AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.

Partagez|

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] EmptySam 24 Aoû - 13:32

Mardi, après les cours...

Après son cours de Botanique, Charlie était bien excitée. Il avait passé l'heure et demie de travaux pratique à pincer les hanches d'une gourdasse de sa classe avec qui il avait eu la chance de se mettre en binôme. Elle avait gloussé doucement sans réellement se défendre, Charlie était persuadé que c'était dans la poche. Il était intimement persuadé qu'en moins de deux jours, il pourrait l'emballer dans un couloir et qui sait... peut-être mettre la main au panier ! Un panier contenant deux beaux pamplemousses roses, bien fermes... L’adolescent aux hormones sur-excitées en frémissait d’avance.

Gai comme un pinçon, Charlie sortit de la serre n°2 avec un grand sourire (et accessoirement les mains pleines de terre). D’ailleurs il avait remarqué qu’il avait laissé la trace de sa main sale sur les fesses de sa future conquête. Il ne lui dit bien évidemment rien, préférant montrer son œuvre à ses potes comme preuve de son ticket.

Après tout ça, le jeune homme alla se promener au bord du lac. Il n’y avait pas vraiment de raison à cela, il aimait juste bien marcher au bord de l’eau. Et pas seulement pour se donner un air mystérieux. Par ailleurs, peut-être croiserait-il quelqu’un avec qui il pourrait s’amuser. Un pote, une fille, un ennemi... N’importe quoi ferait l’affaire à vrai dire, il n’était pas bien regardant sur la marchandise.

Il n’eut pas à attendre longtemps avant d’apercevoir une belle chevelure qui titilla son deuxième cerveau en moins de trois secondes. Ensuite, il vit la cravate Gryffondor. Tout de suite, c’était nettement moins excitant. Il ne mangeait pas de ce pain là, non monsieur ! Mais cela ne l’empêcha pas de s’approcher et de venir faire chier le monde. Il paraissait qu’il était très doué à ce petit jeu-là.

– Hey gamine, ça boume ? On t’a jamais dit qu’il fallait pas te promener toute seule ? ricana-t-il.

Pour la forme, il attrapa une des mèches de la jeune fille et tira méchamment dessus. Ça fait mal peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: Re: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] EmptySam 24 Aoû - 19:17


Nous étions mardi après midi et j'avais la chance de terminer relativement tôt. Après le cours de potions que nous avions en commun avec les serdaigle, nous étions libres. Ayant bien avancé sur mes devoirs le dernier week-end, je décidai de m'accorder un peu de temps à moi et d'aller lire dans le parc de Poudlard. Le temps se rafraîchissait doucement et on sentait que l'automne était entrain de pointer le bout de son nez. J'avais bien l'intention de profiter des derniers jours d'été. J'étais passé dans mon dortoir pour récupérer mon livre que j'avais débuté la veille.

Mon but était de trouver un petit coin tranquille près d'un arbre et du lac où je pourrais lire tranquillement. J'aurais très bien pu passer l'après midi avec les filles de mon dortoir mais non je préférai la compagnie d'un bon roman d'amour et d'aventure. Avec le livre, serrée contre moi, je descendis rapidement les escaliers et me fallut que peu de temps pour être dehors. Il y avait un peu plus de monde que je ne pensai à l'extérieur mais j'allais bien trouver un endroit calme.

Je m'éloignai un peu du château et bientôt je me rendis compte qu'il n'y avait plus beaucoup d'élèves à proximité. Ce n'était pas plus mal. J'allais pouvoir profiter de la quiétude que je souhaitai depuis un moment déjà maintenant. Alors que j'allais m'installer près d'un gros arbre, un jeune homme s'approcha de moi et me demanda si ça boomait avant de me demandait si on m'avait jamais dit qu'il ne fallait pas que je me promène seule. Je soupirai. Ce n'était pas rassurant ce qu'il était entrain de dire mais je ne devais pas paniquer. Il essayait de me faire peur. Quand il s'approcha un peu plus de moi je constatai que c'était un serpentard, un sixième année si ma mémoire était bonne mais je ne connaissais ni son nom, ni son prénom. Mon instinct me disait que j'étais dans une situation délicate...

Alors que je ne m'y attendais pas il attrapa une de mes mèches et tira violemment dessus et cela m'arracha un cri. Il n'en fallu pas plus pour me mettre hors de moi.... Et me mettre pour une fois en colère.

« Mais qu'est ce que vous avez les serpentards ? Vous savez quoi ? Vous faites vraiment chier à vous croire supérieur et à vouloir terroriser tous le monde. Tu veux me faire peur ? Je t'en prie vas y ! Fais le ! Mais jamais je n'aurais peur de toi ou d'un de tes compatriotes de maison... Trouvez vous une autre occupation ! Merde ! »

Ça ne me ressemblait pas d'être violente et même vulgaire mais j'en avais ras le bol. Quand nous avions discuté la dernière fois avec Richard Anderson... Il avait lui aussi essayé de me menacer... Parfois j'avais l'impression d'être la proie facile... Est ce que j'avais un post-it sur mon front avec écrit «  allez y, violentez moi, insultez moi... »

«  Alors maintenant lâches moi sinon tu auras des problèmes. Est ce que c'est une menace ? Oui je te rappelle si tu n'es pas au courant que mon père est le concierge de Poudlard... »

Je n'aimais pas utiliser la fonction de mon père mais bon... Y avait des cas de force majeure...



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: Re: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] EmptyJeu 29 Aoû - 14:39

Faire chier le monde, telle était sans nul doute l’activité préférée de Charlie. Ça et le flirt avec les jolies filles. Mais l’un n’empêchait pas l’autre, bien au contraire ! Il parvenait même à faire les deux parfois. On était un winneur ou on ne l’était pas. Dans son esprit, il était évident que Charlie l’était ! Que pouvait-il être d’autre ? Un loser ? Plutôt crever. L’adolescent se prenait pour un petit roi en devenir et peut-être n’avait-il pas totalement tort. Grâce à Papa, son avenir était déjà tout tracé, que Junior ait les épaules ou pas pour ça.

Charlie ne reconnut pas immédiatement la demoiselle qu’il avait abordé. En même temps, elles se ressemblaient toutes avec leur uniforme. Il y avait les blondes, les brunes et les rousses. Les gros seins et les petits seins. Le reste des différences lui passait totalement par-dessus la tête. Une fille, c’était cool, on pouvait bien s’amuser avec une fille. Avec un garçon aussi mais vraiment pas de la même manière ! Bref, c’était un autre débat.

Il n’avait même pas eu le temps de rire que la jeune fille se mettait déjà à brailler comme une poissonnière. Oh et elle se permettait d’attaquer sa maison en plus ? Comme si Serpentard avait le monopole de la chiantise, à d’autres ! Il avait des potes très bien dans les autres maisons. Des bro’ comme lui.

– Eh là ! Pas la peine de monter sur tes Abraxans ma jolie ! C’est quoi ce racisme envers les Serpentard, j’vais devoir me plaindre à un prof si tu continues ! Moi je viens te voir, tranquille, tu vois. Pour parler, pour l’entente inter-maisons ! J’te taquine, pourquoi tu crois tout de suite que je suis là pour t’emmerder ! J’oserai jamais ! Attends, la fille du concierge, j’suis pas maso !

Sourire charmeur, clin d’œil coquin. Charlie passa un bras possessif autour de la taille de la jeune fille pour la rapprocher de lui. Il était doué pour jouer les innocents en temps normal.

– ça te dirait une p’tite balade autour du lac ? T’es sûr que ton père est concierge ? J’aurais plutôt dit Astronome ! Sinon où il aurait trouvé toutes ces étoiles à mettre dans tes yeux ?

Charlie ou la drague merdique par excellence. Et le pire, c’était qu’il y avait des fois où ça fonctionnait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: Re: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] EmptyJeu 29 Aoû - 20:41

Il était rare que je perds patience mais là c'était le cas. Je ne comprenais pas pourquoi cet étudiant – que je ne connaissais que de vue – s'en prenait à moi de cette manière. Je n'avais pas l'impression que j'avais collé dans mon dos une affiche «  bouc émissaire ». Pendant très longtemps je m'étais laissée faire. Il y a quelques semaines j'aurais probablement rougi et les larmes me seraient monter mais là il s'agissait de colère. J'en avais marre qu'on me voit encore comme une petite fille, qu'on s'attaque à moi comme si je pouvais pas me défendre et qu'on me cache des choses.

Je soupirai en entendant les propos de ce jeune homme mais j'étais quand même rassurée. Il avait l'avoir d'avoir pris mes menaces aux sérieux. D'ailleurs j'avais aussi récupéré mes cheveux et c'était une bonne nouvelle. Se les faire tirer ainsi était douloureux...

« Oh s'il te plaît... Ne te moques pas de moi. On est d'accord c'est toi qui a commencé alors tu sais quoi trouves toi une autre occupation avec une autre personne et tout ira bien. Laisses moi tranquille, je demande que ça. »

Je levai les yeux au ciel en l'entendant parler d'entente inter-maisons... Je crois que l'argument «  mon père est le concierge » avait fait mouche sur le serpentard. C'était une bonne chose. Je n'aimais pas utiliser la position de mon père pour quoique ce soit mais je n'avais pas envie de me battre. De plus que mon père aurait prit la défense de n'importe quel élève violentait par un autre que ce soit son enfant ou non... Maintenant voilà qu'il était entrain de me passer un bras autour de ma taille. Qu'est ce qu'il était entrain de se passer en ce moment ? Il y a encore quelques jours un garçon ne m'avait jamais touché ou embrassé et là c'était... plusieurs. Je soupirai.

«  Arrêtes de jouer à ce petit jeu s'il te plaît. Tu me fatigues. Tu m'as arraché les cheveux je te rappelle tout ça pour je ne sais pas quelle raison. Je ne dirais pas que c'est un signe très positif d'amitié ou de quoique ce soit. »

Voilà maintenant qu'il était entrain de me proposer une balade au bord du lac et je n'en avais pas du tout envie. Je voulais juste être seule et profiter pour lire encore et encore durant des heures. En revanche la suite je ne m'y attendais pas. Il me fit un de ses compliments et j'éclatai de rire.

« Alors là franchement si tu arrives à séduire une fille avec ce genre de propos je te paie des prunes. Je suis désolée de te dire ça mais c'est totalement ringard de chez ringard. Si j'étais toi j'irais à la bibliothèque je lirais un bon bouquin qui t'apprend à comment séduire les femmes. Tu en as bien besoin crois moi, fais moi confiance même si je ne suis qu'une gryffondor... »

Je me détachai de sa « poigne ». Je me sentais bien plus en sécurité à quelques mètres de lui quand dans ses bras. C'était totalement diffèrent quand j'étais dans les bras de Richard. Là bas je me sentais en sécurité... Alors que dans les bras de cet étudiant serpentard... J'étais mal à l'aise.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: Re: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] EmptyMer 11 Sep - 18:06

Pourquoi s’en prendre à cette fille en particulier ? Charlie n’en avait pas la moindre idée. Ça lui avait pris comme un coup de soleil, sans raison valable. Elle était là, il était là, ils étaient là... L’histoire de la vie en somme ! Pourquoi se poser des questions de ce genre ? Pourquoi vouloir toujours trouver des raisons aux événements ? On pouvait appeler ça... le destin ! Ce destin qui faisait que deux personnes de sexe opposé se trouvent en présence à un moment précis de leur vie. Coup de foudre ? Certainement pas ! Coup de foutre, à la rigueur... Mais on n’en était pas encore là. Et d’ailleurs Charlie n’avait pour ainsi dire aucune chance avec sa victime, même en admettant qu’il puisse exister un quelconque syndrome de Stockholm. Aussi mignon soit-il avec ses bouclettes et ses biceps en devenir.

Se trouver une autre occupation ? Une autre personne a emmerder ? Oh non, Charlie n’était pas du genre à faire une telle chose. Ça serait comme tromper cette jolie fille, vous imaginez ?

– Aller emmerder une autre ? Tu me prends pour un goujat ! Je ne suis pas un homme comme ça, non, je suis fidèle moi ! En amour, comme en emmerdement ! ... Ou juste en emmerdement en fait, sinon je n’aime pas rester avec la même fille. Hahaha...

Le pire, c’était qu’il se trouvait réellement drôle. Pourquoi la Gryffondor ne riait-elle pas ? Elle n’avait aucun sens de l’humour, ni aucun second degré, très certainement.

– Je ne joue pas voyons, je suis très sérieux. Et puis faut pas pleurer pour trois pauvres cheveux, ça va hein, arrête de faire ta chochotte ! Une Gryffondor, c’est censé être forte ! Ça piaille pas pour rien, vas’y tu fais pas honneur à ta maison.

Parce que lui bien sûr était l’honneur de la maison Serpentard...

– J’ai pas besoin de ton aide pour séduire les filles, ma jolie. Là je te taquine, mais si je voulais vraiment te mettre dans mon lit, tu tiendrais pas deux jours !

Oh, il ne fallait pas mettre en doute son potentiel séduction, c’était qu’il était un peu sensible le garçon. Persuadé qu’il était LE lover de Poudlard, LE plus beau, celui dont toutes les filles rêvaient en secret. Bon elles ne lui disaient pas parce qu’elles étaient timides, mais il voyait bien leurs regards appuyés. Elles étaient toutes folles de lui de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: Re: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] EmptySam 14 Sep - 9:41


Je ne savais pas pourquoi j'étais la victime de ce serpentard mais j'avais bien l'intention de mettre de la distance entre lui et moi dès que possible. Je n'étais pas rassurée en sa présence. J'essayai de faire preuve de répartie pour ne pas paraître « faible ». Si j'arrivai à lui montrer que j'étais une dure à cuire peut être qu'il irait voir ailleurs. Je soupirai quand il me fit comprendre qu'il n'avait pas l'intention d'emmerder – comme il disait – une autre personne que moi et ça ce n'était pas une bonne nouvelle. Je levai les yeux au ciel puis je répondis :

« J'ai d'autres choses à faire moi que t'entendre vouloir me faire chier. Trouves toi une autre victime merci. »

Je décidai d'accélérer un peu le pas pour mettre de la distance entre lui et moi. Peut être que de cette manière il me laisserait tranquille... Mais il ne le fit pas. Il ajouta qu'il ne jouait pas qu'il ne fallait pas que je pleure pour trois malheureux cheveux.. Mais ce n'était pas à lui qu'on avait essayé d'arracher des cheveux... Les mecs, franchement...  Il s'en prit ensuite aux valeurs de ma maison. Pour lui les gryffondors étaient courageux donc je ne devais pas me plaindre et encaisser.

« Lâches moi okay, Lâches moi ! Tu veux que je t'arrache les cheveux comme tu as fais pour te montrer que c'est quand même douloureux ? Va te trouver une petite serpentard qui t'admire et fait lui tout ce que tu veux mais laisses moi okay ? Je n'ai pas envie de le répéter une nouvelle fois. Tu m'agaces »

J'éclatai de rire quand il ajouta qu'il n'avait pas besoin de mon aide pour séduire une fille et la mettre dans son lit. Les garçons avaient un ego surdimensionné quand même... Impressionnant. Il m'expliqua aussi que je ne tiendrais pas plus de deux jours avant d'entrer dans son lit et là alors il avait tort, totalement tort. J'étais certaine de moi.

« Alors là tu peux te mettre le doigt dans l'oeil le serpentard. Jamais je n'entrerai dans ton lit. Je préférerai mourir encore que d'être dans ton lit... Alors voilà comme je le dis trouves toi une autre fille consentante. »

Je n'entrai pas dans un lit d'un garçon comme ça... surtout que j'étais encore... enfin vous voyez. Je n'avais que 15 ans quoi. J'avais reçu mon premier baiser juste quelques jours avant d'un serpentard mais ça personne ne le savait...

« Maintenant je veux pas je vais être un peu plus vulgaire... Dégages, lâches moi. »



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: Re: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] EmptyDim 6 Oct - 9:30


C’était qu’elle voulait vraiment le échapper, la petite lionne ! Charlie jubilait, persuadé d’être incroyablement drôle. Il trouvait la situation vraiment intéressante et amusante. D’ailleurs il pensait très sérieusement que sa camarade faisait semblant de ne pas le blairer alors qu’elle était en train de mouiller sa petite culotte rien qu’en le regardant. C’était beau l’espoir. Elle faisait semblant de se refuser à lui pour ne pas se retrouver avec une réputation de traînée, c’était tout à son honneur. Effectivement, Charlie était du genre à crier sur tous les toits qu’il avait pécho telle ou telle fille et faisait part à ses bros de ses commentaires dégoûtants à propos de sa performance. Parfois, il baratinait un peu. Souvent. Mais tout le monde le faisait et il tenait à sa place de petit caïd des sixième année. Il ne pouvait pas se permettre de passer pour un puceau. Oh, ce n’était pas le cas ! Il avait eu droit à sa première fois anti-romantique mais... durant l’été. Alors qu’il se pavanait de sauter les gonzesses depuis la fin de sa quatrième année. Heureusement que personne ne le savait, sinon c’était la fin de sa réputation...

– Mais c’est qu’elle est sauvage la Gryffondor ! Tu dois être une vraie harpie au lit, ça ne fait aucun doute ! Malheureusement pour toi, je suis du genre dominant alors si tu me veux, il faudra t’adapter...

Parce que cela ne faisait aucun doute qu’elle le voulait nu et frétillant dans son lit. Ou plutôt dans une salle vide ou un couloir désert. Ce n’était pas comme si Poudlard mettait des chambres à disposition des ado aux hormones en ébullition tels que Charlie. Et heureusement...

– Mourir, carrément ? Que de grands mots, mais tu sais, c’est pas la peine de faire semblant avec moi. Je suis canon, y a pas de mal à avoir envie de moi. Je le dirais à personne, t’as ma parole de sorcier !

Et hop, il la prit brusquement par la taille et la serra contre lui. Il la surplombait de quelques centimètres et la tenait fortement pour l’empêcher de se dégager. Voilà, là ça devenait intéressant !

– Dégage, lâche-moi... C’est dépassé tout ça. Tu as le droit de me demander de t’embrasser, je suis bon prince aujourd’hui.

Au fond, c’était juste pour rigoler. Au pire des cas, il comptait lui voler un smack tout pourri, histoire de la faire hurler au viol et ensuite il irait raconter ça à tous ses potes, fier comme un coq d’avoir pécho une Gryffondor.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: Re: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] EmptyDim 6 Oct - 10:38


A cet instant, la colère avait pris le dessus sur la peur. Je n'allais pas me laisser faire par un jeune homme comme ça. Je n'étais pas un objet et il n'avait pas à me parler et à se comporter de cette manière avec moi. Il est vrai que je n'avais pas beaucoup de force et donc qu'il serait difficile – voir impossible – de m'éloigner de lui sans qu'il le veuille mais je devais essayer encore et encore. Après tout j'étais une  gryffondor non ? Je devais être courageuse au moins un minimum pour que le choixpeau magique m'ait envoyé dans cette maison.

« Mais lâches moi, lâches moi je t'ai dit... »

L'argument de poids que j'avais toujours était mon père – concierge de Poudlard– mais ça ne marchait pas avec cet énergumène...  J'étais entrain de me demander s'il avait déjà agresser d'autres filles comme ça. Ce gars méritait que quelqu'un lui remet les idées en place et rapidement. Il allait falloir que j'aille voir la directrice quand je serais sortie de ses griffes. Je n'allais pas le laisser continuer comme ça. Il méritait une bonne punition et qu'on l'ait à l'oeil.

«  Lâches moi et si tu crois vraiment qu'un jour je serais dans un lit avec toi alors tu rêves. Maintenant tu t'en vas et tu me laisses tranquille. »

Il était hors de question que je fasse l'amour avec un garçon comme ça même si c'était le dernier au monde. Je préférai rester vierge jusqu'à la fin de ma vie dans ces cas là. Je grimaçai quand il m'annonça qu'il était canon et que je ne devais pas faire semblant avec lui. Il était vraiment égocentrique en plus d'être con.

« Tu te crois vraiment beau à ce point là ? Tu devrais vraiment nettoyer ton miroir de temps en temps. Et je suis honnête, jamais je ne coucherai avec toi même si tu étais le dernier homme sur la terre. Tu as compris ? Je dois encore le répéter ? »

Par Merlin... est ce que j'allais sortir vivant de cet incident ? Je lâchai un cri quand il se colla à moi. Ce mec avait vraiment un problème et je sentais de nouveau la peur s’emparait de moi. Il était plus fort que moi, c'était une certitude... J'avais besoin d'aide. J'essayai de sortir ma baguette de ma poche mais c'était difficile puisqu'il était collé à moi. J'essayai en vain de le faire reculer.

« Ne prends pas tes rêves pour une réalité Dom Juan... »


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: Re: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] EmptySam 12 Oct - 9:01

Ce n’était pas que Charlie commençait à être vexé et un poil énervé... Mais un peu quand même. Cette histoire commençait sérieusement à le saouler au final. Cette fille n’était pas marrante, elle ne faisait aucun effort. D’habitude, les filles gloussaient comme des pintades, faisaient clairement semblant d’être embêtées pour au final lâcher des « naaaaan mais t’es trop bêêêêête Charliiiiiie Hihihihi » et c’était dans la poche. Il ne savait même pas pourquoi il avait voulu s’intéresser à une Gryffondor. Non pas qu’il s’y intéresse d’ailleurs. Il n’était même pas séduit. Il faisait ça uniquement pour passer le temps. Résultat, il avait l’impression de le perdre. Cherchez la logique dans tout ça...

– ça vaaaaaaa ! T’excite pas comme ça ! J’ai compris. Putain mais tu comprends même pas la plaisanterie ! Bordel heureusement que les Serpentard sont pas chiantes comme toi, sinon je me ferai bien chier. C’est dans des moments comme ça où je suis bien content de pas être dans une maison aussi pourri que Gryffondor. Vous avez tous aucun sens de l’humour comme ça ou c’est juste toi et l’autre sangsue d’Hemingway ? J’voudrai pas faire de généralités, c’pas mon genre.

Non, ce n’était absolument pas le genre en effet... Charlie était tellement un modèle de justice, c’était bien connu. En plus l’autre nana commençait à l’attaquer sur le physique. Pourquoi fallait-il toujours qu’on l’attaque sur le physique ? Il était canon, il n’y avait aucune raison pour qu’on l’insulte de cette manière par Salazar !

– Tu sais quoi ? Tu m’emmerdes, va-te-faire foutre. Vas y qu’est-ce que je fous à perdre mon temps avec toi... J’me casse. Reste une fille chiante et coincée, c’est ton problème !

Voilà, ça c’était dit. Charlie avait fini par lâcher la demoiselle et par remettre ses mains dans ses poches. En plus, c’était qui Don Juan ? Un sale Moldu ? C’était une insulte ? D’où qu’elle le traitait de Don Juan ?!

S’il avait été mal élevé, Charlie aurait pu mettre un pain à sa camarade, au moins pour la forme. Mais encore une fois, on ne frappait pas les filles, alors il prit sur lui. Ne désirant pas s’attarder davantage. Il était au-dessus de tout ça, il n’en avait vraiment rien à faire, de ce que cette gourdasse pouvait bien penser. Il la planta sur place et s’en retourna vers le château. Il était énervé, alors que ce petit aparté était censé le détendre... Il avait bien foiré sur ce coup-là...

– HEY ! MON AMOUR ! Ramène tes grosses fesses, j’ai un truc à te montrer !

Heureusement que David était là. Charlie accéléra pour rattraper son bro qui l’attendait sur le parvis de l’école.

Voilàààà je voyais pas trop comment faire durer le RP @_@ Charlie en a un peu marre alors il s'est cassé xD Merci pour ce RP c'était vraiment cool <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty
MessageSujet: Re: La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie] Empty

Revenir en haut Aller en bas

La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La Gamine et le Branleur [Lily-Rose & Charlie]
» Les Pantins, euh Liens, de Lily-Rose ♥
» 01.01/30.L.Les enfants de la télé
» Qui s'y frotte, s'y pique [PV Lily-Rose]
» Look at you, baby girl... you grown up feat. Lily-Rose
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Parlons un peu

 :: Cimetière. :: Archivage saison 1 :: Archives RP
-