AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.

Partagez|

today, everything changes. - Sofia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyVen 2 Aoû - 22:18

Perseus était assis à sa table habituelle et regardait au loin. Les potions paraissaient si ennuyeuses par apport à ses pensées et ses envies. Cela faisait déjà quelques jours qu'il avait vu Sofia et qu'ils s'étaient à nouveau embrassés. C'était bizarre comme impression, surtout qu'elle l'avait fui ensuite et n'avait donné aucun signe de vie. Il avait dû l'effrayer ou lui faire peur, quelque chose dans le genre et Perseus en était conscient. Il avait une peur bleu du rejet, mais il était nécéssaire qu'il lui parle, même si elle, ne voulait pas engager la conversation. Il attendit patiemment la fin de ses cours, même si une boule dans son ventre venait de se créer, il n'hésitait pas une seule seconde, c'était horrible cette attente, de ne pas savoir quoi faire, et pourtant il devait s'y résoudre. Ils devaient arrêter tous les deux de jouer au chat et à la souris, ce n'était pas bien, ni pour l'un, ni pour l'autre. Perseus començait à se poser des questions, voulait savoir. Si l'on résumait la situation, ils étaient devenus amis. Mais que des amis ? Non. Ils étaient plus rien qu'à voir les sentiments que le Serpentard avait pour la jeune Gryffondor. Depuis toujours, enfin depuis qu'il l'avait vu à douze ans, il avait su qu'il la voulait, que ce soit en tant que fiancée ou en tant que petite-amie. Les choses s'étaient montrés être très compliquées. Comme toujours d'ailleurs lorsqu'on parlait du vert et argent. Sa dernière petite amie avait été une Serpentard elle aussi, et au lieu de rester fidèle à elle et loyal, ils n'avaient fait que se tourner autour, mais de la mauvaise manière. Jouer, tout le temps jouer, rendait fou au bout d'un moment et c'est exactement ce qu'il ressentait. Il ne comprenait pas, et pourtant voulait le faire, vraiment. Il était perdu, Perseus Glister, le calculateur de première se faisait retourner le cerveau par une fille qui ne voulait certainement pas de lui. Ou peut-être que si ? Là aussi il ne savait pas, leur relation allait-elle pouvoir évoluer ? Ou allait-elle rester au point zéro ? Perseus soupira lorsque le professeur passa à côté de lui, mais étant un bonne élève, il le laissa tranquille. Préoccupé et surtout très stressé, le vert et argent n'arrêtait pas de jouer avec sa plume. Quête de désespoir ? C'était exactement ça. Mais il allait la trouver, il allait lui dire que lui ne voulait plus jouer à ce jeu, ce jeu de séduction, puisque cela faisait déjà quelques temps qu'il était tombé sous le charme, alors pourquoi ne pouvait-il pas tout simplement céder ? On parlait d'une Gryffondor et surtout de Sofia, la jeune fille la plus compliquée qu'il n'aurait sûrement jamais pu se dégotter. Mais les choses pas faciles l'avaient toujours intrigué et attiré, et la rouge et or n'avait jamais échappé à la règle. Mais cette fois-ci c'était du sérieux, du vrai de chez vrai et lorsque Perseus pu enfin s'évader de ses cours, il se dirigea immédiatement vers la Grande Salle. Il n'allait pas l'affronter là-bas, c'était bien trop bondé et tout le monde essaierait d'écouter, il allait juste la kidnapper puis l'emmener loin. Loin de tout ce monde, de toute cette manipulation et de toutes ses copines qui détestaient tant Perseus. D'un pas rapide il monta les escaliers et arriva à la Grande Porte. La salle à manger était bondée, il était l'heure de se mettre à table pour déguster le repas de midi, mais Perseus n'avait pas faim, il avait mal au cœur et ne savait vraiment, mais alors vraiment pas ce qu'il allait dire à Sofia. Il avait tant voulu lui dire plus de chose à la bibliothèque, mais elle s'était enfuie, comme une lâche et n'avait pas eu le courage de continuer à le regarder dans les yeux. Parce qu'elle avait des sentiments ? Il l'espérait vraiment de tout cœur, il l'a voulait et allait l'avoir, c'était indéniable et surtout inévitable. Il aimait sa Sofia plus que tout et s'il voulait sortir avec elle, il allait lui dire. Il prit son courage à deux mains et entra dans la Grande Salle où quelques Serpentards lui firent signes de la main, mais il les ignora et se dirigea vers la table des Gryffondor où l'un d'eux lui attrapa le bras et dit « Ici, c'est interdit aux cons. » Perseus leva les yeux au ciel et lui répondit « Alors qu'est-ce que tu fiches là abruti ? » Puis il enleva rapidement son bras pour voir un groupe de filles avec qui Sofia trainait parfois. Non il ne la suivait pas, mais il avait vraiment besoin de discuter et il avait l'impression qu'elle l'évitait ! Ou n'était-ce qu'une simple idée ? Non, il était sûr qu'elle ne voulait plus le revoir. Alors il allait forcer le destin à l'aider un peu. Il s'approcha davantage du groupe et leur demanda plutôt poliment « Vous savez pas où est Sofia ? » Elles gloussèrent et montrèrent d'un même signe de tête la porte de la Grande Salle. Vivement, il se retourna et vit la rousse. Elle ne semblait pas l'avoir vu, il hocha la tête à l'encontre des jeunes filles qui l'avait aidé, puis se dirigea vers sa fiancée.. ou peut-être encore ex-fiancée ? Le Serpentard se posta devant elle, de façon à ce qu'elle ne puisse pas s'enfuir et lui dit timidement « Nous devons parler. » Puis il se rendit compte qu'il ne l'avait pas salué ou qu'il ne lui avait pas demandé comme elle allait, alors il ajouta avant qu'elle ne réponde « Enfin désolé. Bonjour, comment tu vas ? » Puis il souffla un peu, de façon à avoir l'air fier, fort et confiant. Tout le contraire de ce qu'il était à ce moment-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyDim 4 Aoû - 19:47

today, everything changes. - Sofia Tumblr_mjkvkaEWml1s02ovpo1_r1_500


Il était connu que j'étais une grosse dormeuse et pourtant depuis quelques jours je n'arrivai pas à trouver le sommeil. J'étais devenue insomniaque et je connaissais la cause. Elle s'appelait Dante Perseus Glister. Je n'étais pas une vraie Gryffondor en ce moment si on se fiait à mon attitude. Je rasai les murs de peur de me retrouver face à lui. Pour être honnête je n'en étais pas fière tout comme je n'étais pas fière d'avoir quitté la bibliothèque précipitamment quelques instants après notre baiser.

Perseus voulait des explications, il voulait comprendre mais j'étais encore tout chamboulée. Je ne savais pas ce que je ressentais moi même vis à vis de lui. Je n'étais pas stupide je savais bien que je ne le haïssais pas comme je voulais le croire. Je ressentais des choses fortes pour lui et j'en étais effrayée. Plusieurs personnes m'avaient fait déjà remarqué que j'avais une tête à faire peur – à cause de mon manque de sommeil – et je leur avais lancé des regards noirs. Pour ceux qui avait insisté sur ce sujet, ils avaient eu le droit à une nuée d'insulte qui les avait dissuadé de faire plus la conversation avec moi.

Il était midi et je devais me rendre dans la grande salle pour déjeuner. Le soir j'arrivai toujours à me débrouiller pour trouver quelque chose à grignoter dans les cuisines mais pour le midi c'était plus problématique. Si je voulais manger, je devais me rendre comme tous le monde dans la grande salle. Quand j'entrai dans la grande salle, je jetai aussitôt un coup d’œil discret à la table des serpentards. Je fus rassurée de voir que Perseus n'y était pas présent. J'allais pouvoir prendre un truc à manger puis filer dans ma salle commune. J'en profiterai pour avancer un peu mon devoir de potion.

Je me dirigeai vers la table des Gryffondors quand Perseus se posta devant moi. Mais d'où il venait ? Je ne l'avais pas vu arriver... En même temps si ça avait été le cas j'aurais fait demi-tour bien avant. Maintenant je me sentais stupide et je me voyais bal lui tourner le dos et courir... Déjà il me rattraperait en peu de temps – il était sportif et joueur de Quiddich – et en plus je me ferais remarquer par tous le monde. Je n'avais pas envie que les gens se demandent pourquoi Glister courrait après Calliope.

Je ne pouvais pas me défiler. Je me contenter d'acquiescer d'un signe de tête. Il avait raison. Nous devions parler même si je ne savais pas ce que je pouvais dire.

« Salut... Tu as raison. Mais je crois pas que la grande salle soit le meilleur endroit pour discuter. On est entrain de nous observer... Et ça me met mal à l'aise. »

Oui il y a des choses qui pouvaient me mettre mal à l'aise. J'avais l'impression que des centaines paire de yeux étaient posés sur moi et sur Perseus. Je ne supportais pas ça. J'avais l'impression que ma peau me piquait avec tous ses regards.

« allons dehors si tu veux bien. »

A cette heure là de la journée, je ne voyais que l'extérieur pour trouver un endroit calme où on pourrait discuter sans être interrompu par quelqu'un.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptySam 17 Aoû - 22:21

C'était difficile de se retrouver là, au milieu de la foule avec qu'une seule chose en tête : s'expliquer avec la fille qu'on aimait, mais que l'on détestait en même temps. Perseus était tiraillé, tiraillé par ce qu'elle dégageait, par le fait qu'elle avait l'air si étonnée de le voir, comme s'il revenait des morts. Un fantôme du passé. Peut-être qu'elle ne voulait plus rien avoir à faire avec lui. Mais qu'avait-il fait cette fois-ci à part être gentil ? Elle le rendait fou, dans les bonnes formes, elle était la seule à pouvoir lui faire cet effet, cet effet d'incompréhension. Pourquoi essayait-elle de l'éviter de cette manière ? Il avait la peste ou quoi ? Lui avait-il inconsciemment fait du mal ? Ou n'était-ce que des illusions ? Le vert et argent avait envie de lui demander, de crier haut et fort pourquoi elle, pourquoi elle elle arrivait à lui faire ça. Pourquoi lui avait-on choisi cette fiancée, pourquoi Sofia, la seule qui pouvait le rendre dingue. Pendant un instant, il crut qu'elle allait s'enfuir à nouveau, telle une voleuse, mais elle ne fît rien, elle resta là, l'observa puis lui répondit. Cela faisait maintenant un petit moment qu'ils ne s'étaient plus adressés la parole, ça paraissait comme une éternité, mais au contraire, ce n'avait pas été si long que ça en fait. C'est juste qu'elle s'était si précitemment enfuie, qu'il n'avait pas pu lui dire quoi que ce soit, ce qu'il avait sur le cœur. Mais heureusement il avait aujourd'hui pour régler le problème, régler cette histoire et pouvoir dormir en paix ce soir. Elle pouvait le repousser, le taper, l'insulter, il s'en fichait, au moins il avait été honnête avec lui-même et surtout avec la Gryffondor. Lorsqu'elle lui fît remarquer que pas mal de monde les observait et que ça la mettait mal à l'aise, il regarda autour de lui. Ils étaient tous comme des petits vautours, voulant connaître les moindres petits ragots, les secrets de chacun, mais Perseus n'allait pas leur offrir ce magnifique cadeau et en les fusillant du regard il dit « Si vous continuez à nous observer comme ça, je sors ma batte de Quidditch et je vous éclate la figure avec. Compris ? » Puis il reporta son attention sur la jeune fille, qui lui proposa de sortir pour pouvoir discuter sans être dérangée. Si le simple fait que quelques élèves curieux la regardent, la mettait mal à l'aise, alors qu'est-ce qu'elle pouvait bien penser s'il l'embrassait au milieu de ce couloir ? Il se posait toujours trop de question et il en avait conscience, il était si calculateur d'habitude, si confiant, mais cette fille lui faisait perdre ses moyens et surtout ses nerfs. Avait-elle honte qu'on la voit ainsi avec lui ? Avait-elle envie de s'enfuir, de partir loin? Peut-être qu'elle ne voulait pas que l'on croit des choses, que l'on croit qu'elle est lui étaient un couple.ire c'était plutôt impensable et aux yeux de pas mal d'élèves, la rouge et or et le vert et argent se détestaient réellement, mais comme toujours les ragots, les rumeurs se fondaient sans jamais vraiment avoir été prouvé. Elle le mena à l'extérieur, derrière un rempart du château, ils étaient tranquilles, ils pouvaient enfin discuter sérieusement, mais le Serpentard avait la langue lié, quelque chose le tracassait. Etait-ce l'appréhension ? Ou le doute ? Lui qui depuis toujours avait toujours eu confiance en lui-même ? Il s'éloigna un peu de la jeune fille et commença à réfléchir comment lui annoncer la nouvelle, mais la curiosité l'emporta et sans vraiment se contrôler il dit « Pourquoi tu m'évites ? » Il n'avait pas été sec, peut-être juste un peu froid, il attendait du courage venant d'une Gryffondor, de l'honnêteté comme elle avait toujours montré à son égard, mais là, là elle était loin de lui dire toute la vérité et il était bien décidé à comprendre ce qui clochait cette fois-ci ! Alors, il reprit son courage à deux mains et poursuivit « Je comprends pas Sofia, une fois tu m'encourages à t'embrasser, une autre fois tu fuis le regard des autres en ma compagnie, alors que je te rappelle, dans la bibliothèque il y avait pas de mal de monde. » Il marqua une pause, elle parût durer des heures, mais en réalité ce n'était que quelques secondes, puis pour finir il dit « Va falloir m'expliquer clairement, parce qu'à moins que tu ne l'ai pas compris, moi je cherche à te faire comprendre que je suis là, que je veux qu'on soit plus qu'amis, enfin je sais pas moi. » Bim, bam, boum, la bombe venait d'être lancée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyLun 19 Aoû - 9:56

today, everything changes. - Sofia Tumblr_mjkvkaEWml1s02ovpo1_r1_500

Je savais qu'il était nécessaire que nous discutions avec Perseus même si je ne savais pas comment exactement aller se dérouler cette conversation. Je l'avait fuis trop longtemps et ce n'était pas moi. D'habitude je n'avais aucun problème pour assumer mes actes. Après tout normalement j'étais une Gryffondor donc j'étais courageuse et téméraire...  Qu'est ce qu'il m'arrivait ? Peut être quand il s'agissait de mon cœur je n'étais pas si forte que ça...

Je déglutis quand je me rendis compte que de nombreuses personnes nous fixaient. Je n'étais vraiment pas à l'aise et je le fis remarquer assez rapidement à Perseus. Si nous devions parler ce n'était pas ici que je le ferais. Hors de question. Un petit sourire se dessina sur mes lèvres quand mon serpentard annonça aux gens autour de nous qu'il n'hésiterait pas à les violenter avec sa batte de quiddtich s'ils continuaient à nous regarder comme ça... Est ce que je venais de dire qu'il était mon serpentard ? Merde oui.

Je proposai au jeune homme qu'on se rend dans un endroit plus tranquille pour qu'on puisse discuter. Il fallait vraiment qu'on éclaircisse tout ça... Enfin j'avais bien l'impression que c'était moi qui compliquait pas mal les choses sans vraiment le vouloir... Il ne nous fallu pas bien longtemps qu'on arrive à l'extérieur du château près des remparts. Ici nous serions tranquille pour discuter. Quand il me demanda pourquoi je l'évitai, je me mordis la lèvre.

« Je... je suis effrayée... par la situation, parce que je ressens... »

Ces propos étaient totalement légitimes. Il ne comprenait pas ma réaction et je ne pouvais pas lui en vouloir. Je me mettais à sa place. S'il avait fait la même chose j'aurais eu envie de lui hurler dessus, de le frapper et de lui demander pourquoi. J'aurais voulu des réponses, j'aurais voulu comprendre. Je fermai les yeux brièvement comme pour me donner un peu de courage pour ce qui allait se passer par la suite. Il était dur d'ouvrir son cœur même si Perseus venait de le faire.

« Les choses sont si compliquées Perseus... Je n'ai.. Jamais ressenti ça pour quelqu'un... Et tu es la personne avec qui mes parents s'attendent à ce que je me marie. D'un côté je veux suivre mon cœur et profiter de la vie, de toi et d'un autre c'est dire Amen à mes parents.. Si je fais ça, qu'est ce qu'ils vont me demander la prochaine fois ? »

Je passai mes mains sur mon visage et je frottai doucement mes yeux qui commençaient à briller dangereusement. Il était hors de question que je pleure aujourd'hui... Hors de question. Je ne pouvais pas, je ne voulais pas. J'inspirai profondément.

«  Je suis tétanisée par les sentiments que je ressens pour toi et tout autant effrayer par le futur. »

Je ne savais pas si le jeune homme allait comprendre ce que je voulais dire mais moi même j'avais du mal à exprimer ma peur. Bien sûr que je l'aimais et j'espérai qu'il l'avait compris... Tout aurait été plus facile dans d'autres circonstances. Si nous n'avions pas été fiancé, je ne me serais pas posée toutes ces questions... Et puis il y avait toujours ces histoires de sang pur aussi.

« Est ce que tu comprends ce que je veux dire, dis moi que tu comprends Perseus, dis moi... Je.. Je suis peut être pas aussi courageuse qu'on ne le pense tu sais. Mes parents m'effraient... Et je n'ai pas envie non plus de devenir une épouse docile qui fait des enfants et qui attend son mari docilement à la maison... »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyLun 23 Sep - 21:00

Sofia & Perseus
je suis pas ce qu'il y a de meilleur sur la marché, je suis maladroit, menteur, pas fiable, jamais à l'heure, mais pour toi je pourrais être tout, rien. FAUVE



Attendre. C'était sûrement la pire chose que pouvait lui demander Sofia à ce moment-même, il ne lui avai pas clairement dit qu'il pourrait tout faire pour elle, mais il venait de lui offrir son cœur à sa manière. C'était compliqué à expliquer et leur relation surpassait la complexité que pouvait offrir un couple normal. La normalité n'avait sûrement jamais été leur fort et on le voyait très bien quand ils devaient s'avouer leurs sentiments mutuels. Nerveux, coléreux, anxieux, et j'en passe, en quelques secondes il avait la capacité de passe par tant d'états-d'âmes qu'il s'exaspérait. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire ? Le repousser ? Elle l'avait déjà fait, pourquoi pas une secondes fois ? Mais en même temps il avait joué avec la franchise et lui avait clairement dit qu'il voulait plus, plus que cette relation animée, mais stagnante, il voulait se poser, se poser avec sa fiancée. En réalité il sortait du lot, en général un sang-pur n'avait pas dans ses habitudes de s'attacher à sa future femme, mais lui, lui avait vu ces étincelles, cette fille, cette Gryffondor, et maintenant il était temps de dévoiler cette face qu'il s'efforçait toujours à cacher : le Perseus sentimental. Mais ce n'était jamais très évident et il était conscient qu'il allait s'y prendre comme un pied, mais au moins il essayait et la réponse de la jeune fille ne changerait rien, même si elle était négative, puisqu'il était déterminé, déterminé d'avoir le courage d'avouer ce qu'il avait sur le cœur. Il sentait qu'après aujourd'hui rien ne serait pareil, peut-être dans le négatif, mais il s'efforçait à ne pas se laisser emporter par son pessimisme. Sa confiance si exaspérante venait de s'envoler comme de la poudre, si facilement, d'un claquement de doigts. Mais en réalité il ne détestait pas forcément ce sentiment, ça lui faisait du bien, plus aucune pression extérieur, juste celle de Sofia et la sienne. Car oui, il arrivait à se faire peur tout seul, à se remettre en question plus de mille fois en une seconde à cause ou peut-être grâce à la Gryffondor qui se trouvait juste face à lui. Lorsqu'il lui demanda la simple question de pourquoi elle l'évitait, il attendait d'elle de la franchise, de l'honnêteté, si elle lui disait que c'était parce qu'elle ne voulait plus l'embrasser ou plus de lui, il comprendrait, mais ne s'empêcherait pas de dire ses sentiments. C'était important pour lui, et peut-être que dans cette histoire il allait être le rouge et or, malgré le fait qu'il n'était qu'un Serpentard et qu'ils n'étaient pas connus pour leur courage. Mais il devait penser aux conséquences, à cette victoire qu'il allait peut-être pouvoir gagner, ou seulement perdre. Mais rien n'importait plus maintenant. C'était Sofia et Perseus, Perseus et Sofia. La jeune fille se mordit les lèvres et répondit qu'elle était effrayée, qu'elle avait peur, qu'elle ressentait quelque chose. Le vert et argent voulait la secouer, lui dire de finir ses phrases, ne de pas le laisser dans l'interrogation, dans l'ignorance. Il posa ses mains sur les épaules de Sofia et dit « Tu ressens quoi ? Sofia je crois qu'il est temps qu'on arrête de se tourner autour, on devrait laisser place à notre franchise respectueuse. » Il avait dit ça très sérieusement, il était très fragile à cet instant, perdu par ce qu'elle venait de dire, par ce qu'elle allait sûrement dire dans le futur. Il avait hâte, mais en même temps, peur de se prendre un vent, de se prendre un bon rateau, sauf que c'était pire, pire, parce qu'il était amoureux et ça c'était indéniable, c'était juste la réalité, pure et dure. Au moins il avait le courage de l'assumer, du moins dans son esprit. La bombe qu'il venait de lancer, lui faisait peur, pouquoi était-il effrayé ? Car ça ne lui était encore jamais arrivé, qu'on lui résiste, qu'on ne lui donne pas la chance de.. de poursuivre une histoire. Mais les mots que la jeune fille allaient employés ensuite, égayèrent le jeune garçon. C'était nouveau, comme une porte dans un nouveau monde, on ne lui donnait qu'une seule chance et il n'avait pas le droit de tout casser. Après tout Sofia était rapidement effrayable, elle était sauvage et indomptable et Perseus avait mis du temps à comprendre ça, mais maintenant que c'était clair, clair qu'elle n'était pas une fille comme toutes les autres, il devait se méfier et ne pas dire n'importe quoi. Elle commença à parler, parler, lui dire qu'elle était tétanisée et qu'en acceptant de tenter quelque chose avec lui, ce serait dire amen à ses parents en même temps. Ce n'était que des paroles qu'il avait déjà entendu auparavant, mais c'était dans d'autres circonstances. Ses parents. Ses parents avaient toujours été un obstacle, comment avait-il pu croire que cette fois-ci tout serait différent ? Ils lui faisaient peur, mais le Serpentard lui, ne les craignait pas, il avait grandit avec un oncle sadique, alors, les Calliope étaient le cadet de ses soucis. Mais Sofia elle, s'enfermait dans sa peur, dans sa bulle, par peur d'être forcée à faire quoi que ce soit. Mais ce qu'elle avait du mal à comprendre c'est que lui pouvait être la personne qui l'aiderait à leur tenir tête et que malgré le fait que ses méthodes n'allaient sûrement pas être les mêmes que la Gryffondor, il allait l'épauler coûte que coûte. Une chose positive dans toute cette histoire ? Elle ressentait quelque chose pour lui et elle devait faire un grand pas en avant pour le lui avouer, tous les deux faisaient preuve de bonne foi et il était ravi, ravi qu'elle soit là, qu'elle lui dise ces mots. Mais il était temps qu'il lui réponde, il ne pouvait pas rester là, tétanisé par la peur, par l'angoisse et tout simplement pas la frustration. Où est-ce que cette discussion allait mener ? Nul part peut-être, même si Perseus espérait le contraire. Il prit une longue inspiration et c'est à ce moment-là qu'il se rendit compte que les yeux de la jeune fille brillaient, avait-elle envie de parler ? Ce sujet lui était si inconfortable que ça ? Il respira un coup et se dit qu'il était temps de parler, de dire, de tout dire. « Ecoute Sofia, ça paraît peut-être difficile à première vue, mais tu sais une chose, c'est que tu ressens quelque chose pour moi. Tant que ce sentiment est réciproque, pourquoi se freiner ? » Une partie avait été dite, mais il leva la main pour lui faire comprendre qu'il voulait en finir, qu'il allait lui sortir un pavé, peut-être difficile à avaler, mais c'était comme ça, un point c'est tout. Et si un des deux devait montrer un peu de courage, il serait la victime de celui-ci. « Je sais pas ce qui te tétanise tant par apport à tes parents, j'ai vécu plus de dix ans avec un oncle sadique et complètement fou, je sais ce que c'est d'avoir un parent très énervant et effrayant. Mais tu sais comment je m'en suis sorti ? J'ai gardé confiance en moi et je me suis allié à ma sœur, à deux nous sommes plus forts, et qui a dit que j'allais te laisser seule face à tes parents ? » Il lui sourit, d'un sourire franc, qu'il avait toujours du mal à articuler, mais cette fois-ci il l'avait fait tellement naturellement qu'il s'étonna. C'était difficile de devoir dire ces mots, cette vérité réelle à une fille dont on était fou depuis déjà quelques mois, quelques années. Alors il poursuivit « Je ne vais pas y aller par quatre chemins Sofia, mais moi je t'aime. Ca paraît fou, mais c'est comme ça et je ne cherche pas à te mettre la pression, mais mes sentiments sont ce qu'ils sont et je n'y peux absolument rien. Je veux t'aider, je veux être avec toi, alors si pour ça on doit traverser beaucoup d'obstacles, je m'en fous, je suis là et je serai toujours là. » Puis il marqua une pause de quelques secondes et finit par « Puis tu sais très bien que tu ne seras pas que ma femme pour être sûr que la descendance des Glister soit assuré. Tu seras LA fille. »


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyMar 24 Sep - 9:35



Je savais bien que ce moment allait arriver à un moment ou à un autre mais jusque là j'avais vraiment évité qu'il se produise mais c'était le cas aujourd'hui. Je me sentais bête d'avoir cru que j'aurais pu fuir Perseus éternellement alors qu'un autre côté de moi voulait le voir... Je n'avais pas oublié ce baiser à Pré-au-Lard ou même LE baiser dans la bibliothèque. J'aimais cet homme avec mon cœur mais ma tête ne le souhaitait pas. Je me battais avec moi même. Est ce que je devais écouter mon cœur ou ma tête ? Est ce que je devais être raisonnable et malheureuse ou suivre mon cœur et être heureuse... Depuis plusieurs jours toutes ces questions se posaient dans ma petite tête.

On ne pouvait pas dire que j'avais fait preuve de beaucoup de courage pour une Gryffondor puisque je n'avais pas voulu affronter l'homme que j'aimais. Il m'avait fallu déjà très longtemps pour comprendre que les sentiments que j'avais pour Perseus était de l'amour... Sans parler de ma jalousie excessive quand une autre fille s'approchait de lui. J'avais toujours envie de décrocher la tête de la fille de son corps et de gifler Perseus pour l'avoir laissé approcher trop prés sans rien dire. Etre amoureuse me rendait totalement folle et je ne me sentais plus maître de mes actes... Même si j'avais toujours été de nature violente avec les gens qui m'embêtaient.

D'une petite voix – étonnement basse par rapport à d'habitude – je confiai à Perseus que j'étais effrayée par mes sentiments et il me demanda ce que je ressentais. Je pensai que c'était clair mais en fait non pas pour tous le monde. J'avais peur de l'amour que je ressentais vis à vis de mon fiancé. Le haïr aurait rendu les choses bien plus facile. J'aurais continuer à l'insulter tout en l'ignorant. Je n'aurais pas été touché par tout ça comme je l'étais aujourd'hui. Il me demanda d'être franche et après ce qu'il venait de me confier, je lui devais... Après tout nous nous aimions tous les deux. C'est moi qui nous mettait des bâtons dans les roues – toute seule comme une grande – avec mes multiples peurs...

« Je.. je t'aime Perseus. »

Un petit sourire timide se dessina sur mon visage. Je ne pensai pas que je pourrais le lui dire un jour. J'étais d'une certaine manière soulagée de lui avoir dit... Je n'étais pas quelqu'un qui se confiait facilement sur ce qu'il ressentait. Je n'avais jamais dit ces mots là à un jeune homme. Avec Dorian, j'aurais pu le faire s'il ne m'avait pas envoyer sur les roses après notre première nuit d'amour.... Est ce que ça allait être comme ça avec Perse. Par Merlin, il ne fallait mieux pas y penser sinon j'allais encore prendre mes jambes à mon cou...

Quelques instants plus tard, j'arrivai à lui confier toutes mes craintes par rapport à nous, par rapport à nos familles. Je ne savais pas s'il comprendrait mais il avait le droit de savoir pourquoi j'avais peur de m'engager dans cette histoire d'amour. Il m'expliqua que le plus important c'était ce qu'on ressentait vis à vis de l'autre et il n'avait pas tort. J'allais prendre la parole mais il me fit signe qu'il n'avait pas terminé. Je déglutis. J’acquiesçai d'un signe de tête pour lui faire comprendre que je l'écoutais. Je n'allais pas l'interrompre.

La déclaration qui arriva ensuite je ne m'y attendais pas. Je sentis bientôt les larmes me monter aux yeux. Un jeune homme ne m'avait jamais parler comme ça. Les mots me manquaient pour répondre à Perse mais j'étais vraiment touchée par mes propos. Il comprenait mes peurs mais il m'expliquait aussi que je n'étais pas toute seule dans cette histoire et qu'il serait là, qu'il serait toujours là pour moi, pour m'aider, pour me soutenir.

Les larmes coulaient sur mes joues. J'étais heureuse qu'on se soit isolé. J'étais peut être une Gryffondor mais j'avais de l'orgueil. Je n'avais pas envie que les autres étudiants me voient pleurer même si c'était de joie. Je ne m'étais pas attendue à ce genre de propos de la part de Perseus mais je sentais mon cœur gonflé à bloc.

Je n'arrivais pas à trouver les mots justes pour répondre à Perseus alors je suivis mon instinct. Je me jetai dans bras – il ne devait pas s'attendre à ça – je l'enlaçai et je l'embrassai avec passion mais aussi tendresse. Je savais que cette histoire n'allait pas être facile mais j'étais convaincue – il m'avait convaincu - qu'il fallait la vivre. Il m'avait dit que j'étais LA fille et je savais qu'il était MON garçon. Je ne devais pas laisser passer ça parce que j'avais peur. Le moment était bon pour montrer que j'étais une vraie Gryffondor. Je devais faire preuve de cœur. Je caressai doucement la joue à Perseus quand je mis fin à notre baiser à bout de souffle puis je lui répondis :

« Je t'aime Dante Perseus Glister. »

Puis je lui souris. A ce moment là j'étais sur mon petit nuage. Je me sentais encore plus légère qu'une plume.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyDim 27 Oct - 18:53

Sofia & Perseus
je suis pas ce qu'il y a de meilleur sur la marché, je suis maladroit, menteur, pas fiable, jamais à l'heure, mais pour toi je pourrais être tout, rien. FAUVE



Un homme avait toujours besoin de se prouver, de trouver quelque chose, une action, un moyen pour prouver qu'il est le plus fort. Le plus grand, le plus puissant. Mais y avait-il un sentiment plus grand que cet fierté maladive ? Pouvait-on déjouer les envies d'un homme ? Pouvait-on lui faire perdre la tête en un claquement de doigts ? C'était le cas et Perseus venait d'y gouter. Ce doux son qu'était l'amour, les sentiments, on pouvait mettre toutes ces bêtises dans un sac, le sac de la guimauve et des bisounours. Et pourtant ce sac était la porte qui conduirait le Serpentard vers un avenir meilleur, avec une femme, une fille qu'il aimait plus que tout à ses bras. Le seul problème ? C'est qu'il n'avait jamais été sûr que le sentiment en lui-même était réciproque, il avait toujours eu cette crainte de se prendre un énorme refus dans la figure. Il n'avait jamais osé jusqu'à maintenant, car il aimait ce jeu du chat et de la souris et puis il ne voulait jamais faire face à la réalité. Car à propos de celle-ci, il avait pratiquement toujours été sûr qu'elle était négative et que Sofia ne faisait que le détester. Mais en quelques secondes, le monde, l'univers entier lui avait prouvé le contraire, ce jeune bout de femme ne faisait pas que le haïr, au fond elle était comme lui. Des idiots. Des idiots très têtus, prêt à se gâcher la vie, simplement par fierté et pas impulsivité. Deux vrais chien et chat et pourtant un amour fleurissant, et où en étaient-ils maintenant ? Ils s'avouaient leur flamme mutuelle, ça avait pris du temps, mais peut-être le temps nécessaire. Ils avaient eu le temps de réfléchir, de mûrir, de discuter, de se disputer, de se battre, de s'embrasser, et enfin d'être franc l'un envers l'autre. Elle avait dit les trois petits mots. Les trois mots les plus difficiles à dire pour un être humain, car ils sont courts, mais veulent dire tant de choses. Des choses fortes qu'il ne faut pas prendre à la légère. Les gens peuvent en faire un speech, mais rien ne vaudra jamais un je t'aime sincère et réel. Les choses comme celle-ci n'effrayait pas Perseus, il n'était pas comme tous ces autres garçons qui partaient en courant lorsqu'une fille avouait ses sentiments. Au contraire c'était flatteur. Mais avec la Gryffondor c'était bien plus, c'était juste magique et encore plus quand elle lui sauta dans les bras et qu'elle l'embrassa avec fougue, avec amour. Qu'était l'amour ? Un mot ? Des sentiments importants ? Même le vert et argent ne pouvait pas trouver une définition correcte à ce mot qui voulait dire tant de choses. En tous les cas il étai perdu, mais il n'hésita pas une seule seconde à répondre au baiser de la jeune fille, il la serra très fort dans ses bras, maintenant elle était sienne, sa petite-amie et peut-être sa future fiancée. Leur destin n'était plus entres les mains de leurs familles, mais il était dans les leurs. Ils étaient amoureux, ensemble et prêt à combattre ceux qui se mettraient en travers de leur chemin ou qui voulaient leur barrer la route en les contrôlant. Sofia voulait vivre sa vie et non pas celle qu'on lui dictait de vivre, et Perseus qui n'avait jamais vraiment ressenti ce sentiment de liberté, bien au contraire, il cherchait à contrôler celle des autres allait beaucoup apprendre avec cette fille qu'il tenait dans ses bras. Elle était bien plus qu'un amour de jeunesse, elle était peut-être celle qui allait lui ouvrir les yeux, lui montrer que dans la vie il n'y a pas que de la noirceur. C'était peut-être un monde idéalisé qu'il voyait dans ses bras, mais au moins il s'imaginait un futur, un futur important. Elle se décolla de lui, le souffle coupé et lui dit qu'elle l'aimait. Il l'aimait aussi. Tout paraissait si parfait, mais après ? Qu'allaient-ils faire plus tard ? Il avait ce donc de se poser des questions si idiotes pendant des moments si beaux, mais c'était nécessaire et malgré le fait qu'il était sur un petit nuage, il devait réfléchir aux conséquences, être stratège ! Mais il lui sourit sincèrement, ce n'était pas un rêve, c'était la réalité, ils étaient là, tous les deux, ensemble, enfin. Valait mieux tard que jamais non ? Il se racla un peu la gorge et dit « Je t'aime aussi Sofia Calliope. » Puis il lui fit un petit bisous sur le nez, c'était sa manière de lui prouver qu'il l'aimait, qu'il était vraiment attaché à elle, qu'elle était bien plus que ses anciennes petites-amies, qu'elle était sa fiancée, sa Sofia. Mon dieu, cela faisait tant de temps qu'il attendait ce moment, qu'il ne réalisait pas vraiment que tout ça venait d'arriver, alors sous le ton de la rigolade il dit « C'est réel tout ça ? Qui l'aurait cru après l'épisode de Pré au Lard non ? » Oui, il se rappelait encore très bien de la manière dont elle avait traité ses bijoux de famille, mais c'était sûrement pour ça qu'il avait continué à la taquiner, à la chercher, parce que ce n'était pas une fille facile, elle lui laissait du fil à retordre, ce que chaque homme recherche en réalité. Après ce moment plutôt idyllique il se sentit obligé de le casser en disant « Bon, on fait quoi maintenant ? C'est bien beau qu'on s'aime mutuellement, mais dans quoi on s'embarque Sofia ? » Après qu'il ait dit ça, il repoussa une mèche rebelle du visage de la douce Gryffondor.[/color] »


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyLun 28 Oct - 13:21

Trois petits mots – enfin un peu plus quand je prononçai son nom entier – qui n'étaient pas facile à dire même si aujourd'hui j'étais certaine de moi. J'avais des sentiments pour lui et ils étaient pas arrivés soudainement comme ça. Pendant très longtemps je m'étais carrément voilée la face et je me demandai comment je n'avais pas pu me rendre compte. J'étais soulagée de lui avoir confié que je l'aimais. Je me sentais plus légère même si je savais que tout ne serait pas parfait. Il y avait de nombreux obstacles qui nous attendaient et on aurait aussi probablement de nombreux choix à faire. J’espérai qu'un jour un de nos choix nous sépareraient pas mais là je n'avais pas envie de passer à ça. Je voulais juste apprécier le moment présent.

Je lui caressai doucement la joue – profitant du contact de nos peaux – tandis qu'il me répondit qu'il m'aimait aussi. Je souris de nouveau. Par Merlin je devais vraiment avoir l'air niaise mais tant pis. Je lâchai un petit rire amusé quand il m'embrassa sur le nez. C'était la première fois que quelqu'un faisait ça mais ce n'était pas désagréable. Quelques instants plus tard il me demanda si tout cela était bien réel surtout après l'épisode de Pré-au-lard. Une nouvelle fois j'avais envie de rire. Tout en gardant le sourire je lui répondis :

« Tu l'avais quand même un minimum mérité ce jour... Même si j'avoue que je n'aurais pas du te frapper et encore moins là où je l'ai fait. Pardonnes moi. Promis je ne te frapperai plus enfin... j'essayerai. »

Mon sourire s'était transformé en un sourire amusé et taquin. J'aimais bien le charrier un peu... Je continuai à doucement caresser sa joue puis je répondis quand même – puisque c'était important - à sa question.

« Oui Perseus c'est réel. Qui l'aurait cru. Je t'aime et tu m'aimes alors on faire en sorte que ça fonctionne car j'ai vraiment besoin de toi dans ma vie même s'il m'a fallu un peu... enfin beaucoup de temps pour m'en rendre compte. Je suis désolée. »

Deux fois que je m'excusai en peu de temps. Il allait falloir que je note ce jour sur le calendrier car ça n'arrivait pas si souvent que ça. Il y avait des moments idylliques comme ça mais ils se terminaient tous à un moment ou un autre. Ici c'est Perseus qui y mit fin en me demandant ce qu'on faisait maintenant et dans quoi on s'embarquait. Je ne lui en voulais pas car il fallait vraiment qu'on parle de ça. Il avait raison. Je lui pris la main et je l'attirais dans un coin un peu plus reculé de Poudlard et je m'installai sur le banc de pierre non loin de là. Je fis signe à Perseus de s'asseoir aussi. Je n'avais pas lâché sa main.

« Tu as raison on doit parler et pas question que je me défile cette fois-ci comme j'ai l'habitude de faire ces derniers temps. Honnêtement je veux être avec toi Perseus mais je n'ai pas envie que tout le monde le sache en ce moment. Je veux dire je n'ai pas envie de répondre à toutes les questions des autres élèves ici ou recevoir les félicitations de mes parents. Je veux juste qu'on profite toi et moi. Je veux qu'on ait nos moments, qu'on passe du temps ensemble. Est ce que c'est ce que tu veux aussi toi ? Je sais qu'on se pose chacun pleins de questions sur les choix que nous avons à faire notamment sur notre mariage ou sur ton oncle.. le fait de devenir mangemort.... Mais on ne peut pas mettre de côté tout ça durant quelques semaines ? Qu'en dis tu ? Je sais que de toute façon tout ça va nous revenir à un moment ou un autre mais là juste profitons.... non ? »

Il était rare que je parle autant et là j'avais vraiment besoin de reprendre mon souffle. D'habitude c'était plutôt physique que verbale... Je n'avais aucune idée du point de vue de Perseus là dessus mais j’espérai qu'il serait du mien et qu'il veuille bien reculer toutes ses questions, tout ses choix pour quelques semaines pour qu'on puisse d'apprivoiser, être un couple normal... Même si nous devrions vivre cachés. Je le regardai de façon tendre puis je lui demandai :

« alors qu'en dis tu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyDim 3 Nov - 21:55

Ca faisait une éternité qu'il avait attendu ce moment et maintenant il était bien là, tous les deux discutaient calmement sans se disputer et ça pour une évolution, ça en était une. Ils avaient tous les deux fait des efforts et Perseus prenait ça en compte, en sachant très bien que c'était difficile pour elle de s'avouer, de dire ce qu'elle ressentait, encore plus dur pour Sofia que pour lui. Le vert et argent n'avait jamais eu de relation catastrophique, l'année d'avant, il avait certes joué avec le feu avec une de ses camarade de maison, il était même tombé amoureux, mais ça c'était fini avant qu'il y ait un cœur brisé. En général il se comportait bien avec les filles, ce n'était pas un homme à femmes, même si quelques unes lui avaient déjà fait des avances pour bien plus qu'un baiser, il s'était montré respectueux et avait décliné toute offre douteuse. Puis il cherchait plus qu'une fille, il voulait la fille, celle qui était si différente des autres et avec Sofia il avait son compte. Elle n'était aucunement stupide ou encore aguicheuse, elle était légèrement agressive, lui donnant parfois des airs de garçon manqué, une posture de battante tout en restant une timide lorsqu'elle devait avouer ce qu'elle avait sur le cœur. C'était cette faiblesse et sa dureté qui l'attirait, elle était bizarrement tout son contraire et pourtant ils étaient si similaires. Très têtus, ils avaient jusque là nié tout sentiment amoureux et préféraient laisser place à la haine, alors que le sentiment supérieur à tout cela était l'amour. Il ne voulait pas rentrer dans le fleur bleue, mais après tout on peut se le permettre lorsqu'on pense que c'est la bonne personne. Avec le temps qu'ils avaient pris ils pouvaient bien profiter de cette victoire. Mais la route était longue avant de gagner la guerre et il était conscient que sur quelques points ils allaient obligatoirement avoir des différents, qu'ils soient positif ou négatif à la fin. Ce n'était pas facile pour elle de comprendre les motivations du jeune homme pour ce qui était de sa vengeance et lui ne comprenait pas la Gryffondor pour ce qui était ce besoin de se détacher de sa famille. Il avait ressenti ça avec son oncle, mais avait essayé de passer au-dessus et de trouver autre chose à s'accrocher. Ce n'était certes pas la meilleure manière de le faire, de vouloir créer une sorte de groupe de personnes plutôt tournées vers la magie, oui on pouvait appeler ça un euphémisme, mais en quelque sorte, après la mort de ses parents c'est ce qui lui avait donné la foi de continuer, de les rendre fiers même s'ils n'étaient plus là. Mais là n'était pas la question et il ne devait pas se torturer l'esprit avec des telles pensées. La jeune fille lui dit que le jour où elle l'avait taper au mauvais endroit, il l'avait mérité, mais qu'elle y était allée fort. Ses parties intimes ne pouvaient qu'être d'accord avec ce qu'elle disait d'ailleurs. Elle lui sourit d'une façon espiègle, alors il fit la moue, en espérant qu'elle ne referait pas ça, parce qu'après tout, il s'était bien fait passer pour un idiot ce jour-là. Il se racla un peu la gorge en levant les yeux au ciel « Tu as raison tu n'aurais pas dû le faire, mais moi j'ai quand même eu raison de t'embrasser après. Je rêve ou c'est toujours moi qui fais le premier pas ? » Un sourire taquin arborait maintenant ses lèvres, il s'était avéré très entreprenant en réalité et avait bien fait d'ailleurs. Elle était une Gryffondor, lui un Serpentard, rien n'était censé les réunir, mais en fin de compte si. Lui et ses actions peut-être parfois dépassées avaient fait tourner la balance et il devait se l'avouer il en était fier. Il ne se connaissait certainement pas courageux et franchement pas trop avec les filles, d'habitude il attendait qu'elle venait, mais quelque chose en Sofia l'attirait et lui avait fait faire le vrai premier pas. Lorsqu'il lui demanda si tout ça était réel, il ressentait vraiment le besoin de le savoir, parce qu'après tout il y a quelques semaines, rien de tout cela aurait été possible et il en était conscient. C'était fou et pourtant si réel que ça en faisait peur. Mais il n'allait pas prendre ses jambes à son cou, pas cette fois et n'allait pas la faire tourner en bourrique comme la Serpentard de l'année d'avant, il avait envie d'être un homme bien, un homme qui se respecte et en perspective Sofia était la seule qui pouvait lui faire ressentir ça. Lorsqu'elle lui répondit qu'ils s'aimaient et que c'était bel et bien réel et que leur histoire devait fonctionner, il sourit de toutes ses dents. Elle lui dit aussi qu'elle avait pris du temps et s'excusa, il prit sa tête entre ses deux mains doucement, toujours dans la délicatesse avant de lui répondre « Ne t'excuses pas, je crois que tous les deux nous avons été un peu têtu et berné par notre fierté, mais maintenant on est là et c'est le principal ! » Ca faisait du bien de se dire ça, de se dire qu'elle était à lui maintenant et qu'aucun garçon n'avait plus besoin d'essayer de la récupérer ou quoi. Ils étaient un couple et même si cela n'allait pas enchanter les troupes, il s'en fichait, le regard des autres ne l'intéressait pas, seulement le jugement de sa sœur et des personnes qu'il aimait. Il connaissait déjà la réaction d'Elladora et ne savait pas à quoi s'attendre lorsqu'il lui annoncerait, mais il n'en était pas là, puisque lui et Sofia devait encore discuter de ce qui allait se passer maintenant. Après avoir cassé ce moment idyllique, Perseus lui demanda qu'est-ce qu'ils allaient faire maintenant et la réponse de la jeune fille l'étonna, sans l'étonner en réalité. Elle lui dit qu'elle voulait être avec lui. Jusque là tout allait bien puisque le sentiment était réciproque, mais elle voulait le cacher, le Serpentard resta sceptique pendant quelques secondes puis se dit qu'en fin de compte ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée. Il n'avait pas non plus envie de s'exposer devant tout le monde et de devoir faire face aux yeux suspicieux des Serpentards lorsqu'ils verraient qu'il est avec une Gryffondor. Et bien sur elle voulait mettre tout leurs problèmes de côté pour quelques semaines et profiter du temps qu'ils pouvaient avoir ensemble. Puis elle lui demanda son avis, avant toute chose, Perseus dit « Je te savais pas aussi bavarde. » Il disait ça sur le ton de la rigolade, elle venait de faire un petit monologue, mais au moins elle venait de mettre les choses au clair et c'était le principal ! Il enchaina ensuite en disant « Je suis d'accord avec toi, je n'aime pas non plus l'idée de devoir me justifier à tout le monde, surtout pas à ma sœur ! » L'image de Elladora en train de le tuer lui traversa l'esprit et s'en alla aussi rapidement, car il évita d'y repenser. Il regarda Sofia droit dans les yeux et ne pu rester sérieux plus longtemps, car il ajouta « Même si je trouve que c'est dommage de priver tout le monde d'un couple aussi mignon qu'on est, enfin j'dis ça je dis rien. » Puis il lui sourit, content qu'elle pensait comme lui sur ces points abordés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyLun 4 Nov - 14:57

J'avais reconnu que je n'aurais pas du frapper monsieur Dante Perseus Glister mais j'étais de nature sanguine et je ne pouvais pas changer comme ça du jour au lendemain. Bon il arrivait souvent – très souvent quand il s'agissait de Perseus - que je regrettai mes actes. Ce jour là je m'étais dit que j'avais frappé trop fort mais qu'il l'avait quand même mérité un peu. Oui probablement que je voulais me rassurer aussi. Voilà que nous étions entrain d'en reparler avec Perseus mais l'ambiance était bonne enfant. Je n'avais pas envie de le frapper de nouveau. En fait c'était plutôt l'inverse. J'avais envie de l'embrasser encore et encore mais j'arrivai à me tenir jusque là. Je ne devais pas oublier que quelqu'un pouvait arriver n'importe quand.

J'éclatai de rire quand Perseus m'annonça clairement que je n'aurais pas du le faire mais qu'il avait eu raison de m'embrasser. Il ne manquait pas d'air mais c'est aussi ce que j'aimais chez lui. Il ajouta même qu'il faisait toujours le premier bas. Toujours avec le sourire sur mon visage, je croisai mes bras au niveau de ma poitrine puis je lui répondis :

« Et ça te pose soucis de faire le premier pas ? C'est ça ? Oh oui c'est vrai que tu es un grand timide mon Perseus, très timide.... »

Oui je me moquai ouvertement de lui mais ce n'était pas méchant. Je m'approchai de lui – taquine – puis je déposai un baiser sur sa joue.

« Voilà j'ai fais le premier pas et même le second...»

Il n'y avait personne dans les couloirs donc je pouvais me permettre. J'attrapais doucement Perseus par le col de son haut puis je le plaquais doucement contre le mur de pierre avant de lui donner un baiser très fougueux et plein de passion. Je voulais qu'il n'oublie pas ce baiser de si tôt.

Il était temps pour nous d'être plus sérieux et de parler de notre avenir ensemble. Nous voulions tous les deux former un couple – nous nous aimions – mais on devait discuter de comment on le voulait, le souhaitait. Pour une fois je me révélai fort bavarde et je donnai mon point de vue à Perseus en espérant qu'il penserait comme moi. Un petit sourire se dessina sur mon visage quand il m'annonça qu'il me savait pas aussi bavarde. Je me contentai de hausser les épaules en souriant comme réponse.

Je fus rassurée et soulagée d'apprendre qu'il pensait comme moi. Il fallait mieux garder notre relation secrète pour l'instant et qu'on en profite tous les deux. Quand il parla de sa sœur je me rendis compte que celle-ci aurait probablement encore plus envie de me tuer qu'elle n'avait envie déjà en ce moment. Oui attendre semblait vraiment être la meilleure idée que j'avais eu depuis très longtemps. Je ne voulais pas mourir à 17 ans.

Je ris de nouveau quand Perseus m'annonça que c'était fortement dommage quand même de priver tout le monde d'un couple aussi mignon que nous mais qu'il ne disait rien.

«  Ça va... ? Tes chevilles ne te font pas trop souffrir ? »

Je passai ensuite un bras autour de la taille de mon petit copain – oui je pouvais le dire maintenant et je me blottis contre lui.

« Allez viens on va prendre un peu l'air avant que ta tête gonfle et que tu ne puisses plus passer par une porte de taille normale... »

J'entraînai ensuite Perseus à l'extérieur du château. Nous étions dorénavant dans le parc. L'automne était là, il faisait frais mais c'était aussi agréable de sortir. Le parc du château était magnifique en cette saison avec ses feuilles de toutes les couleurs.

« Tu as entraînement de quidditch quand ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyVen 27 Déc - 13:38

C'était difficile de s'imaginer une vie sans amour maintenant. Ce n'était peut-être pas un amour très constructif ou encore à modéliser, mais aux yeux de Perseus il était plutôt idyllique, ils ne se transformaient pas en guimauve, mais seulement en deux personnes amoureuses tout en restant réaliste et taquine. C'est ce qu'aimait le Serpentard chez Sofia, elle avait ce petit quelque chose de pimenté, de spécial qui le faisait fondre et qui la rendait si belle et qui l'avait rendu fou d'elle depuis déjà cinq longues années. Il avait fallu du temps, mais qu'est-ce que le temps si en fin de compte tu obtiens ce que tu as toujours souhaité ? C'était une question pertinente et parfois Perseus aimait se voir comme un philosophe torturé à se poser maintes et maintes questions sans trouver de réponse, mais c'était ça qui était bien, c'était de douter, tout en étant confiant. Il aimait faire ça, il aimait se mettre sur un Piédestal et se demander si tout ça n'était pas seulement une énorme erreur qu'il ne pourrait pas rattraper. Mais en fin de compte il savait que ça n'en était pas une, car il aimait Sofia, elle l'aimait aussi et son oncle ne s'opposerait pas à cette union et ni les parents Calliope même si le Serpentard était tenté de les mener en bourrique seulement pour les rendre fous comme ils aimaient le faire avec leur fille. La jeune fille le fit redescendre de ses rêveries futiles et lui dit que c'était un timide, car il en avait ''marre'' de faire le premier pas. Ce n'était pas vrai bien sur, il adorait le faire et la surprendre, c'était sûrement sa partie préférée de leur baiser, car ils étaient jamais calculés, seulement passionnés et c'était un élément de surprise. La rouge et or s'approcha de lui et lui fit un petit baiser sur la joue. Perseus ne pu s'empêcher de sourire, il voulait dire quelque chose, mais elle le devança et lui dit qu'elle avait fait le premier puis le second. Elle le plaqua contre le mur et l'embrassa fougueusement, le Serpentard ne se laissa pas prier et y répondit, ravi d'avoir fait ce commentaire juste avant, c'était agréable de voir qu'elle faisait des efforts et qu'elle s'adaptait aussi. Lorsqu'elle se décolla de lui, il reprit son souffle et dit calmement « Mademoiselle, je ne vous savais pas si surprenante, c'est bien connu que ce sont les hommes qui le sont d'habitude. » Il marqua une pause avant de s'approcher de son oreille et de lui chuchoter « Et est-ce que l'on t'a déjà dis que tu embrassais divinement bien ? » Puis il fit ce petit sourire que les filles trouvaient souvent exaspérant, car il avait cette tête de vainqueur qui avait tendance à agacer les foules. Mais il n'agaçait jamais Sofia n'est-ce pas ? C'était bien connu, elle aimait son côté vert et argent, ce coté manipulateur non ? Haha. Mais les blagues et les embrassades étaient terminées, maintenant ils devaient parler de choses plus sérieuses. Ils étaient officiellement ensemble, enfin du moins à leurs yeux, mais les autres n'avaient pas besoin de le savoir. Perseus était un garçon plutôt mystérieux, il n'aimait pas étaler sa vie, seulement à sa sœur, mais maintenant il la partageait avec quelqu'un d'autre. Et cette personne qu'il aimait il la voulait seulement pour elle et ne souhaitait donc pas que les autres les voient et viennent leur poser des questions insupportables qui lui feraient perdre sa patience et son temps. C'était un quitte ou double, mais heureusement que la Gryffondor était tout à fait de son avis, une dispute n'était donc pas prête d'éclater. Mais ce que disait Sofia ne l'étonnait pas, il s'était déjà douté qu'elle allait préférée garder ça secret, c'était compréhensible après tout. Une Gryffondor et un Serpentard ensemble était la hantise de beaucoup de personnes dans le château puisqu'il y avait toujours cette haine mutuelle entres ces maisons, mais apparemment les exceptions existaient et c'était ce en quoi il fallait croire. Mais le vert et argent ne pu garder son sérieux très longtemps et dit que c'était dommage de cacher un si beau couple aux autres. Sofia allait rebondir sur ça, c'était obligé, ils vivaient tous les deux dans les taquineries mutuelles et c'est bien pour ça qu'il adoooorait l'embêter. Elle rigola et lui demanda si ses chevilles allaient bien, Perseus se racla la gorge et répondit « Oh ne t'en fais pas, elles vont très bien c'est pas comme si elles étaient gonflées. » Il lui fit un petit clin d'oeil, après quoi, elle enroula ses bras autour de sa taille et se blottit contre lui. Il encercla ses bras autour d'elle et la serra fort, car maintenant il pouvait dire qu'elle était à lui et seulement à lui ! Elle cassa ce moment en lui proposant de sortir avant que sa tête ne devienne trop grosse, il sourit et répondit « Tu es méchante quand même tu le sais ? » Il fit semblant de bouder avant de poursuivre « Et je crois qu'avec la taille des portes ''normales'' de Poudlard, ma tête aussi grosse soit-elle pourra toujours passer, à ta place je ne m'en ferais pas pour ça. » Puis il colla un petit baiser sur la joue. Lorsqu'il passa le pas de la porte, il fut un peu surpris par l'air frais et humide de l'extérieur, mais Perseus aimait l'automne et l'image que procurait le parc à cette saison. Il prit doucement la main de Sofia et répondit à sa question « Demain soir il me semble, on doit s'entraîner on a que des brêles cette année dans l'équipe. Mais on gagnera quand même Gryffondor. » Et il sourit légèrement, la compétition était toujours important entres les deux maisons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptySam 28 Déc - 18:01


Voilà maintenant qu'il disait qu'il faisait toujours le premier pas et j'avais bien l'intention de lui montrer qu'il avait tort et de façon agréable en plus. Je n'avais pas envie de me discuter avec le jeune homme, juste le taquiner encore et encore et l'embrasser toujours... Enfin pour débuter je m'approchai et je l'embrassai sur la joue pour le frustrer un peu. Il devait attendre un peu plus mais non... Enfin pour le moment... Et puis j'avais moi aussi envie de plus... Pas question que j'attends.

Je plaquai le jeune homme contre le mur d'un des couloirs de Poudlard pour un baiser fougueux et passionné. Nous mîmes fin à notre baiser à bout de souffle et je ne pu m'empêcher d'éclater de rire quand Perseus m'annonça qu'il ne connaissait pas aussi surprenante. Avec un grand sourire je lui répondis :

« Mon cher Perseus... Je pourrais te surprendre tous les jours... »

Mon sourire se transforma bientôt en un sourire en coin quand il continua en me disant que j'embrassai divinement bien. Pour être honnête, c'était un beau compliment et je le prenais. Je n'avais pas embrassé énormément de garçon dans ma vie. Il y avait eu l'autre gryffondor, Perseus et un autre garçon... Jamais personne ne m'avait dit que j'embrassai bien encore moins divinement... Ce compliment me touchait vraiment mais j'avais envie d'embêter Perseus.

« Je sais je sais... A force d'entraînement tu sais... »

Perseus était tout près de moi et il me donnait la chair de poule. On ne pouvait pas dire qu'il ne me faisait pas d'effet mon fiancé. Je passai mes bras autour de lui et je l'embrassai de nouveau. Je ne savais pas combien de temps on allait être tranquille alors je voulais juste profiter de l'instant présent.

Un peu plus tard la conversation était redevenue sérieuse mais une fois on était d'accord. Nous ne voulions pas parler de notre relation à d'autres personnes. Nous voulions profiter et ne pas avoir de comptes à rendre à qui que ce soit. C'était vraiment agréable de pas se prendre le chou pour quelque chose pour une fois. Perseus – pour plaisanter annonça que c'était fort dommage que le reste du monde ne puisse pas profiter de la vue de ne couple qui était si beau... Je ris. Femme qui rit... Femme... Enfin bref. Non je n'étais pas encore prête à passer cette étape avec Perseus même si je l'aimais plus que tout. Je gardai le sourire et je lui répondis :

«  Je suis méchante ? Vraiment ? Tu t'en rends compte seulement maintenant ? C'est trop tard.... »

Je gardai le sourire tandis que je lui mettais une main aux fesses. Quoi ? J'avais le droit de le faire puisque nous étions maintenant officiellement ensemble.

« Tu n'as pas tort mais restons prudent. Je m'en voudrais de te devoir couper la tête ou les chevilles parce que ça ne passent pas... »

On était maintenant dehors et je me blottis instinctivement contre mon amoureux quand je sentis le froid. Je lui demandai – curieuse – quand avait lieu son prochain match de Quidditch. Je n'étais pas fan de ce sport mais j'avais bien l'intention de voir Perseus jouer...  Je souris en voyant qu'il avait toujours l'esprit de compétition mais ça ne dérangeait pas du tout.

« Okay, si tu le dis. Comment ça se fait que tu as que des brêles ? Tu ne peux pas trouver des autres joueurs ? Tu es le capitaine, tu as le droit de tout non ? »

Je l'embrassai sur la joue et je lui dis :

« Mais je suis sûre que tu vas les faire gagner.... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyMar 31 Déc - 14:53

Il aurait pu rester là des heures avec elle. La regarder, la toucher et surtout l'embrasser, Perseus était indéniablement fou d'elle jusqu'à ce que ça en fasse même peur. Pas besoin d'user de ses charmes ou de jouer au macho, elle avait tout compris et ne voyait pas que le bien en lui, mais aussi le mal tout en restant avec lui. Elle croyait en lui, dans le bon Glister et pas celui qui était sombre et plein de réticence qui avait soif de vengeance. Ses cheveux roux, ses yeux bleus étincelants lui suffisaient amplement à cet instant, il avait besoin de rien d'autre et il se voyait mal maintenant la laisser s'en aller, la lâcher pour aller voir ailleurs, car nul part il ne trouverait une autre Sofia, une aussi belle fille, aussi compréhensive et surtout avec autant de caractère. Les inverses s'attirent et ils étaient un si belle exemple à cette citation, rien en eux auraient pu les réunir ensemble, le hasard avait si bien fait les choses. Et pour une fois il pouvait remercier son oncle d'avoir choisi la Gryffondor pour être sa fiancée, car sinon ils ne se seraient sûrement jamais parlé ou se détesteraient tout simplement et rien que cette idée paraissait effrayante. Le Serpentard ne voulait plus qu'ils se haïssent, il ne voulait plus jamais lui faire de mal, juste la protéger et rester avec elle, l'aimer et c'était tout, rien d'autre, il avait seulement besoin de cette petite partie de bonheur. Perseus avait toujours ressenti ce vide en lui, comme si quelque chose lui avait toujours manqué, mais maintenant il se remplissait déjà plus qu'avant. Il avait trouvé l'amour. Et il était chanceux. Quelques personnes ne le trouveraient sûrement jamais et c'était plutôt triste, car ce sentiment était comme de la passion, elle pouvait vraiment l'énerver parfois, le rendre complètement fou, mais d'un autre côté elle le rendait meilleur. Ces hauts et ces bas étaient ce qui faisaient d'eux un couple spécial, car nombreux d'entre eux étaient juste ennuyeux et monotones, alors que là c'était une explosion de sensations qu'il n'avaient encore jamais ressenti. Il aimait ça, vraiment ça et il se voyait mal retourner à son ancienne vie qui lui paraissait si barbante maintenant qu'il avait Sofia. Après une discussion sérieuse, des embrassades plutôt passionnées, les provocations taquines, tout en restant bon enfant fusaient. Lorsqu'elle lui dit qu'elle était méchante, mais que c'était trop tard, elle mit sa mains aux fesses du jeune homme qui sursauta quelque peu. Il devait sûrement avoir l'air très, très étonné, mais il finit par sourire et lui fit un rapide bisous sur les lèvres avant de dire « Mademoiselle tenez-vous un peu, nous sommes dans un lieu public ! » Puis il lui embrassa le front. La Gryffondor continua les petites piques qui ne faisaient qu'amuser le jeune homme, il aimait cette ambiance, il y avait des moments pour tout et là il était de temps de montrer un peu de fierté. Lorsqu'elle fit allusion à son peu de modestie, il pouffa un peu et répondit rapidement « Tu sais ma belle Sofia, je regretterai vraiment que l'on me coupe mes chevilles, ça voudrait dire que je serai plus petit que toi. » Il marqua une pause et poursuivit « Et je crois que ça je ne pourrais pas le supporter. » Il fit mine de réfléchir et continua « Puis sans ma tête je ne pourrais plus t'embrasser, mon dieu, c'est un dilemme. » Il accompagna cette tirade par des gestes théâtrales avant d'embrasser doucement la jeune fille, mais se détacha rapidement d'elle pour dire « A moins que c'est ça que tu veuilles ? » Tous les deux sortirent pour prendre un peu d'air peu de temps après. La brise automnale faisait du bien, mais restait plutôt froide, c'est bien pour cela que Sofia vint de blottir dans les bras de son amoureux et Perseus l'accueillit avec plaisir. Il l'entoura de ses bras et commença à marcher avec elle. Ils commencèrent à parler de Quidditch, même si la rouge et or n'en faisait pas, elle avait l'air de s'y intéresser et cela fit plaisir au vert et argent, elle faisait un effort et c'était le plus important aux yeux du Serpentard. Il se racla la gorge et après réflexions dit « Non en réalité ils ne sont pas nuls, mais je suis perfectionniste, et j'aime que tout se passe comme je l'avais calculé et parfois en Quidditch il faut savoir lâcher le morceau et laisser les joueurs jouer comme ils le sentent et j'ai peut-être du mal avec ça. » Il était motivé et aimait ce sport plus que tout, c'était un moyen de se défouler surtout en tant que batteur et il était sans pitié, il aimait envoyer des grosses patate à la figure de ses adversaires, c'était une passion, un jeu. Un jeu auquel il aimait gagner et auquel il avait beaucoup de mal à perdre, mais c'était la compétitivité qui parlait à ce moment là et pas lui-même. Mais son équipe était bien, il ne pouvait pas dire le contraire, c'était juste lui quelque peu têtu et calculateur qui souhaitait toujours tout contrôler. Au poste de batteur c'était facile, on envoyait le cognard là où on le souhaiter, mais pour l'attrapeur ça restait toujours un peu plus complexe. Mais Perseus était bien décidé de gagner ! « Tu as raison, j'aurai honte de les faire perdre, notre blason ne doit pas perdre de sa magnificence après tout ! » Il jeta un petit regard vers Sofia et lui tira la langue, c'était toujours une petite pique à laquelle elle allait répondre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyMar 31 Déc - 15:34


J'avais envie de lui montrer que je pouvais être aussi une fille un peu entreprenante... Et que je savais faire le premier pas. Il avait un peu froissé mon égo – qui était assez énorme et je l'assumai   – lorsqu'il m'avait dit qu'il devait toujours aller vers moi. Bon il n'avait pas tort car j'avais plutôt fui ces derniers temps mais c'était autre chose de l'entendre dire... Et maintenant je voulais lui prouver qu'il avait tort. Je venais de l'embrasser langoureusement même si nous étions dans un couloir et je lui pelotai ensuite gentiment les fesses.

Je ne pu m'empêcher de rire quand il me vouvoya et me demanda de me tenir un peu. Je ne m'étais pas attendue à ce qu'il me dise ça. Je retirai aussitôt mes mains que je mis derrière mon dos.

« Monsieur Glister... J'aurais pensé que ça vous aurait plus... Tant pis, je ne recommencerai plus. »

J'avais toujours un petit sourire en coin et taquin sur mon visage. Il voulait m'embêter et je voulais lui rendre la monnaie de sa pièce. Voilà maintenant qu'il reprenait mes paroles contre moi et me disait qu'il fallait rien lui couper car que ce soit les chevilles ou la tête ça serait gênant pour lui et pour moi. J'éclatai de nouveau de rire.

« Non mais tu as réponse à tout dis donc... mais je ne m'avoue pas vaincu... On pourra toujours te faire grimper sur un petit banc si tu es trop petit pour m'embrasser. On trouvera toujours une solution. »

Bon okay c'était un peu tiré par les cheveux mais les propos de Perseus aussi. Je n'allais pas le laisser avoir le dernier mot mais ce n'était pas méchant. Il y avait une bonne ambiance entre nous deux. Nous étions maintenant dans le parc du château et il faisait plus frais que je ne pensai. Le temps passaient très rapidement et je n'oubliai pas que c'était notre dernière année ici. Qu'allait-on faire quand on quitterait Poudlard ? Je n'en avais aucune idée et là je n'avais pas envie d'y penser toute suite. Je voulais juste profiter.

Dans le parc, je décidai d'aborder un sujet qui plaisait à Perseus : le Quidditch. En même temps ce n'était pas difficile il plaisait à beaucoup de mecs mais là je parlai quand même au capitaine de l'équipe des serpentards. Je souris quand il me répondit que son équipe n'était pas nulle comme il l'avait dit mais qu'il était juste perfectionniste... Je n'en étais pas surprise. Il était têtu aussi. Je ne voulais pas être à la place d'un joueur qui n'arrivait pas à faire quelque chose que Perseus voulait qu'il fasse...

« Tu vas les faire gagner, j'en suis sûre. »

Bon il est vrai que j'étais une Gryffondor et que j'aurais du espérer le succès de ma maison mais non. Je n'étais pas une grande fan de Quidditch et je préférai voir mon petit copain heureux de gagner que ma maison. Voilà que l’ego de monsieur Dante Perseus Glister revenait au galop. Il me disait qu'il aurait trop honte de perdre et que son blason ne devait pas perdre sa magnificence comme il disait. Je levai les yeux au ciel.

« Parfois tu mérites vraiment des baffes et pas qu'une je t'assure. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyJeu 16 Jan - 21:25

Perseus était partagé entre l'étonnement, mais aussi la joie, pendant combien de temps avait-il dû se battre pour que Sofia le laisse enfin lui avouer qu'il l'aimait ? En y réfléchissant, il avait eu un coup de foudre pour elle et pendant tout ce temps il était certes sorti avec des filles et tombé amoureux, mais ce n'était pas la même chose. Beaucoup moins passionné, beaucoup moins nouveau, beaucoup moi.. contradictoire. D'un côté il savait que c'était ce que voulait son oncle, mais d'un autre côté il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'ils auraient dû se battre contre ce mariage arrangé, même si personnellement lui le voulait. Ils n'étaient pas des morceaux de viandes que l'on pouvait vendre au marchand d'à côté, bien au contraire, le Serpentard avait appris à être indépendant, et maintenant on lui donnait des ordres. Secrètement, il savait que si ses fiançailles n'avaient pas été avec Sofia, il aurait sûrement fait un scandale et ne serait toujours pas fiancé, mais avec elle il n'avait pu se résoudre à se hisser contre Mark. C'était fou à quel point elle pouvait l'influencer sans le savoir, et il ne savait même pas à quel point il était sous son emprise, tellement qu'il pouvait mourir pour elle. Depuis quand ses sentiments étaient si forts ? Et bien il ne le savait pas vraiment, il avait toujours été attiré par elle, et bien sur avait eu des sentiments, mais la dispute à Pré au Lard lui avait bien fait comprendre qu'elle était bien la seule. La seule qui pouvait l'impressionner, lui faire du mal et le rendre complètement fou, car elle arrivait très bien à le faire tourner en bourrique. Bizarrement il ne savait pas comment elle faisait, mais il était sous son emprise, il ne voulait pas l'appeler sorcière, mais en quelque sorte il ne pouvait plus reculer et il n'en avait d'ailleurs aucune envie. C'était un cercle vicieux et il savait que tout lui retomberait dessus, il n'était pas fait pour un conte de fée et que quelque chose allait se passer de travers, mais en réalité il s'en fichait. Là maintenant il voulait être avec elle et simplement avec elle. Un point c'est tout. Et s'il ne pouvait pas l'avoir alors il allait remuer ciel et terre pour qu'on les laisse tranquille. Mais comment annoncer tout ça à sa sœur ? Elladora détestait la Gryffondor et c'était normal, après tout ils étaient des jumeaux plutôt protecteur qui n'aimaient pas qu'on tourne autour de la personne qui compte le plus pour eux. Mais il ne jouerait pas au lâche, pas cette fois, c'était quelque de sérieux et d'important pour le vert et argent. S'il n'arrivait pas à le dire à sa sœur, alors à qui pouvait-il bien le dire ? A Galadrielle ? Sa meilleure amie le regarderait bizarrement et poufferait de rire, le trouvant ridicule, comme à chaque fois. Mais franchement, il s'en foutait comme de l'an deux milles. Il adorait la jeune fille, mais là en ce moment il n'avait que la place pour deux femmes et c'était sa jumelle et Sofia. Après un petit jeu de taquineries, auquel il finit par céder, il embrassa le front de sa petite-amie et ils allèrent dans le parc. C'était assez étrange d'être aussi proche d'elle, il n'avait pas l'habitude. Mais ils devaient rester discrets, car personne ne devait encore savoir qu'il se passait quelque chose entres eux, tout simplement par crainte, ou parce qu'ils n'assumaient peut-être pas encor vraiment la bizarrerie de leur relation. Après tout, qui mettrait un typique Serpentard avec une typique Gryffondor ? Tout les opposaient, et pourtant ils étaient bien là, à se chuchoter des mots doux à l'oreille, à discuter sans avoir à s'entretuer. Les préjugés, voilà de quoi s'était composée la vie de Perseus, il avait entendu des choses par ci, et des choses par là, mais tout ce qu'il avait à faire en réalité, c'était de faire confiance aux personnes qui l'entouraient et en ce moment il aurait pu donner sa vie à Sofia, simplement parce qu'il savait qu'elle l'aimait aussi et qu'elle pourrait sûrement tout faire pour lui. Mais était-ce vraiment réaliste ? Tout le monde connaissait le côté sombre du Serpentard, il l'avait déjà montré plusieurs fois, mais est-ce que la rouge et or allait pouvoir le supporter ? Après tout, il pouvait s'avérer être dangereux, surtout depuis qu'il avait commencé à pratique la magie noire. Seulement au manoir certes, mais quand même c'était une arme dangereuse avec laquelle on devait faire très attention. Et si un jour il blessait Sofia ? Et si tous ses plans la mettaient en danger ? Mais il ne devait pas y penser, du moins pour le moment. Alors il se colla un peu plus à Sofia, pendant qu'ils parlaient de Quidditch. Car oui, Perseus était décidé, il allait faire gagner son équipe. La Gryffondor l'encourageait et c'est ce qui faisait plaisir au vert et argent, parfois elle était étonnante et il en apprenait toujours plus d'elle, ce qui était passionnant. Lorsqu'elle lui dit qu'il méritait des baffes, il s'esclaffa, elle avait bien raison, il était arrogant et méritait quelques torgnioles parfois, mais il était malin pour ne pas les recevoir. Il regarda Sofia et dit « Oui, mais tu m'aimes comme ça non ? » Puis il continua à marcher, si elle répondait non, il allait bouder. Il regarda le soleil se coucher et pensa qu'il était temps qu'ils rentrent bientôt sinon on se rendrait compte que tous les deux avaient mystérieusement disparus. Il s'arrêta et la regarda puis finit par dire « Par contre, ce n'est pas que je me sens pas très bien avec toi ici, mais il faudra que l'on rentre bientôt Sofia, si on veut garder ça secret en tous les cas ! » Puis il l'embrassa tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar

today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia EmptyLun 20 Jan - 11:15

Depuis qu'on m'avait annoncé mes fiançailles avec Perseus – il y a de nombreuses années maintenant - j'avais appris à vivre au jour le jour. Je savais que ce mariage serait programmé un jour où l'autre et qu'à ce moment là je devrais prendre la fuite. Pour aller où ? Je n'en avais aucune idée mais je n'aurais pas le choix. Je voyais maintenant les choses de façon différente. Nous étions en couple avec Perseus et j'aimais cet homme. Je ne m'y étais pas attendue. Je me rendais compte que je m'étais voilée la face.

Bien sûr je n'accepterai pas ce mariage par principe. Je n'étais pas un objet qu'on donnait à une autre famille pour créer des liens. Le problème n'était pas Perseus, loin de là... Et peut être qu'un jour lui et moi on se marierait parce que on en avait envie et pas parce qu'on nous l'ordonnait.
Je n'étais pas une petite fille docile avec qui on pouvait tout faire. Perseus le savait et respectait cela... En revanche mes parents ne l'avaient toujours pas compris et essayait encore de me changer.

Perseus était parfois chiant mais je l'aimais vraiment comme il était. Je n'avais pas envie qu'il change... Quand je lui annonça qu'il méritait parfois des baffes, je ne pu m'empêcher de rire quand il me le confirma et répondit que je l'aimais comme ça. Il avait totalement raison... Je l'embrassai une nouvelle fois et je répondis :

« Tu as raison, je m'ennuierai sinon... »

Mon petit ami – oh c'était bizarre encore de dire ça – annonça qu'il était temps qu'on rentre sinon on trouverai ça bizarre qu'on ait disparu tout les deux. Il n'avait pas tort et le soleil était entrain de se coucher. De plus j'avais encore une dissertation d'histoire de la magie à finir. Je répondis au baiser avec tendresse et je caressai sa joue.

« Tu as raison, rentrons. Et je dois encore finir ma dissertation pour demain. Quelqu'un m'a distrait... ces derniers temps. »

Je lui souris. On rentra ensemble jusque le grand halle puis on se sépara avec un dernier baiser avant de se rendre dans nos salles communes respectives. Il me manquait déjà lorsque j'entrais dans la salle des Gryffondors.


SUJET TERMINE <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





today, everything changes. - Sofia Empty
MessageSujet: Re: today, everything changes. - Sofia today, everything changes. - Sofia Empty

Revenir en haut Aller en bas

today, everything changes. - Sofia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» today, everything changes. - Sofia
» Première diffusion télé pour Cléopâtre
» taïam ∞ today you're mine
» (F) Lenna Moriatini (ft Sofia Black D'Elia)
» Je te hais, Tu me hais... {PV. Sofia & Perseus}
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Parlons un peu

 :: Cimetière. :: Archivage saison 1 :: Archives RP
-