AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.

Partagez|

chercher la lumière feat. morag o'callaghan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Étudiant de septième année
Attrapeur & fourchelangue



Gallions : 506
DC? : t.s. mchale / j.c. foster
avatar

Étudiant de septième annéeAttrapeur & fourchelangue

MessageSujet: chercher la lumière feat. morag o'callaghan Lun 9 Nov - 0:48


CHERCHER LA LUMIÈRE

Un jour, une personne te serrera si fort dans ses bras que tous tes morceaux brisés se recolleront




J'escaladais les escaliers menant au sommet de la volière. Alors que le vent froid du mois d'Octobre me fouettait le visage et m'engourdissait les doigts, j'en vins à regretter mon choix d'animal de compagnie à mon entrée à Poudlard. Ayant choisi un chat au détriment d'un hibou ou d'une chouette, j'étais aujourd'hui dans l'obligation de grimper au sommet de cette tour dans le froid du début de soirée dans le but de faire parvenir quelques nouvelles à ma mère à l'aide des coursiers disponibles au château. J'adorais ma jolie petite chatte tigrée que j'avais affectueusement nommé Sybil. Malgré sa beauté et tout l'affection qu'elle me portait, elle était complètement inutile pour envoyer le courrier.

La journée c'était dérouler tranquillement. J'avais passé beaucoup de temps dans la serre le matin afin de terminer un devoir que le professeur avait demander de rendre le lendemain. J'y avais rencontré ma cousine, une étudiante de recherches évolutives spécialisés en botanique et en potions. Elle m'avait gentiment filé un coup de main réduisant par le fait même le temps de travail. Le déjeuner avait suivit sans que mon meilleur ami ne pointe le bout de son nez dans la grande salle. Avoir eu le temps, je l'aurais probablement cherché puisque j'avais à lui parler pour notre grand projet, mais j'avais un cours de sortilèges immédiatement après le repas. Un cours auquel je me redis un peu à reculons n'ayant pas la tête à agiter ma baguette magique aux envies d'un professeur. Le cours me parut une éternité puisque j'avais la tête ailleurs. Lorsqu'il termina enfin, je fila à la bibliothèque où je profitai du calme pour faire quelques recherches dans le cadre de mon cours de métaorphose. Je pris également un peu de temps pour écrire une lettre à ma mère avant qu'elle ne se mette à capoter parce que je ne lui ai pas donné de nouvelles depuis une semaine. Ma mère est très protectrice dut à ma maladie. Elle refusait que je vienne étudier au château lorsque j'avais onze ans. Encore aujourd'hui, chaque rentrée scolaire est un supplice pour elle. Elle a peur qu'il ne m'arrive une de ces crises, mais que cette fois, elle soit fatale. Elle a peur que je meurs loin d'elle. Ce qui est compréhensible, mais étouffant à la longue.

La dite lettre entre les mains, j'arrivai au sommet de la tour complètement gelé. Les fenêtres autour de la pièce n'étaient pas pour arranger les choses laissant le vent glacial traverser la volière d'un côté à l'autre. Je m'approchai néanmoins des hiboux endormis sur les perchoirs les plus bas. Posant la main sur l'un d'eux, je sentis un douce chaleur émaner de son petit corps chaud. Le petit animal de réveilla en émettant un petit cri. Le flattant avec douceur, je lui parlais tout en attachant soigneusement le bout de parchemin à sa patte. « Désolé vieux ! Je dois vraiment envoyer ça aujourd'hui ! Tu as de la chance, ma mère adore les plumes blanches. Avec un peu de chance, tu auras droit à une bonne dose de MiamHibou et un perchoir où te reposer avant de revenir à Poudlard ! »

Je le fis tranquillement monter sur mon bras le portant jusqu'à la fenêtre à l'est de la tour. Il s'ébouriffa les plumes, étira ses grandes ailes avant de prendre son envol dans le ciel qui s'assombrissait un peu plus à chaque minutes. Le regard fixé sur le volatile, je le regardais battre des ailes jusqu'à ne devenir plus qu'un petit point dans le lointain.

made by roller coaster

_________________
'cause it's you and me

⋆ I don't know why i cant keep my eyes off of you.


You and me we belong together Just like a breath needs the air I told you if you called I would come runnin' Across the highs the lows and the in between You and me we've got two minds that think as one And our hearts march to the same beat They say everything it happens for a reason You can be flawed enough but perfect for a person
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiante de septième année
Commentatrice de Quidditch



Gallions : 198
avatar

Étudiante de septième annéeCommentatrice de Quidditch

MessageSujet: Re: chercher la lumière feat. morag o'callaghan Mar 10 Nov - 21:38

Lancinante, douloureuse,  la douleur ne partait pas. Elle avait beau se tordre. Ne pas y penser,  la douleur revenait toujours en force, tapant sur ses tempes pour lui prouver sa présence. Pour qu'elle ne l'oublie pas. Morag s' était réveillée avec une douleur incomparable dans le crâne. Une migraine sans doute, elle avait l'habitude maintenant. Morag avait la facheuse tendance à attraper toutes les maladies possibles et inimaginable. La journée commencait donc très mal mais elle ne voulait en rien gacher sa bonne humeur alors elle sourit et essaya de faire comme si rien était. Morag mangea peu et resta un maximum avec Luke en espérant qu'il arrive à lui changer les idées en vain.

Les cours passèrent avec lenteur et Morag guettait chaque minute passée et n'aspirait qu'a retourner se reposer dans son dortoir, seule, dans le silence. Morag était déconcentré Le cours de métamorphose l'interessait pas et pourtant c'était de de loin un de ses cours préférés. Elle entendait sans écouter,  elle voyait sans regarder. La sonnerie arriva comme une délivrance et la fin des cours arriva. Morag se sentait mal et un coup de blues monta dans son coeur. Elle avait besoin d'envoyer un message a ses petits frères. Elle rigola en pensant à eux. Comment ça aurait été si ils étaient eux aussi à Poudlard ? Ils auraient surement été d'excellents élèves. Elle en était sure. Ils ne méritaient pas d'être cracmols. Pourquoi eux et pas elle ? Ils le vivaient bien apparemment mais elle était sure qu'ils auraient adoré les sortilèges et le quidditch. Ça la rendait malade de savoir que eux étaient à la maison avec les parents alors que elle était super heureuse avec ses amis.

Elle voulait aller à la volière, elle n'avait pas de hibou à elle. Elle n'avait que son crapeau. Elle ne s'en plaignait pas. Elle adorait Bernie et puis un crapeau c'était absolument ce qu'il lui fallait. La rousse eut un rictus en repensant au jour ou elle l'a acheté quelques années plus tôt. Sa mère avait piquer une crise car pour elle, il lui fallait absolument un hibou ou un chat qui avaient un aspect plus classe plus riche mais quand Morag avait vu Bernie dans la vitrine, elle avait directement compris qu'il était fait pour elle mais un crapeau, ça ne peut pas envoyer de lettres. Elle monta les marches pour aller à la volière et elle remarqua que la volière n'etait pas vide mais qu'il y avait quelqu'un. Viper.

Sa migraine s' envola pour laisser la place au Serpentard. Morag ne pouvait s' empêcher de se dire qu'elle l'aimait énormément. Ils se connaissaient longtemps. Pour une fois,  elle pouvait dire merci à sa maladie. C'est grâce au fait qu'elle etait Abonnée à l'infirmerie qu'elle a rencontré le jeune homme qui etait souvent son compagnon de maladie. A force, ils ont finis par sympathiser et il prit une grosse place dans son coeur mais depuis quelques temps, il prennait de plus en plus d'ampleur et ça ne pouvait que lui faire peur. Elle s'avança doucement derrière lui et soudainement lui mis ses mains devant ses yeux et lui fit un bisou sur la joue Coucou. Devine qui c'est La rousse rigola. Finalement elle n'était peut être pas si mauvaise cette journée ...

_________________
You're my wonderwall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Attrapeur & fourchelangue



Gallions : 506
DC? : t.s. mchale / j.c. foster
avatar

Étudiant de septième annéeAttrapeur & fourchelangue

MessageSujet: Re: chercher la lumière feat. morag o'callaghan Lun 7 Déc - 19:25


CHERCHER LA LUMIÈRE

Un jour, une personne te serrera si fort dans ses bras que tous tes morceaux brisés se recolleront




Les yeux sur l'horizon, j'étais totalement parti dans mes pensées au sommet de la volière où régnait un froid polaire conféré par le vent glacial des hautes altitudes. D'ici, je pouvais regarder le domaine de Poudlard en entier sous la lumière orangée de soleil qui commençait à se cacher derrière les montagnes à l'Ouest. Je pensais à tout et à rien. Mes cours, mes amis, cette histoire de sang purs perdant leur magie... En grande réflexion, je n'entendis pas les pas de celle qui pénétrait dans mon lieux de solitude. Enfin, solitude humaine. Elle se glissa derrière moi, posant ces mains sur mes yeux ce qui me fit sursauté. Elle rigola doucement. Un rire cristallin. Un rire familier qui fit naître une boule de chaleur au creux de mon ventre. Et pourtant, ce n'est que lorsqu'elle parla que je sentis cette boule exploser en un million de petits chatouillement qui n'était pas sans faire penser à des papillons.

« Coucou. Devine qui c'est ! » Devinez ? Je n'avais pas besoin de deviner. Je savais exactement de qui il s'agissait. Mon corps tout entier connaissait la réponse avant même qu'elle ne me lance ce défi. Je me retournai doucement. Ces mains glissèrent de mes yeux pour venir ce poser sur mes épaules. La proximité entre nous me fit rougir, et j'espérais que la belle rousse ne s'en aperçois pas.

« Salut ! », dis-je d'une voix douce accompagné d'un sourire mal assuré. Cette maudite proximité me rendait dingue ! Depuis quelques temps, j'avais remarqué que je portais beaucoup plus d'attachement à la poufsouffle que par le passé. Elle avait été ma première véritable amie au château. Une amie dans une période assez difficile de ma vie où j'avais dut faire face au rejet et à l'exclusion. Et pourtant, dès que je mettais les pieds dans l'infirmerie, elle était là. Tout sourire, ces cheveux orange vif en cascade autour de son visage amicale et ces blagues qui me permettait de me changer les idées. Nous avions été de très bons amis six ans durant, et maintenant, je ne savais plus trop si je voulais simplement être son ami.

Avec nos corps aussi proches, je faisais attention à ne pas plonger mes yeux directement dans les siens. On raconte que le regard est le miroir de l'âme après tout. Si elle pouvait lire dans mon âme, je crois que je mourrais de honte à cet instant précis.Je fis discrètement un pas vers l'arrière, m'éloignant un peu, mais pas beaucoup. Après tout, j'aimais bien la savoir près de moi.

« Qu'est-ce qui t'amène ici par ce froid désagréable ? », lui demandais-je dans l'espoir d'une conversation banale qui chasserait de mon esprit toutes ces pensées étourdissantes.

made by roller coaster

_________________
'cause it's you and me

⋆ I don't know why i cant keep my eyes off of you.


You and me we belong together Just like a breath needs the air I told you if you called I would come runnin' Across the highs the lows and the in between You and me we've got two minds that think as one And our hearts march to the same beat They say everything it happens for a reason You can be flawed enough but perfect for a person
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiante de septième année
Commentatrice de Quidditch



Gallions : 198
avatar

Étudiante de septième annéeCommentatrice de Quidditch

MessageSujet: Re: chercher la lumière feat. morag o'callaghan Jeu 10 Déc - 19:19

Les dents de Morag claquaient et un frisson parcourut son échine. Elle venait de se rendre compte qu'il faisait vraiment froid et qu'elle n'était pas forcément habillée en circonstance. Ses doigts étaient bleus, elle aurait aimé les plonger dans la paume de Viper. Lorsqu'il se retourna vers elle, le rouge monta aux joues de la Poufsouffle, elle aurait aimé plonger loin dans ses yeux.

Sa voix était douce à ses oreilles, elle ne voulait pas que ce moment s'arrete. Ils étaient proches. Le souffle du Serpentard réchauffait ses paumettes. Elle aurait aimée être dans ses bras, sentir son coeur près de sa poitrine. Morag était perturbée d'avoir une nouvelle vision de Viper. Son coeur était sur le point d'exploser, son souffle était coupé, elle avait une boule dans le ventre, elle perdait ses moyens.

Il lui demanda pourquoi elle était allée a la volière avec un froid pareil, elle avait presque oublié la raison maintenant qu'il était là " J'étais venue ici pour envoyer une lettre à mes petits frères. Tu sais ... ils sont toujours à la maison ... ça me fait mal au coeur de savoir qu'eux sont la bas avec mes parents et que moi je suis ici ... Ils me manquent beaucoup ... et toi dis moi ?" Elle avait du mal à parler de ses frères avec quelqu'un mais là ce n'était pas quelqu'un ... c'était lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Attrapeur & fourchelangue



Gallions : 506
DC? : t.s. mchale / j.c. foster
avatar

Étudiant de septième annéeAttrapeur & fourchelangue

MessageSujet: Re: chercher la lumière feat. morag o'callaghan Mer 20 Jan - 4:52


CHERCHER LA LUMIÈRE

Un jour, une personne te serrera si fort dans ses bras que tous tes morceaux brisés se recolleront




Elle était si jolie avec le froid qui rougissait ses joues. Elle était toujours jolie je devais bien le concevoir. Bien qu'il ait fallut plus de cinq ans pour que j'en prenne pleinement conscience. Pourtant, elle avait été ma première amie à Poudlard. C'était la personne qui me connaissait le mieux, alors pourquoi étais-je si mal à l'aise en sa présence depuis quelque temps. Franchement, c'était complètement riddicule. J'avais toujours put être honnête avec elle...

« J'étais venue ici pour envoyer une lettre à mes petits frères. Tu sais ... ils sont toujours à la maison ... ça me fait mal au coeur de savoir qu'eux sont la bas avec mes parents et que moi je suis ici ... Ils me manquent beaucoup ... et toi dis moi ? »

Ces frères. J'avais tant entendu parlé de ces frères, sans toutefois qu'elle ne m'en dise beaucoup. Je savais qu'ils n'étaient pas beaucoup plus jeunes qu'elle. Un ou deux ans tout au plus. Ils n'étaient pourtant pas à Poudlard, ce qui m'avait immédiatement fait penser qu'ils étaient cracmols. Je ne lui avais jamais clairement demandé, mais pas besoin de le faire. Je sentais que j'avais raison.

« Si j'envoie pas une lettre par semaine à ma mère, elle va me rapatrier à la maison. Je dois t'avouer que je préfère largement Poudlard ! », ajoutais-je dans un sourire complice. Son corps était toujours très près du mien, je la sentais donc trembler de froid. Comme s'il s'agissait du geste le plus naturel qui soit, je passai mes bras autour d'elle pour la réchauffer un peu. Mon coeur battait tellement fort dans ma poitrine que j'aurais pu croire qu'il allait s'en échapper.

Il y eu un moment de silence un peu tendu. Nous étions si près l'un de l'autre, et la tension devenue si grande que personne n'osait parler. Il aurait pu se passer un million de choses pendant que nos coeurs battaient la chamade l'un contre l'autre, mais une chouette surgissant par la fenêtre devant laquelle nous nous tenions en décida autrement en brisant cet instant de... magie.

Maintenant que je reprenais le contrôle de mon corps, je dis doucement, d'un ton un peu incertain : « Alors on l'envoie cette lettre à tes frères avant qu'on ne se transforme en statues de glace ? » L'idée de m'éloigner d'elle ne me plaisait pas beaucoup, mais nous devions bien bouger parce qu'à cette température, on finirait pas faire de l'hypothermie si on restait sans rien faire.
made by roller coaster

_________________
'cause it's you and me

⋆ I don't know why i cant keep my eyes off of you.


You and me we belong together Just like a breath needs the air I told you if you called I would come runnin' Across the highs the lows and the in between You and me we've got two minds that think as one And our hearts march to the same beat They say everything it happens for a reason You can be flawed enough but perfect for a person
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiante de septième année
Commentatrice de Quidditch



Gallions : 198
avatar

Étudiante de septième annéeCommentatrice de Quidditch

MessageSujet: Re: chercher la lumière feat. morag o'callaghan Jeu 21 Jan - 18:19

Pourquoi est ce qu'elle n'arrivait pas à parler ? Pourquoi elle avait autant de mal à respirer lorsque elle le voyait ? Ça n'avait pas toujours été ainsi. Elle le savait bien. Elle aurait aimé que se soit comme avant. Elle aurait aimé qu'il redevienne dans sa tête son ami tellement cher, elle aurait voulu que ça redevienne comme avant. Ne plus avoir à suffoquer en croisant son regard. Elle aurait aimé ne pas tomber amoureuse de lui. Morag se sentait complètement idiote. Avait elle changer avec lui ? Se doutait il de quelque chose ? Il était tellement gentil, tellement adorable avec elle ... C'était inévitable ce qui lui arrivait. C'était inévitable qu'il prenne son coeur.

« Si j'envoie pas une lettre par semaine à ma mère, elle va me rapatrier à la maison. Je dois t'avouer que je préfère largement Poudlard ! », Morag souria en imaginant la mère de Viper. Elle l'avait déjà vu de nombreuses fois, souvent quand elle était jeune. Elle était déjà souvent venue aux nombreuses réceptions des O'Callaghan. Morag avait toujours eu peur de lui parler. Elle ne parlait jamais aux adultes Morag. Elle ne se sentait pas assez intéressante pour rester longtemps sous le regard d'un adulte. Elle préférait rester transparente. Son sourire s' élargit 《Envoie la directement alors !! Je veux pas que tu quittes Poudlard ! Je ferais quoi sans toi moi》Morag rougit, pour elle cette phrase avait tout son sens. Que ferait elle sans lui ? Sans voir son sourire à l'infirmerie. Le voir chevauchant un balai, Morag les yeux pétillants d'admiration.

Morag claqua des dents et en un coup, elle fut entourée des bras de Viper. Son souffle se coupa. Elle sentait les battements de son coeur en unisson avec celui du serpentard. Elle se blottit dans ses bras. Se réchauffant grâce à la chaleur corporelle de Viper. Elle ne voulait plus bouger. Elle voulait rester la. Sa main glissa doucement vers celle de Viper. Son visage se rapprochant de celui du Serpentard et ... ils furent sortis du rêve par une chouette, leur rappelant qu'ils ne pouvaient pas jouer avec le feu. « Alors on l'envoie cette lettre à tes frères avant qu'on ne se transforme en statues de glace ? Morag soupira et aquiecsa d'un hochement de tête. Elle se détacha précipitamment, essayant d'éviter un maximum le regard de Viper. Il ne la voyait que comme une amie, elle le savait. Il aurait pu faire tellement de choses, il la repoussé. 《Oui j'espère que je vais réussir à prendre l'enveloppe j'ai les doigts gelés》Elle soupira, sortit de sa poche une enveloppe blanche, simple. Caressa le hibou et lui mit l'enveloppe dans le bec 《Tu envoies la tienne ?》

_________________
You're my wonderwall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Attrapeur & fourchelangue



Gallions : 506
DC? : t.s. mchale / j.c. foster
avatar

Étudiant de septième annéeAttrapeur & fourchelangue

MessageSujet: Re: chercher la lumière feat. morag o'callaghan Sam 30 Jan - 17:18


CHERCHER LA LUMIÈRE

Un jour, une personne te serrera si fort dans ses bras que tous tes morceaux brisés se recolleront




« Envoie la directement alors !! Je veux pas que tu quittes Poudlard ! Je ferais quoi sans toi moi », avait dit Morag d'un ton tellement naturel que s'en était presque déconcertant. Aussi naturellement que mes bras l'avaient entourés alors que je la voyais frissonner de froid. Avec ses nouvelles.. émotions qui avaient pris place dans mon coeur récemment, j'en venais parfois à oublier notre amitié. Notre belle et longue amitié. Notre complicité et nos fous rire dans la nuit noire au coeur de l'infirmerie. Et pourtant, c'est grâce à cette amitié que nous en étions ou nous en sommes aujourd'hui.

Sa main se glissa jusqu'à la mienne. Un peu tremblant, j'enlaçai ses doigts aux miens. Doucement, contrairement à mon coeur qui battait aussi vite qu'un dragon crache du feu, nos deux corps se rapprochèrent. Nos regards se plongèrent l'un dans l'autre, nos respirations à l'unissons. Je voyais ses lèvres légèrement roses se rapprocher lentement des miennes. Des lèvres que je rêvais d'embrasser depuis plusieurs semaines déjà. J'avais la tête dans le brouillard, n'arrivant plus à penser clairement. Je me laissais porter par l'enchantement du moment présent. En même temps, je n'avais pas envie de contrôler la situation, tout était parfait.

À quelques centimètres d'un baiser, une chouette fit son entrée dans la volière passant près de nos percuter. Elle percuta mon esprit en tout cas, puisque je fus finalement en mesure de penser. JAMAIS EMBRASSER DE FILLE AVANT ! SIGNAUX D'ALARME AU MAXIMUM ! CONTRÔLER LA SITUATION !

Je babillai un truc concernant la correspondance de la poufsouffle. Un truc banal qui allait m'éviter toute situation où je me couvrirais de ridicule. Valait mieux éviter que d'avoir l'air d'un idiot. Ce n'était pas un comportement digne d'un Norgarstein ; des gryffondors. Je n'étais ni un réel Norgarstein ni même un gryffondor, donc peu importait à mes yeux. Pas de courage...

« Oui j'espère que je vais réussir à prendre l'enveloppe j'ai les doigts gelés », dit Morag tout en farfouillant dans sa cape de laquelle elle sortit une enveloppe blanche. J'aurais bien aimé prendre ses mains des mes miennes, réchauffer ses doigts, ma la crainte d'être repousser et la peur m'empêchait d'agir. C'était une réflexion ridicule compte tenu du fait qu'elle avait déjà montrer un minimum d'intérêt quelques minutes plus tôt. Irrationnel même, mais je ne fis rien. « Tu envoies la tienne ? », demanda-t-elle lorsque le hibou ce fut envolé par la fenêtre nous laissant seul avec une centaine de ses congénères dormant sur les poutres au-dessus de nos têtes. « C'est déjà fait. Quelques secondes avant que tu n'arrives ! » Je lui souris. Puis, nerveusement, je lui tendis la main. Je sentis le rouge me monter aux joues par ce simple geste. Après tout, sa réaction m'était très importante. « On descend ? », demandais-je d'une voix qui se voulait assuré malgré la nervosité et la peur qui menaçait mon estomac à tout moment.

made by roller coaster

_________________
'cause it's you and me

⋆ I don't know why i cant keep my eyes off of you.


You and me we belong together Just like a breath needs the air I told you if you called I would come runnin' Across the highs the lows and the in between You and me we've got two minds that think as one And our hearts march to the same beat They say everything it happens for a reason You can be flawed enough but perfect for a person
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: chercher la lumière feat. morag o'callaghan

Revenir en haut Aller en bas

chercher la lumière feat. morag o'callaghan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» [Porteuse de lumière]Akari
» Lumière vacillante : seul face aux glaces !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Poudlard

 :: L'extérieur du château. :: La volière
-