AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.
anipassion.com
Partagez|

les messages luttent mais les vagues les ramènent en pierre d'étoiles sur les rochers - Byrne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Dixième année en justice magique
Loup-garou



Gallions : 138
DC? : Shannon Harrison/ Astrid Meether/
avatar

Dixième année en justice magiqueLoup-garou

MessageSujet: les messages luttent mais les vagues les ramènent en pierre d'étoiles sur les rochers - Byrne Sam 16 Jan - 12:43


La pluie continue de tomber depuis quelques jours, le temps est vraiment maussade, c’est peine à croire que l’on est simplement en octobre, on se croirait déjà en décembre. Le froid s’est de plus invité dans le château. Une chance que mon côté loup garou me donne le sang chaud et ne me rend pas frileux, je pourrais rester en t-shirt si je le voulais, mais je n’ai pas envie d’attirer l’attention. C’est ma dernière année, je veux que tout se passe bien. Jusqu’à présent j’ai réussi à ne pas avoir d’ennuis, pas comme il y a cinq ans et c’est tant mieux. Je suis toujours un peu frustré d’avoir du redoubler une année, étant ancien serdaigle … ça le fait moyen, mais au moins je reste un an de plus avec Médée et ça en vaut la peine. Je l’aime tellement. Je n’arrive pas à expliquer pourquoi, mais c’était un véritable coup de foudre, je suppose que je n’aurais pas pu y échapper et je n’ai de toute manière aucune envie d’échapper à son amour. Je ne sais pas comment ça sera l’an prochain, quand je ne serais plus ici et que je postulerais au ministère de la magie. Je suis sans doute fou de vouloir travailler là-bas … s’ils finissent par se rendre compte que je suis un loup-garou … il me banniront.

Toutes ces questions me font faire des nuits blanches insupportables. Je ne sais pas si j’arriverais encore à tenir à force de ne pas dormir. J’ai vraiment besoin de sommeil et la journée ne fait que commencer, cela risque d’être très long. Heureusement que je n’ai pas cours énormément cet après-midi. En attendant c’est vers mon cours d’histoire du droit magique que je me dirige. Je ne suis à moitié somnolant, c’est peut-être pour ça que je n’ai pas vu Byrne et que je manque de lui rentrer dedans, pourtant d’habitude, j’ai tendance à éviter les gens et à faire attention où je mets les pieds, mais je suis bien trop fatigué aujourd’hui. Je lui souris en le voyant et lui dit en baillant :

« Salut, je ne vous avez pas vu. Qu’est-ce que vous faite dans le château, il pleut trop dehors ? »


Généralement je le croise plutôt près de sa cabane, on a tous les deux tissé un lien au fil des années. Je lui fais entièrement confiance à présent. Il est l’un des rares à savoir que je suis un loup-garou alors je n’ai presque aucun secret pour lui, presque … évidement il ne sait pas que je sors avec une infirmière, je ne peux le dire à personne après tout. Je ne voudrais pas qu’elle se fasse virer et je ne tiens pas à ce qu’on ait des ennuis.

_________________
Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garde de chasse




Gallions : 159
DC? : Myria Cameron
avatar

Garde de chasse

MessageSujet: Re: les messages luttent mais les vagues les ramènent en pierre d'étoiles sur les rochers - Byrne Jeu 4 Fév - 22:28



Les messages luttent | ft. Nathan
« Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous»

C’est avec le sourire que j’ouvre la porte de ma maison pour me diriger vers l’école. La pluie fait rage depuis plusieurs jours, gorgeant la terre d’une eau qui éclabousse mes grosses chaussures noires à chaque pas. Le vent fait hurler les arbres de la forêt interdite, ajoutant une note dramatique au tableau.

Vous ne trouvez peut-être pas tout ça très réjouissant mais pour moi, c’est tout le contraire. Dès la fin du mois d’octobre, une telle météo devient de plus en plus fréquente non seulement à Poudlard mais aussi dans le reste de l’Ecosse. La température baisse, la pluie se métamorphose petit à petit en une belle couche blanche et en moins de temps qu’il n’en faudra pour mettre les citrouilles à l’abri, l’hiver sera là ! Pour quelqu’un qui apprécie les pays nordiques, comme moi, cette saison ne peut être que synonyme de réjouissance. C’est peut-être puéril, mais ça a au moins le mérite de me rendre de bonne humeur plusieurs mois quand d’autres dépriment.

Une fois dans le hall d’entrée du château, je me dirige d’un pas vif vers un escalier qui mène aux sous-sols. Enfin, il s’agit plutôt d’une résolution que le flot d’élève présent dans le hall d’entrée m’empêche de mettre à bien ! Je suis obligé très rapidement de ralentir voire même de m’arrêter pour laisser passer un troupeau de filles visiblement pressées, sous peine de me faire écraser comme une mouche. Zut, ça m’apprendra à arriver au château pile pour le début des cours !

Je me remets en route, essayant de me frayer un passage tant bien que mal. Alors que le passage s’éclairci, une once d’espoir naît en moi : je vais bientôt pouvoir atteindre ce foutu escalier sans encombre ! …Erreur. En effet, quelques instants plus tard un élève me fonce à nouveau dessus sans crier gare ! Il s’agit de Nathan Prescott, un jeune homme – comment dire…très spécial ? -  que j’apprécie beaucoup. Par chance, nous parvenons à nous écarter tous les deux, ce qui permet d’éviter la collision. Au moment où il lève son visage, je me rends compte que des cernes foncés creusent son visage et que ses yeux sont injectés de sang.

« Salut, je ne vous avez pas vu. » me répondit-il dans un bâillement. Tu m’étonnes que tu ne m’as pas vu avec le manque de sommeil qui se lit sur ton visage comme dans un livre ouvert, je suis moi-même étonné que tu parviennes encore à tenir debout ! « Bonjour, Nathan. Je suis flatté que tu ne m’aies pas vu, ça veut dire que je ne suis pas si grand que ça » je lui réponds dans un rire. Une manière plus subtile de faire référence à son état sans le juger. Aucun doute qu’en raison de ce qu’il est, les nuits ne doivent pas être de tout repos. « Qu’est-ce que vous faite dans le château, il pleut trop dehors ? » Je fais quelques pas pour m’écarter du chemin qui mène à l’escalier du sous-sol et éviter d’autres presque-collisions potentielles. « Si seulement le garde-chasse pouvait rester à l’intérieur sous prétexte qu’il pleut trop dehors », je réponds sans me départir de mon rire, amusé par la question – sérieuse ou non - de Nathan. « A vrai dire, je dois aller au sous-sol où il y aurait un problème de grenouilles à déloger. Elles auraient envahi l’un des cachots…je ne sais pas très bien où exactement. Et toi, prêt pour les cours ? »
Code by Wiise sur Never-Utopia


_________________
H .O .P .E : Hold On, Pain Ends
Birds flying high you know how I feel, sun in the sky you know how I feel, reeds driftin' on by you know how I feel, it's a new dawn, it's a new day, it's a new life, for me, and I'm feeling good × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

les messages luttent mais les vagues les ramènent en pierre d'étoiles sur les rochers - Byrne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un peu d'ethymologie...Ce n'est pas vulgaire mais historique
» [ Iles touristiques] La justice... Mais en maillot de bain !
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Messages de soutien
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Poudlard

 :: Rez-de-chaussée et sous sols
-