticipe l'appel de son nom et sort de la foule puis quand on écorcher pour la deuxième fois de la soirée le nom Jørgensen, il s'approche du choixpeau qu'on lui pose sur la tête. À l'intérieur de sa tête c'est le bazar : il voudrait suivre Nova, parce qu'il n'a pas appris à vivre sans elle, mais d'un autre côté il aimerait suivre sa propre destinée. En tout cas, il ne veut pas aller à Serpentard puisque cette maison est réputée pour être les ennemis des gryffondor et il est hors de question qu'il se retrouve dans la maison rivale à celle de sa sœur (et de son frère en plus !). Le choixpeau annonce alors Serdaigle ce qui le soulage autant que ça l'inquiète. Il y a à nouveau des cris mais plutôt que de regarder dans cette direction il cherche des yeux sa jumelle puis va rejoindre sa nouvelle maison. À la table il voit sa grande sœur et se rappelle qu'il n'est pas tout seul : tant mieux !
Quand enfin la répartition est finie et que le discours est prononcé, le repas apparaît mais Jack n'a pas faim. Il n'a jamais vu autant de nourriture sur une table mais ça ne lui donne pas envie du tout. Il a surtout l'impression d'appartenir à un autre monde, un monde ou l'on vit dans un petit appartement mal isolé, tout gris et ou l'on s'entraide pour vivre. Il pense à ses parents qui doivent être seuls. C'était déjà vide sans les grands, maintenant qu'il n'y a plus d'enfants, ça doit être pire ! Malgré tout, il essaye de faire bonne figure, affiche un sourire et s'oblige à manger pour que personne ne lui pose de questions ou le prenne en grippe pour son attitude.

Au fond de lui, il espère que Nova aura encore besoin de lui, comme quand elle se glissait dans son lit la nuit, après un cauchemar. C'est de ça dont il a besoin : de se sentir utile. Il veut protéger sa sœur aussi, mais il est temps pour lui de se détacher du foyer, il est temps pour lui de grandir et de déployer ses ailes.

* * *

A partir de la deuxième année à Poudlard on peut avoir son propre balais et depuis qu'il est monté dessus, Jack sait qu'il en veut un rien qu'à lui. Il veut faire parti de l'équipe de quidditch parce qu'il n'y a rien de plus génial que de voler. À chaque fois, il attend le moment où il pourra enfourché son balais et s'élever dans le ciel. Il n'y a que là qu'il se détend, qu'il se concentre, qu'il oublie un moment la situation plutôt pourrie qui est la sienne. Il profite. Ça lui fait un bien fou, et même plus. Tant et si bien que le soir il en rêve. C'est dans ses gènes de toute façon : sa mère était célèbre dans le quidditch mais elle a du arrêter car elle s'est blessée et n'a jamais pu reprendre. Ses quatre enfants, par contre, sont en pleine forme et elle les a initié à ce qui est devenue une de leur passion.
Alors voilà, il va entrer en 3ème année, il est devant une vitrine et il bave, littéralement, sur le dernier modèle. Mais il y a cette foutue étiquette avec le prix qui détruit tous ces beaux rêves, qui le ramène à la réalité. Réalité qu'il aimerait bien fuir mais elle est tout le temps là à le rattraper, à le narguer. Le pire ? C'est qu'au fond il sait qu'il le mérite. Il a fait des efforts et il est doué. Il s'est démené depuis tout petit pour aider convenablement ses parents, pour ne pas être un poids et il s'en sort bien à Poudlard. Il est même dans la maison la plus brillante ! Mais ça ne change pas qu'ils sont sur la pailles, qu'ils n'ont pas d'argent : rien de ce qu'il pourrait faire ne changera ça... Il ne demande même pas à ses parents s'ils peuvent le lui offrir. Il connait déjà la réponse et ne veut surtout pas l'entendre à voix haute. D'ailleurs où sont-ils ? Jack les a perdu dans la foule, pour une fois qu'il peut passer une journée avec sa famille, il arrive à ne pas le faire ! Il faut un certain talent pour ça non ? Tant pis ! Plutôt que de les chercher encore et encore, il entre dans la boutique. Il veut voir tout ce matériel dont il a envie. Même si ça lui fait un peu mal de ne pas pouvoir le posséder. Il se perd dans les rayonnages et ses yeux sont pleins d'étoiles ! À chaque chose qu'il découvre, son visage se fend d'un large sourire : cet endroit est le paradis sur terre. S'il pouvait, il achèterait tout !

Un peu plus loin, il aperçoit un gars qu'il connait un peu, il le rejoint pour discuter et ensemble ils s'extasient sur l'équipement qu'ils trouvent. Et quand Jack confie vouloir juste un peu plus d'argent pour pouvoir s'acheter ce qu'il veut dans cette boutique, l'autre le regarde avec sympathie et lui glisse gentiment :
« Bah, t'es intelligent, tu trouveras bien une solution ! »
Le serdaigle se contente alors de hocher la tête, d'ailleurs ses parents l'ont enfin retrouver et lui demande de se presser : ils font de grands signes depuis l'entrée du magasin. Alors il dit au-revoir au garçon et les rejoint rapidement. Mais il n'a pas la tête aux achats. Il se demande, sincèrement, s'il trouvera un jour une solution à ses problèmes d'argents... Au bout de quelques minutes à marcher au milieux de la foule bourdonnante, Jack sent qu'on lui tire la manche. Il sort de ses pensées et croise le regard brillant de sa sœur, il lui sourit gentiment :
« C'est le nouveau Nimbus dans la vitrine ?
- Ouais, et ils ont tout amélioré : le confort, la rapidité et il y a un tas d'options génial ! Même les matériaux sont exceptionnels !
- Le saint Graal des balais !
- Comme tu dis ! Ça serait tellement bien qu'on ait des bons balais...
- Ouais, et ce serait encore mieux si on pouvait avoir le Nimbus ! »
Jack ne lui répond pas, se contentant d'un sourire triste que Nova comprit car elle n'insista pas et préféra changer de sujet. Rien que pour ça, il se dit qu'il avait la meilleure jumelle au monde.

* * *

L'Alabama est réputée pour ses alligators, du moins on en trouve assez facilement et, pendant les vacances, les enfants Jørgensen adorent se perdre vers les cours d'eau et marécage pour tenter d'en apprivoiser un. Si eux vivent en Angleterre, leur grand-parent maternelle habitent l'Amérique et on l'habitude de les garder pendant la période des grandes vacances. Puisqu'ils ont un grand terrain perdu au milieux de nul part c'est l'endroit rêvé pour les quatre enfants qui gambadent dans la campagne en riant.
Avant d'atteindre la rivière, le petit groupe se réunit et l'ainé rappelle le but de leur escapade :
« Nous sommes investis d'une grande missions aujourd'hui ! » le coup de coude de sa jumelle lui indique qu'il doit abandonner tout le côté théâtral qu'il avait prévu : « On doit trouver un alligator !
- Ouaiiiiiiiis ! »
Il n'en faut pas plus pour qu'ils détalent comme des lapins en direction du marécage. Ce qui est stupide parce qu'aucun animal ne se tenterait à les approcher avec le boucan qu'ils font... Mais la petite bande s'en fiche, ils s'amusent et s'enfoncent dans les fourrées à la recherche d'un nid ou de quoique ce soit qui y ressemble :
« Là ! Je vois un truc qui bouge ! »
Nova s'avance un peu plus et tombe nez à nez avec un énorme lézard et ses grosses dents. Heureusement, sa fratrie ne la laisse pas seule et Jack, en bon frère jumeau se précipite au devant du danger. C'est interdit, d'accord, mais il sort tout de même sa baguette et la pointe sur l'animal menaçant qui fait claquer ses dents :
« Je crois pas qu'il veuille devenir notre ami. »
lance sarcastiquement Nova ce qui fait sourire Jack mais la bestiole ne semble pas apprécier l'humour de la jeune fille et s'avance, le serdaigle n'hésite pas une seule seconde :
« Deprimo ! »
Le sol s'affaisse sous ses pattes et il enchaîne avec un sort de stupéfaxion qui, heureusement, fonctionne. Jack a beau être un serdaigle, il n'est pas toujours sur de réussir son coup et est plutôt soulagé d'avoir pu protéger sa sœur, les deux ainés arrivent trop tard et voyant qu'il n'y a plus de problèmes continuent l'inspection du coin, en plus Nova a pris son air sévère et ils préfèrent laisser leur petits frères et sœurs régler leur compte tout seul :
« Tu n'as pas le droit d'utiliser la magie en dehors de Poudlard ! Tu pourrais te faire renvoyer !
- Et tu aurais pu te faire manger ! Puis on est en Alabama, crois moi le ministre de la magie s'en bat les steak de ce que je peux y faire.
- Je crois qu'on est arrivé à temps pour la naissance ! »
Leur grande sœur les appelle d'un peu plus loin, elle tient dans ses mains un œuf qui s'agite. Nova et Jack les rejoignent, n'ayant plus rien à ajouter et puis l'excitation leur fait tout oublier. Ils sont tous les quatre pressés autour de la serdaigle qui serre religieusement la coque qui se fendille doucement, c'est la magie de l'Alabama : le sort d'allégresse lancé par un petit bébé animal. Une petite tête surgit alors et les regarde avec un air curieux :
« On a réussi !
- Ouais ! On l'appelle comment ?
- Il lui faut un nom classe !
- Pouchi !
- On a pas la même définition du mot classe... »
Les deux ainés s'affrontent du regard :
« Pour la référence ! »
Nova et Jack décident de faire comme si de rien n'était et s'amusent plutôt avec le petit lézard aux dents pointues, il est adorable et semble avoir adopté les quatre adolescents comme sa nouvelle famille. Finalement, ils gardent Pouchi comme nom, parce que c'est nul et que ça ne va pas du tout à un alligator et c'est ce qui rend la chose drôle :
« Mais j'exige qu'on appelle Rex le prochain ! »
Sur le chemin du retour, ils imaginent des plans pour le garder en secret, sans que leurs grands parents ne se rendent compte de la présence du bébé. Ils s'amusent, profitent et rien ne peut leur résister parce qu'ensemble ils trouvent des solutions ! Et c'est fou ce que cette perspective rend Jack heureux : il a l'impression qu'ensemble, ils pourraient chasser le malheur.

* * *

« Tu peux parier plus ! C'est sur qu'ils vont gagner. »
Heureusement que personne ne hurle, il aurait été problématique qu'un professeur les trouve en train de parier de l'argent, ça n'est pas expressément indiqué qu'il est interdit de faire ce genre chose dans le règlement mais les jeunes adolescents savent qu'il ne faut pas tenter le diable. Se faire prendre serait synonyme de problèmes et pour Jack, cela signifierait aussi la fin de son seul revenu. Il lance un regard d'avertissement aux autres qui se calment presque aussitôt et qui finissent leurs pronostiques à voix basse. Lui pendant ce temps compte à nouveau ce qu'il a pu récolter : sa petite affaire commence enfin à rapporter.
Jusqu'à maintenant, Jack ne s'était jamais réellement intéressé à l'argent, enfin si, mais uniquement dans la mesure où sa famille en manquait. Il fallait économiser ! Mais maintenant ? Il a besoin de se faire plaisir de temps en temps et il a les moyens d'y arriver. Ou du moins, il a trouvé les moyens de le faire. Parce que c'est comme ça qu'il a décidé de fonctionné : Jack ne veut plus dépendre des autres, s'il veut quelque chose, il l'obtient. Tout seul, comme un grand : ce nouveau balais, il l'aura. Mais il se rend bien compte que ce qu'il gagne pour l'instant n'est pas suffisant. Il faut qu'il voit plus haut, beaucoup plus haut. Et plus grand aussi. Immensément plus grand...
Et tandis que ses doigts caresse distraitement l'argent, tandis qu'il réfléchit à tous les stratagèmes possibles pour s'enrichir un peu plus, c'est tout un monde qui s'ouvre à lui. Un monde dans lequel il plonge sans la moindre once d'hésitation quitte à se brûler les ailes.

* * *

La salle commune des serdaigles a toujours été un des endroits favoris de Jack, plus encore quand il peut retrouver ses quelques amis et s'aérer un peu l'esprit loin des paris, des cours et de l'image qu'il s'est donné du mal à forgé. Cependant, à cet instant, une ombre vient noircir le tableau : il y a ce mec, un serdaigle lui aussi, que Jack ne peut pas voir en peinture et qui, comble de l'ironie, sort avec sa sœur. Pas avec la grande, avec sa jumelle ! Nova ne veut rien entendre sur le fait que ça n'est pas quelqu'un pour elle et lui, il ferait tout pour lui pourrir la vie alors il ne risque pas de se séparer d'elle... C'est un problème pour Jack qui a peur que cet imbécile (qui ne l'est pas tant) découvre tout sur leurs affaires : il est persuadé qu'il sort avec Nova pour l'utiliser et l'atteindre lui. Cela dit, il pense aussi que sa jumelle sort avec ce qu'on peut appeler son pire ennemi juste pour l'emmerder : il est un peu parano sur les bords mais a-t-il vraiment tord ?
Assis avec ses amis, il le fusille du regard et n'écoute rien de ce que raconte ses amis, pas que ça ne l'intéresse pas, enfin si un peu, mais surtout parce qu'il réfléchit à une manière de remettre l'autre petit prétentieux (comme il se plait à l'appeler) à sa place. Jack ne manque pas d'idées mais la plupart implique un meurtre de sang froid et il préfèrerait autant ne pas finir sa vie à Azkaban. Puisqu'il ne répond pas au moment ou on l'interpelle, ses amis s'en amusent et il a même droit à un coup de coude :
« Quoi ? » son air renfrogné les fait rire et il pousse un soupir exaspéré. Il les aime bien, pour sur, mais parfois il se dit qu'ils n'ont vraiment pas les mêmes priorités ! De toute façon qui pourrait comprendre la situation dans laquelle il se trouve ? Aucun d'eux n'a de jumelle et encore moins leur ennemi juré qui sort avec... Jack n'est pas à proprement parlé possessif, un peu quand même, mais il tient énormément à sa jumelle et encore plus à l'argent que lui rapporte son trafic et si à cause d'un seul et même imbécile il perd Nova (parce qu'il serait capable de la monter contre lui !) et son unique revenu, ça ne va définitivement pas le faire. Alors autant lui faire comprendre maintenant qu'il a plutôt intérêt à ne pas le chercher :
« Si on te connaissait pas, on pourrait croire que tu es jaloux. » Jack lève les yeux au ciel, il n'a jamais rien entendu de plus stupide, enfin si mais ça n'est pas le moment d'en débattre. Plutôt que de continuer sur cette voie, il préfère changer de sujet de conversation, il a l'habitude de faire ça, c'est un peu la base pour se sortir de discussions sensibles ou pour garder un secret, et des secrets il doit en garder pleins.

Le jeune homme a beau aimé énormément sa sœur, il ne l'aime pas au point d'accepter tous ses choix. Un soir, Jack se rend à la volière : son plan est très simple et extrêmement bien pensé, il a fabriqué lui-même du vermifuge, il aurait pu faire du laxatif mais il ne voulait pas se montrer trop cruel avec les chouettes et les hiboux et a 'emprunté' quelque chose à l'emmerdeur (autre surnom par lequel il le dénomme affectueusement). La suite est simple à imaginer : avec la lune comme seule témoin, il verse dans le mangeoire la potion faite maison et cache la bague avec les armoiries de la famille dans un coin ou elle aurait pu très probablement tomber sans que cela ne paraisse trop suspect. Il ne porte pas souvent cette bague, sinon il aurait été très difficile de se la procurer mais le serdaigle sait ou il la garde quand elle n'est pas dans sa poche ! Et maintenant elle est par terre, sur le lieu du crime.
C'est satisfait que Jack rejoint son lit. Personne ne sait ce qu'il a fait et personne ne l'a croisé alors qu'il se baladait dans le château : pas même un fantôme ! C'est bien le but, si quelqu'un découvre qu'il a fait le mur, il risque gros... Mais ça vaut le coup, d'après lui.
Le lendemain matin, le courrier est livré mais pas que ! La potion de Jack fait effet et les pauvres volatiles ne peuvent se retenir et, alors que tout le monde prend son petit déjeuner, des fientes d'oiseau pleuvent du plafond. La blague est de très mauvais goût, dans tous les sens du terme, mais c'est exactement ce dont Jack a besoin pour le discréditer. D'ailleurs, les professeurs ne tardent pas à chercher un coupable et c'est tout naturellement qu'ils se rendent à la volière et découvre que du vermifuge a été introduit dans leur mangeoire. Il leur faut bien la journée pour finalement trouver la bague : parfait ! Puisque ça n'a pas été un jeu d'enfant, ils ne penseront jamais que c'est un coup monté. Et en effet, le Roméo de Nova est finalement convoqué et la sentence tombe, en plus d'un nombre d'heure de colles dans la cuisine à aider et dans la volière pour apprendre à respecter les oiseux, il peut faire une croix sur le titre de capitaine de l'équipe de quidditch, il était pressenti pour comme Jack qui voit son chemin tout tracé ! Il n'en espérait pas tant. Quand on pense que tout est parti d'une pauvre remarque lancé en première année à propos des Jorgensen, difficile d'imaginer l'ampleur des dégâts aujourd'hui. Le pire étant qu'il y aura une vengeance : il y en a toujours. La loi talion est la seule qu'ils respectent tout deux.

* * *

Assis sur son lit, dans le dortoir des Serdaigles, Jack lit un traité sur la métamorphose que sa grande sœur lui a offert pour son anniversaire. Avec précision et minutie, il annote le texte, souligne certaines phrases et ajoute même des références à d'autres ouvrages qu'il a déjà terminé. Complètement absorbé dans son travail, il ne fait pas attention à l'heure qui passe mais il est loin d'être le seul : chez les serdaigles c'est souvent club lecture ou expérimentations à tout heure de la journée. C'est une ambiance que le jeune Jorgensen apprécie particulièrement, c'est studieux, c'est silencieux et pourtant ça n'a rien de reposant. C'est comme si l'on pouvait sentir tous les cerveaux bouillonner, le bruit des plumes n'a rien de calme, c'est un acharnement sur le papier qui retranscrit l'excitation de ceux qui les tiennent parce qu'ils rédigent des idées, des sorts, des hypothèses, des vérités qui ont hâte de se tenir sur un parchemin et qu'ils ne peuvent plus retenir. C'est fébrile, c'est excité et ça se passe après le couvre feu. Éclairé par une faible lueur ils sont plusieurs à se défouler en posant des mots sur leurs pensées ou en lisant et apprenant.
La fatigue rattrape Jack qui cherche à la chasser du mieux qu'il peut, il trouve le traité très intéressant et serait frustré de le remettre à plus tard mais il doit se lever le lendemain et il sait que s'il ne dort pas suffisamment, jamais il ne tiendra debout. Déçu, il lâche le livre sur le sol mais, dans le silence du dortoir il entend comme un bruit de feuillet qui tombe. Intrigué, il se penche et trouve une enveloppe que sa grande sœur avait apparemment caché là. Sa curiosité étant piquée, il repousse son heure de coucher à plus tard et ramasse le papier. Dans l'enveloppe se trouve plusieurs feuillets dont il reconnaît l'écriture : c'est la sienne ! La sienne quand il était un enfant... Sur l'entête de la première page on peut lire « La princesse aux dents violettes » et Jack se retrouve tout simplement pétrifié devant ce vieux conte qu'il avait rédigé quand il était petit. Contrarié à l'idée que quelqu'un puisse tomber dessus, il se lève sans bruit et descend dans la salle commune ou il pourra bruler ce vieux texte.
Cependant, la nostalgie le rattrape et il le relit une dernière fois en soupirant devant sa propre faiblesse :

Il était une fois une princesse très gourmande. Son père, le roi, commanda un jour une tarte au mûre pour un diner princier auquel il comptait promettre la main de son unique héritière à un des princes présents qui lui ferait bonne impression. Et cette bonne impression reposait sur la tarte car les mûres étaient une denrée très rare et il s'était promis que quiconque découvrirait de quel fruit il s'agit, gagnerait la main de sa fille. Cette dernière n'était pas au courant des machination du monarque et ignorait tout de l'importance de la tarte mais, quand elle la vit, trônant au milieu de la cuisine elle ne put se retenir et y gouta avec plaisir. Puisqu'elle était délicieuse, elle en reprit encore un peu. Puis encore un peu. Et encore, et encore jusqu'à ce qu'il n'en reste plus une miette ! Rassasiée et ravie d'avoir mangé un plat si délicieux, elle retourna à sa chambre pour se préparer au diner de ce soir.
Il y avait beaucoup de monde et de très beaux partis à qui elle souriait de toutes ces dents mais aucun ne vint lui parler, ils l'évitaient tous. Désarçonnée par ce manque d'intérêt général elle se contenta de fixer son assiette sans plus parler. Cependant, un jeune homme, un marquis d'un royaume lointain s'installa près d'elle et lui fit la conversation toute la soirée. Ils rirent à gorge déployée, se racontèrent des secrets et commentèrent chacun des plats avec enthousiasme. Le courant passait bien mais le moment du dessert arriva. La princesse gourmande était enchantée à cette idée : elle s'imaginait déjà une immense pièce montée couverte de crème, de fruit et de chocolat. Quelle ne fut pas sa déception en voyant les cuisinières arrivées les mains vides. Elles racontèrent au roi que la tarte qui avait été préparée avait été volée ou dévorée. Furieux, il promit à quiconque trouverait le voleur de donner la main de sa fille. Celle-ci sursauta à cette annonce et baissa les yeux honteuse car c'était elle qui avait commis le crime.
Tout le monde se regardait sans comprendre mais un des princes présents se leva et annonça d'un air amusé :
« C'est la princesse qui a mangé le dessert Sire ! »
Un « Oh » de stupeur retentit dans l'assemblé et le roi s'offusqua de telles accusations. Le prince continua alors :
« Elle a les dents violettes, je suis sur que c'était une tarte aux mûres que nous allions mangé ce soir ! »
Le monarque se tourna vers sa progéniture et lui demanda de sourire, elle s’exécuta et montra à son père ses dents colorées en violet. Puisque le prince avait trouvé le coupable, il obtint la main de la princesse qui se retrouva séparé du marquis dont elle était tombée amoureuse... Elle se promit alors de ne plus jamais grignoter entre les repas et de se laver les dents régulièrement !

FIN


Sous le texte, il y a une petite note qui adresse le conte à Nova en lui recommandant de se laver les dents après avoir mangé les bonbons cachés sous son lit. C'était il y a longtemps et Jack sourit en se remémorant ce moment de son enfance : à l'époque il écrivait des histoires pour conseiller sa jumelle ou quiconque d'autre et il signait « La voix de la sagesse ».
Ne pouvant se résoudre à le brûler, il retourne dans la chambre et cache à l'abri des regards le conte. En s'endormant, il imagine celui qu'il s'adresserait à lui même pour le prévenir d'arrêter de jouer avec le feu. Il repense à Jack et le haricot magique et se promet de revenir sur le droit chemin une fois qu'il n'aura plus besoin de la poule aux œufs d'or.

* * *

Les choses ont bien changé, toute l'innocence qui faisait de lui un homme bien semble tout simplement avoir disparu. Où est passé la passion qu'il éprouvait pour le quidditch ? À quel moment a-t-il perdu de vue la notion de famille ? Quand a-t-il commencé à faire passer l'argent avant tout ? Il ne le sait pas et s'en fiche bien. Il a l'impression d'être heureux et d'avoir la vie qu'il voulait. Il ne manque plus de rien et tant pis si c'est payé avec de l'argent sale. Nova et lui forment une très bonne équipe : les affaires roulent comme on dit. Ce matin, comme tous les autres jours, il n'a pas besoin de meilleurs raisons pour sourire. Il se prépare rapidement et va s'entrainer : c'est sa routine. Tandis qu'il se presse dans les couloirs, il entend une conversation à propos de la gazette du sorcier, un truc pas très net et ça l'intrigue. Il s'en fiche bien de cette histoire de Cracmol mais peut être qu'il pourrait en tirer quelque chose, alors il ralentit pour laisser trainer ses oreilles et glaner quelques informations. Il finit même par demander, courtoisement s'il vous plait, un exemplaire afin de voir de lui-même les propos tenus.
Jack ne se souvient plus d'à quand remonte le dernier moldu dans sa famille. Ses quatre grands parents sont sang-mêlés, est-ce qu'un de leur parent est moldu ? Peut être, il ne s'est jamais posé la question et ça ne l'intéresse toujours pas. Cependant, il ne voit pas ou est le problème, certes, c'est dommage pour les famille de sang pur mais s'il y a de plus en plus de né-moldu alors le nombre de sorcier est en expansion et ça n'est pas plus mal. Ça n'est pas comme si Jack prêtait attention au rang du sang, bien au contraire, rien ne pourrait plus le désintéressé, à moins bien sur que vous ne veniez d'une de ces familles pleines aux as ! Là c'est une autre histoire. Il se demande vaguement ce que sait Nova à ce sujet, il lui demandera plus tard s'ils peuvent en profiter. Pour l'heure il doit aller se délier les muscles et faire un peu de quidditch, il range le journal dans sa robe et laisse les autres parler et débattre. Pour lui, ce ne sont que des mots, fondés, d'accord, mais toujours que des mots. Dans la vie, il faut savoir agir et bien choisir ses causes. Celles des cracmole et de la disparition des lignées pures ne font pas parties des causes qui pourraient l'intéresser.

C'est pas facile de jouer un rôle constamment. De faire semblant d'apprécier les autres, aujourd'hui encore plus, ça le fatigue. Mais il continue, il doit tenir bon parce que c'est comme ça que ça fonctionne. Personne ne doit savoir pour ses problèmes d'argent. Personne ne doit savoir qu'il déteste plus de la moitié d'entre eux, personne ne doit savoir qu'il roule dans la farine un paquet de gens juste pour l'argent. Alors il ajuste son sourire, enfermant bien soigneusement au fond de son cerveau ce qu'il vient d'apprendre, et rejoint les vestiaires pour se changer. Il est temps pour lui de rentrer dans la peau de Jack Jørgensen, le gars qu'on apprécie sans plus et qui fait un excellent attrapeur et capitaine. Et ce rôle là lui va comme un gant.




Dernière édition par Jack Jørgensen le Sam 29 Aoû - 11:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mar 18 Aoû - 13:40


Mon dossier scolaire

Document réservé à l'usage administratif de Poudlard, école de sorcellerie et de magie


Carte d'identité de Jack Buzz Jørgensen

ANNÉE D'ETUDE : Septième année.

CURSUS SCOLAIRE : Régulier.

MAISON : Serdaigle.

QUIDDITCH : Il occupe le poste d'attrapeur

RESPONSABILITÉ : Il est capitaine de l'équipe de quidditch de Serdaigle, il entame sa deuxième année à ce poste.

ASSOCIATION : Club d'échec version sorcier.

MENTION SPÉCIAL : /

Résultats scolaires

Résultats cours réguliers

SORTILÈGES : EE

MÉTAMORPHOSE : O

DÉFENSE CONTRE LES FORCES DU MAL : A

BOTANIQUE : EE

POTIONS : O

ASTRONOMIE : P

HISTOIRE DE LA MAGIE : A


Résultats cours optionels

VOL : O

Arithmétique : EE

Runes : A

OPTION AVANCÉE 1 : /

OPTION AVANCÉE 2 : /

STAGE : dixième et onzième année uniquement

Résultats aux BUSES

SORTILÈGES : EE

MÉTAMORPHOSE : O

DÉFENSE CONTRE LES FORCES DU MAL : EE

BOTANIQUE : EE

POTIONS : O

ASTRONOMIE : D

HISTOIRE DE LA MAGIE : P

ARITHMETIQUE : O

RUNES : EE

Résultats aux ASPICS

BOTANIQUE: /

SORTILEGE : /

POTIONS : /

METAMORPHOSE : /

DEFENSE CONTRE LES FORCES DU MAL: /

RUNES : /

ARITHMETIQUE : /


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mar 18 Aoû - 16:21

bienvenuuue, ou plutôt re-bienvenue car tu étais là à l'ancienne version à ce que je vois :hihihi:

Tu as l'air d'avoir un perso très intéressant :014:
Par contre attention, on n'accepte que 7ans d'écart entre l'âge IRL de la célébrité choisie et celui du perso Wink (sauf demandes spéciales par MP :013: )
Revenir en haut Aller en bas

Dixième année en justice magique
Loup-garou



Gallions : 138
DC? : Shannon Harrison/ Astrid Meether/
avatar

Dixième année en justice magiqueLoup-garou

MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mar 18 Aoû - 21:11

Andyyyyy Very Happy je suis contente que tu sois revenuuuu Very Happy bon courage pour ta fiche =)

_________________
Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mar 18 Aoû - 22:08

Bienvenue ♥ ( ou re-bienvenue )
Il nous faudra un p'tit lien ^^
Revenir en haut Aller en bas

Étudiant de septième année
Attrapeur & fourchelangue



Gallions : 506
DC? : t.s. mchale / j.c. foster
avatar

Étudiant de septième annéeAttrapeur & fourchelangue

MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mer 19 Aoû - 7:39

HANNNNNN ENFIN LES JUMEAUX :cute:
Vivement l'arrivé de Nova :hihihi: Et puis, je sens qu'avec Viper, on va avoir quelques frictions...

Rebienvenue ici !!
Toutefois, comme la mentionnée ma collègue, le réglement indique un écart maximal de 7 ans entre la célébrité et l'avatar. N'hésite pas à demander une exception à l'un des membres du staff si tu désires garder Nicholas ^^
Si tu as la moindre question, n'hésite pas !


Bienvenue sur Patracitrouilles !

Merci pour ton inscription !


Afin d'avoir toutes les cartes en mains pour faire ta fiche, il faudra jeter un oeil au contexte de la saison 2, mais tu devras également prendre en considération le contexte général du forum, bien que ce dernier débute il y a cinq ans.

Evidemment il ne faut pas oublier les règles ainsi que toutes les annexes indispensables pour évoluer sur le forum et connaître la chronologie générale et celle de Poudlard, les métiers encore libres, les familles de sang pur disponibles etc.

Avez-vous eu la chance de voir tout nos magnifiques postes vacants ? Sérieusement, nous avons eu du plaisir à vous créer toute une panoplie de personnages tous plus différents les uns des autres. Ils sont tous uniques, et un petit plus, en choisissant un personnage vacant, vous êtes déjà assuré d'avoir un rôle dans nos intrigues. Pas que les personnages inventés n'en ont pas, mais chaque personnage présent dans notre liste de poste vacant on été vu en fonction de les intégrés dans nos intrigues futures en fonction de certains caractéristiques que nous avons pré-établis chez chacun. Toutefois, s'ils ne vous intéressent pas, n'hésitez pas à créer votre propre personnage. Pour se faire, n'oubliez pas de consulter le bottin des avatars afin de vous aider à faire votre choix ^^

N'oubliez pas non plus de vous assurer que le métier ou la place de joueur de Quidditch et préfet n'est pas déjà prise. Vous pouvez églement postuler pour être enseignmant, dnas un tel cas, passez par ici pour voir les postes disponibles. Si vous avez de l'ambition et désirez devenir directeur de maison ou responsable de cursus, faudra également vous assurer que les places sont disponibles.

Si tu as des questions nous sommes disponibles pour y répondre.

Bon courage pour ta fiche !

Le staff de Patracitrouilles qui t'aime déjà! ♥

© Patracitrouilles est la propriété de Gwenlan & Meblang. Toute reproduction totale ou partielle est interdite.





_________________
'cause it's you and me

⋆ I don't know why i cant keep my eyes off of you.


You and me we belong together Just like a breath needs the air I told you if you called I would come runnin' Across the highs the lows and the in between You and me we've got two minds that think as one And our hearts march to the same beat They say everything it happens for a reason You can be flawed enough but perfect for a person
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mer 19 Aoû - 10:14

Merci tout le monde ! Je suis contente d'être de retour **
J'avais pas fait attention à l'âge de Nicholas ! (il aurait pas pu naître un an après ? nope... ) bon ben je pense que vous allez recevoir un MP :sifflotte:
J'ai hâte de rp avec tout le monde et je prends tous les liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiante de sixième année




Gallions : 73
avatar

Étudiante de sixième année

MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mer 19 Aoû - 22:48

Encore un Jorgensen!
Et bien, bienvenue a toi aussi alors :hihihi:

_________________
HOLD YOUR BREATH &COUNT TO TEN.
mais si je m'en sors, sans bleu au corps. être normal pour être bien, effacer quelques lignes de ma main. et si je m'en sors, je veux encore sentir la chaleur de ce beau matin, ensemble, alliés contre un drôle de destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mar 25 Aoû - 9:55

hey!
Alors, après lecture de ta fiche (qui est très bien écrite au passage ♥️) on se demandait pourquoi ton personnage était à Serdaigle car pour tout t'avouer, Jack est un Serpentard juste parfait xD (à la limite Gryffondor mais Serpentard est beaucoup plus approprié x))
Ton personnage est très très intéressant, mais honnêtement, on ne retrouve aucune caractéristique avec sa maison. Être intelligent n'est pas assez, car les Serpentard sont aussi très intelligent, mais d'une autre manière que les Serdaigle. Les Serdaigle sont plus centrés sur l'envie de réussir leur étude, de connaissance, de savoir, de sagesse, de résoudre des énigmes, de travailler, ect... et ton personnage semble pas trop s'en préoccuper. Il est plutôt rusé et ambitieux comme les Serpentards, et dis moi si je me trompe mais en fait il semble travailler son cerveau pour sa satisfaction personnelle, pour arriver à ses fins quoi, comme les Serpentards ^^
après si tu peux me dire quelque chose qui puisse aller dans le sens de Serdaigle histoire de m'éclairer un peu, ce serait volontiers :22:
Revenir en haut Aller en bas

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mar 25 Aoû - 11:18

Je me suis rendue compte de l’ambiguïté en écrivant ma fiche, disons qu'à la base Jack il est pas comme ça, en entrant à Poudlard, l'argent le motive pas, il est pas particulièrement ambitieux, il a juste un gros potentiel intellectuel c'est justement en découvrant qu'il est vraiment différent des autres sur le rapport financier et tout et tout qu'il devient ce qu'il devient ! Donc je l'ai mis à Serdaigle en me disant qu'à la base c'est là qu'il devrait être maiiis en grandissant, il change complètement. En plus sa soeur est envoyé à Gryffondor juste avant lui et il sait que les deux maisons (Gryffondor et Serpentard) sont opposés et le choipeau écoutant les envies les plus profondes sait que Jack ne veut pas aller la-bas pour ne pas perdre sa jumelle (il a 11 ans, il est un peu naïf et pour lui ça serait la fin du monde !)
Au fond de lui, sa vraie nature c'est pas celle d'un serpentard, si les choses avaient été différentes il n'aurait jamais agit comme ça ! Finalement tout part de sa situation familiale qui craint et du fait qu'il a peur du regard des autres par rapport à ça mais il est intelligent et il est fier de l'être et ça c'est quelque chose qu'il garder toute sa vie, même une fois qu'il se sera débarrassé de sa pauvreté ! Alors que son côté magouilleur et revanchard s'en ira avec. (et puis en plus la place de capitaine de l'équipe de quidditch est prise chez Serpentard /SBAAAAAAF/)
Enfin voilà ! Je sais pas si c'est hyper convaincant sinon je peux rajouter un petit passage de lui pendant une de ses années ou il était encore mignon et préoccupé par ses études (pour qu'on voit bien l'évolution ^^) mais c'est en ayant toutes ces idées en tête que je l'ai mis là (mais je suis d'accord, il ferait un excellent serpentard xD)

_________________
Where did I go wrong ?
Sometimes I think I'm crazy cause I see things so differently than anybody else...•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Mar 25 Aoû - 11:38

Je vois ce que tu veux dire. Il faut savoir que le choixpeau répartit les élèves en fonction de... ce qu'ils sont en eux même. Par exemple, si Jack est, comme j'ai l'impression qu'il est, ambitieux et rusé de caractère, forcément, c'est Serpentard qui lui convient le mieux. Le coup des paris truqués et qui sont illégaux, de la mauvaise blague pour pouvoir nuire à la relation qu'à sa sœur avec son copain, l'obsession pour l'argent (qui est une chose normale en vue de sa situation) ect... pour moi un Serdaigle n'agirait pas ainsi car ce n'est pas "raisonnable" si j'ose dire, alors qu'un Serpentard, carrément! Après forcément, les évènements qui arrivent, l'éducation, les influences, blablabla.. vont forcément construire une personne, sur sa manière d'agir et de se comporter, c'est ainsi qu'une personne se forge ^^

Il faudrait effectivement juste que tu mettes des caractéristiques ou anecdotes qui explique pourquoi le choixpeau l'a envoyé à Serdaigle plutôt que Serpentard ^.^
Revenir en haut Aller en bas

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Sam 29 Aoû - 11:53

J'ai rajouté deux anecdotes dans l'histoire ! Par contre j'ai internent de façon très précaire (vive la 4G de mon portable) et je ne sais pas encore quand j'aurais une box et tout ce qui va avec ! Par conséquent je suis désolée si je ne réponds pas de suite, je vais essayer de faire au mieux (et j'espère aussi que je n'aurais plus de modifications à faire sur ma présentation mais à vous de voir xD)
Enfin voilà ! J'espère vite vite revenir mais ça dépend surtout de mon emploi du temps et du monsieur qui vient installer la fibre...

_________________
Where did I go wrong ?
Sometimes I think I'm crazy cause I see things so differently than anybody else...•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chapeau du savoir
& de la répartition



Gallions : 428
avatar

Chapeau du savoir& de la répartition

MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour " Sam 29 Aoû - 15:27


Félicitation !

Tu es désormais validé


Voilà qui est mieux, je te valide  :mimi: et pas de soucis, bon courage avec ton internet ♥️

Tu es admis/admise en septième année et Serdaigle t'accueille avec plaisir dans sa grande famille. Ta salle commune se trouve par là si jamais tu veux faire y un tour et, peut-être, y rencontrer de nouveaux camarades.

N'oublie pas de compléter ton profil si cela n'est pas fait. Il te faut aussi passer au grimoire des avatars pour référencer ta célébrité. Il te faudra également faire tes demandes afin qu'on n'oublie pas de t'ajouter dans tous les registres. Passe donc par ici pour le faire.

Il te faudra des liens afin de bien développer ton personnage en tant qu'individu. Pour ce faire, nous vous conseillons d'aller vous créer une fiche de lien. Afin de jouer, il te sera peut-être utile de te créer  un répertoire à rp. Ainsi, les autres joueurs pourront venir te demander un petit rp. Et si tes amis ne peuvent pas te voir, tu peux ouvrir une boîte aux lettres afin de garder contact avec tout le monde. Attention aux beuglantes ! Finalement, nous te demandons de bien vouloir ouvrir un journal de bord. Il d'agit d'un sujet t'appartenant entièrement où il sera facile pour tout le monde de suivre l'évolution de ton personnage. Avec qui il est sorti, s'il a récemment rompu. Avec qui est-il actuellement en mauvais terme. Les choses importantes qui ont évoluées dans sa vie récemment. Nous évitons ainsi de reprendre les présentations à chaque fois, et c'est bien pratique pour avoir une vue d'ensemble sur un personnage de manière rapide !

 Tu peux aussi voter pour le forum par ici. Tu gagneras ainsi des points que tu pourras donner à ta maison ou ton ancienne maison tout en suivant son évolution.

 Si tu as des questions nous sommes disponibles pour y répondre.


 Le staff de Patracitrouilles qui t'aime encore plus et qui a hâte de rp avec toi !


© Patracitrouilles est la propriété de Gwenlan & Meblang. Toute reproduction totale ou partielle est interdite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour "

Revenir en haut Aller en bas

Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Jack Jørgensen + " Donner " est un mot pour qui il a tant d'aversion qu'il ne dit jamais : " Je vous donne ", mais " Je vous prête le bonjour "
» Donner suffisamment de corde pour se pendre [PV Silas]
» Une réalité difficille à avaler [PV Jack]
» Comme vous le remarquez, je ne suis pas disponible pour le moment, mais si vous souhaitez réellement me déranger, laissez-moi un message, merci ~ | Asmodan | Boîte aux lettre - Boîte mail
» Need for speed world
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Généralités RP

 :: La cérémonie du Choixpeau magique :: Sorciers en liberté
-