AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.

Partagez|

Farewell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Étudiante de septième année
Capitaine et batteuse



Gallions : 147
DC? : nope, anciennement Juliet et Cerys de la première version
avatar

Étudiante de septième annéeCapitaine et batteuse

MessageSujet: Farewell Mer 24 Fév - 9:32

Aloha une dernière fois.  :22:

Comme vous avez du le comprend grâce à ce magnifique titre hautement explicatif, Nova s’en va.

Patra pour moi ça aura été une longue et très belle histoire que ce soit avec Juju la maladroite et Cerys la voyante aux souvenirs brisés de la version un que j’ai beaucoup apprécié jouer ou bien ma petite Nono la bagarreuse pas très nette mais attachante quand même.
Patra c’est un état d’esprit qui te laisse faire autant de personnages que tu veux, un endroit où tu peux partir dans des délires familles macabres sans qu’on te regarde bizarrement. Patra c’était vraiment bien.
Y a l’ambiance aussi que je n’oublierais pas, les mps qui arrivaient parfois à plusieurs, les soirées sur la chatbox  (surtout dans la première version pour moi), le flood, les évents rigolos qu’on finissait jamais. Bref des tas de petits trucs sympathiques.
C’était aussi quelques mois au sein du staff qui est vraiment cool, bon il ne reste plus que Thomas de ma génération staffienne mais ils font du très bon boulot dans le staff en ce moment et si l’intrigue n’a pas trop changée depuis que je suis partie du staff, chers membres attendez vous à du grand spectacle ; )

Je tiens à m’excuser à  tous ceux avec qui je faisais des rp sur et auxquels je n’ai pas répondu : Thomas/Viper/Judicaëlle, Byrne, Morag. Et à tous ceux à qui j’ai promis des rp avec qui notre lien était tellement génial qu’il mériterait tellement plus de rp (Momo on aurait pu faire tellement de bêtises ♡, Byrne il faudra reporter la séance de plantage de citrouilles ♡, Viper notre rp bêtise promettait tellement ♡) et ceux avec qui je n’ai pas pu rp (qui sont malheureusement trop nombreux pour que je puisse les nommer :/)

Je ne m’étendrai pas trop longtemps sur la raison de mon départ, c’est très banal : je n’ai pas le temps d’être active sur Patra, de jouer ce que je veux, d’avancer ces rp. Ça m’embête de toujours répondre avec un mois de retard ou de renoncer à écrire parce que mes yeux se ferment tout seuls mais je ne peux vraiment pas assumer le rp en dehors des vacances  (et encore, ils ont décidé qu’on aurait plus de temps libre cette fois, vu la masse de travail à faire pour la rentrée qu’on m’a donné).

Évidement la disparition d’un personnage ça affecte les personnages avec qui il avait des liens  et même si je sais bien que Nono n’était pas le centre de vos relations  (enfin j’espère, ça serait surtout chelou sinon quand même xD) j’ai tenu à lui faire une fin digne sur laquelle tout le monde pourra rebondir. Un dernier rp. L’hybris de Nono ça a toujours été de croire qu’elle était intouchable, que quoi qu’elle fasse, sa chance de cocu la sauverait inextremis alors pour une fois, elle va se tauler.

Si vous voulez « réagir » à ce dernier rp avec vos personnages, allez y, ça me ferait plaisir de voir ce que vous allez écrire Wink (même un « elle l’a pas volé » xD)

Bisous partout sur vous les cocos ♡

Au plaisir de vous retrouver dans d’autres contrées


Le dernier match.

D’après des études moldues, il faudrait minimum quatre heures de sommeil pour assumer une journée entière. C’est court quatre heures quand on y pense, pourtant Nova n’avait même pas réussi à atteindre ce quota minimal : la souffrance due à ses blessures de la veille ne s’était adoucie qu’après une dose de calmants bien supérieure à celle recommandée sur le paquet.
Non sans de nombreuses grimaces, elle se leva, et atteignit en claudiquant la salle de bain commune. C’était dans des moments comme celui-ci qu’elle se maudissait de ne pas être préfète. Les préfets moins avaient leur salle de bain privée où ils pouvaient se laver sans craindre que quelqu’un arrive pendant que leur sang coagulé se diluait à nouveau dans l’eau brûlante, mais bon, comme Nova l’avait appris depuis son plus jeune âge : quand on a pas grand-chose, il faut faire avec ce qu’on a.
Doucement, elle retira chaque bout de tissu qu’elle n’avait pas eu la force d’enlever la veille puis elle nettoya son corps meurtri du bout des doigts et appliqua méticuleusement les potions, bandages et onguents de Morag. La douleur était toujours présente mais la désagréable sensation de saleté et l’odeur de cuivre caractéristique avaient disparu.

***

À une heure et demi du match, Nova était déjà dans les vestiaires et avait revêtu sa tenue de quidditch. Les blessure de son visage étaient désormais cachées par ses boucles brunes et ses lunettes de protection. Elle avait plus l’impression de cacher une gueule de bois que les traces d’un combat et, d’une certaine façon, c’était mieux ainsi. Elle salua chacun des membres de son équipe d’un hochement de tête et d’un sourire. Ils tous stressés comme il est d’usage de l’être avant un match important comme celui d’aujourd’hui et il n’y avait rien de plus agréable à voir, après des visages réjouis suite à une victoire, que des visages concentrés et imperturbables. Elle-même était en situation de stress, elle ne pouvait pas se permettre de perdre face à Jack. L’arrivée de Tommy cependant dévia le cours de ses pensées. D’un simple regard elle savait qu’il avait compris. Comme toujours. Il n’avait jamais eu besoin de voir Sissi pour remarquer quand sa coéquipière allait mal, il le sentait simplement. Tommy prit place aux côtés de Nova comme ils avaient l’habitude de faire mais elle sentait une distance qui les séparait. Par Merlin elle n’avait vraiment ni le temps, ni l’énergie pour ça aujourd’hui !
Après avoir prononcé son petit discours de début de match qui consistait globalement en un « on va les écraser, on doit les écraser, une défaite n’est pas acceptable » et que les vestiaires se soient vidés, Nova senti une main s’abattre sur son épaule. Tommy. « Tu restes sur le banc de touche No. » Les yeux de la capitaine lançaient des éclairs à travers ses lunettes. « Non. Je vais bien Tommy,  j’ai pas besoin que tu me protèges. » C’était la même discussion avant chaque match. Tommy soupira et leva les yeux au ciel, enfin au plafond. « Nova, tu vas finir par te tuer. Tu tiens à peine debout ! Comment veux-tu être capable de tenir ne serait-ce qu’une batte ? » Elle s’écartant de son emprise. « Je la tiendrais très bien. Arrête de te faire peur pour rien et va sur le terrain avec les autres. » « Tu vas encore prendre des anti-douleur ? Tu sais que c’est une drogue au moins ? » « Tommy ! » « Je vais pas te laisser te bousiller comme ça encore très longtemps Nova ! » Nova se calma aussitôt, Merlin ce qu’elle détestait se prendre la tête avec lui.  « Je tiendrais Tommy. Je te le promets et j’irais voir Morag à la fin du match, elle va me remettre sur pieds. » Elle marqua une pause avant de reprendre « T’inquiète pas pour moi. » « C’est pas le problème Nova. » « Je sais. »

***

Ils étaient en face, tous parés de bleu et d’argent. Au centre, le portrait craché d’Alec, Jack, arborait l’insigne de capitaine. En d’autre circonstances, Nova aurait sourit à la vue de son jumeau mais aujourd’hui commençaient les qualifications pour la coupe des quatre maisons et il n’est plus question de famille quand on est en temps de guerre. Ils avancèrent seuls jusqu’au centre du terrain. Tout en se serrant la main, la voix de Jack siffla « Essaie de perdre dignement Alabama » Nova ne se laissa pour autant pas démonter « T’inquiète pas Buzz, on va vous laminer. »
***
La sifflet avait retenti pour la première fois deux heures auparavant. Depuis une bonne vingtaine de minutes un vent glacial s’était ajouté à la pluie pour parfaire ce tableau typique des conditions météorologiques en Écosse. L’équipe des gryffondors commençait sérieusement à fatiguer, tout comme les joueurs adverses. Chacun son  étendard mais tous dans la même galère.  À quelques mètres a peine des gradins, Nova entendait à peine la voix de Morag commenter les échanges de souaffle successifs. Le score était serré et le vif d’or n’avait été aperçut uniquement deux fois depuis le début du match.
Le froid avait fait perdre à Nova toute sensation localisée douleur, c’était un grand tout maintenant, elle avait tellement mal partout qu’elle se plaisait à penser qu’elle n’avait plus mal nulle part. Néanmoins, comme Tommy l’avait prédit, la batte en bois se faisait de plus en plus lourde et les gouttelettes sur le manche de son balais menaçaient à chaque virage de lui faire lâcher prise. Elle tenait encore bon, pour son équipe, pour l’honneur, pour Tommy mais pour combien de temps ?

Concentrée uniquement sur le jeu, Nova n’aperçu qu’un peu tard les mouvements que Crash lui faisait depuis les gradins des serpentards. Il avait trouvé le vif d’or. Tommy avait réagit beaucoup plus rapidement qu’elle et tout en agissant comme s’il voulait échanger quelques mots avec sa coéquipière et capitaine, il se déplaça de sorte qu’il était désormais à l’emplacement parfait pour défendre leur attrapeur. Pourtant le cognard n’allait pas toucher l’attrapeur, pour une raison qu’elle ne saurait expliquer, elle se savait. Ils n’étaient pas encore sûrs d’avoir repéré le vif d’or lorsque la boule de cuir leur avait été envoyée de l’autre côté du terrain. Le cognard visait ses poursuiveurs, et il fallait à tout prix qu’elle l’arrête. Son balais réparé et amélioré par Nash en vue du match parti au quart de tour, envoyant presque Nova en vol plané sur son frère. Elle se raccrocha tant bien que mal avec ses ongles dans les aspérités du bois et lâcha un cri de douleur qui passa inaperçu, emporté par les rafales de vent.  Quel temps de merde ! Maîtriser son balais demandait plus d’effort qu’elle ne pouvait en fournir et à ce rythme, elle allait arriver trop tard, sauf que Nova se fichait bien d’arriver trop tôt ou trop tard, ce qui importait c’était de stopper le cognard. Stopper le cognard et rien d’autre. Il était désormais face à elle, à moins d’une poignée de seconde de son visage. Nova lâcha sa batte, le stade entier lui paraissait muet. Elle utilisa la partie supérieure du manche du balais auquel elle était accrochée et frappa dans la balle. Un crack sonore retenti dans tout son corps. Elle n’aurait su dire s’il s’agissait du balais ou de son corps. L’énergie de la frappe lui fit finalement lâcher ce qui restait du bout de bois et comme une feuille aux couleurs de l’automne, elle se laissa transporter par les vents.

>> après je me disais qu’un prof aurait pu faire comme ce que Dumbledore avait fait à Harry dans le troisième livre, en ralentissant sa chute et tout mais que ses blessures précédente plus le choc du cognard l’ont fait tombé dans un coma dont pour le moment elle n’est toujours par sortie et donc elle est à Ste Mangouste en soins. Si vous voulez ajouter des trucs allez y hein Wink Et du coup Morag et Nash si vous voulez reprendre la team rocket (tout en changeant des perso, y a pas de problème) à moins que vous ne décidiez que sans Nono l’asticot qui a fait le débile et bien le groupe est devenu dépressif et que du coup vous ne vous voyez plus, c’est comme vous voulez (bon j’avoue moi je kifferais bien qu’il reste et tout même s’ils se sentent peut être un peu coupable de ne pas avoir arrêté Nova avant que ça devienne grave mais c’est comme vous le sentez pour l’évolution de votre personnage :3)

_________________
broken bones :: I only have one advice for you mate. Don't fuck with them. They seem so young and naive and easy to fool but he's an evil mastermind and she's a freaking walkyrie. Just remember that no one mess with the Jørgensen :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Farewell Jeu 25 Fév - 16:33


Lost in the wreckage as a soul ascended, I love you


Il eut un moment de retard. Juste une fraction de seconde durant laquelle son monde sembla ne plus tourner du tout mais rien n'empêchait la chute de sa jumelle. Toute son attention se trouva concentrée sur elle, le vif d'or qui l'accaparait jusque là lui sembla tellement futile qu'il ne savait plus ou il était passé... Ses yeux d'aigles fixaient simplement le corps inanimé de Nova. Il s'entendit hurler son prénom sans être sûr de le faire et, une fois la fraction de seconde écoulée, il s'élança à sa rescousse.
Il avait prit de la hauteur depuis l'instant ou elle avait failli lui rentrer dedans et elle, elle se dirigeait à toute vitesse vers le sol. À son tour il piqua vers la pelouse ne souhaitant pas perdre plus de temps. Ses yeux le piquaient et pourtant il avait ses lunettes de protection, il décida de l'ignorer et accélera. Rejoindre sa sœur, l'empêcher de se briser par terre, la sauver. Sa sœur. Alabama. Nova... Elle l'avait sauvé tant de fois, c'était à son tour maintenant.
Il arriva à temps, largement même. Il réceptionna son corps avant même que quiconque ait eu le temps de réaliser qu'elle tombait. Parce que c'était ça d'être son frère : l'avoir toujours dans son champ vision ! Toujours garder un œil elle...
« Nova... » appela-t-il d'une voix inquiète et nouée. Jamais il ne s'était entendu de la sorte. Jamais il n'avait eu aussi peur. « Nova ! » insista-t-il alors qu'il se posait doucement. Mais elle ne réagissait pas et sa vue était troublée et ses joues mouillées et ça n'avait pas de sens. Pourquoi n'ouvrait elle pas les yeux ? Pourquoi ne répondait-elle pas ? Au fond il le savait, il avait perdu sa sœur. Elle était là, quelque part, au fond d'elle même mais il ne pouvait pas l'atteindre...
Le monde sembla s'agiter autour de lui mais il se cramponna au corps de sa jumelle, dans l'attente d'un signe, d'un geste, d'un regard, d'un quelque chose qui le rassurerait. Mais il le savait. Il ne faisait que se mentir à lui même, comme il le faisait si souvent. Et pourtant, tout son être lui criait que c'était trop tard : sa respiration était courte, il tremblait, il souffrait.
« Elle ne se réveillera pas... » il formula dans un murmure l'horreur de la situation et il eut envie de hurler, de faire taire sa douleur, de faire s'arrêter le monde, de retourner dans le passé... On venait de lui arracher la meilleure part de lui-même.

_________________
Where did I go wrong ?
Sometimes I think I'm crazy cause I see things so differently than anybody else...•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Farewell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Retrouvailles ♣ Irina L. Bitwin & Simba M. Farewell. [pm]
» Farewell [Aohjfefhsuifeshufi]
» Brittany Farewell
» Anastasia ♫ A farewell to my shadow is not my death; it’s my rebirth in darkness.
» [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Avant que la magie commence

 :: La gazette de Patracitrouilles :: Journal des absences
-