AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.

Partagez|

Les secrets du parc | ft. Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Garde de chasse




Gallions : 159
DC? : Myria Cameron
avatar

Garde de chasse

MessageSujet: Les secrets du parc | ft. Jack Ven 2 Oct - 17:20



Les secrets du parc
« Qui sait garder son secret connaît le chemin du succès »

« Qui ça peut bien être ? » je demande à voix haute avant d’amener à ma bouche la tasse de thé que je tiens dans la main. Personne ne répond, bien sûr. Debout devant une des rares fenêtres de ma maison, j’étais en train de méditer sur divers sujets comme la rentrée scolaire, la nuit qui semble tomber trop vite à Poudlard dès que l’automne arrive ou encore sur le nombre de jours qui me séparent du prochain voyage que je vais faire, lorsque je distingue une silhouette dehors. Par où est-elle arrivée ? De l’école ou de la forêt ? En tout cas, elle est forcément venue à pieds, car il est impossible de transplaner (en principe) ou d’arriver par les airs dans l’enceinte de l’école. Je plisse les yeux pour essayer de voir mieux mais en raison de la nuit, c’est peine perdue. Je soupire à l’idée de devoir quitter la chaleur de la maison pour m’engouffrer dans la nuit. Si mes parents étaient là, ils diraient que la vie ici me ramollit et que les nomades sont dehors par n’importe quelle température…  

Une fois dehors, j’avance en ligne droite jusqu’à la silhouette sans chercher à être discret. De toute manière avec la lampe que je dois me trimballer pour y voir quelque chose, ça aurait été peine perdue. Si l’autre me remarque et qu’il détale pour rentrer au château, tant mieux. Arrivé à une dizaine de mètres, je peux voir la silhouette de dos. A en juger par le manteau noir que portent les élèves de Poudlard et les cheveux courts, il ne peut s’agir que de l’un d’eux. J’esquisse un petit sourire, amusé de constater qu’années après années, il existe toujours des élèves qui n’ont pas peur de sortir après l’heure du couvre-feu. Et dire que j’en faisais partie…Sauf qu’à la différence de celui-ci, je m’arrangeais en général pour ne pas rester dans le champ de vision du garde-chasse.

« Alors, on se paie une petite balade nocturne ? », je demande à la silhouette, le sourire toujours accroché à ma bouche, en m’avançant d’avantage. Seuls quelques mètres nous distancent à présent. « Un mois après la rentrée scolaire, on peut dire que tu ne perds pas de temps ! ». Je préfère tutoyer les élèves. Les professeurs et certains autres membres du personnel de l’école ne le font pas, préférant instaurer une certaine distance dans leur relation aux élèves. Par chance, le garde-chasse n’a pas besoin de les imiter, ce qui peut parfois le rendre un peu plus proche de certains des élèves.
Code by Wiise sur Never-Utopia



Dernière édition par Byrne A. Plunket le Ven 4 Déc - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Sam 3 Oct - 15:56


Because two can keep a secret if one of them is dead ♪
Byrne & Jack

Harry Potter, le fameux sorcier plus que reconnu (mais mort et enterré, quoique peut être incinéré) avait droit à une cape d'invisibilité. Jack, lui, n'a rien d'autre qu'un bout de tissu troué mais rapiécé et tirant plus sur le gris que sur le noir : chacun son truc... Cependant, n'avoir rien pour se camoufler, n'empêche pas le jeune serdaigle de se balader la nuit. Et quand on a presque sept ans d'expérience dans le domaine, on choppe quelques techniques : ainsi sortir en dehors de l'enceinte du château est un jeu d'enfant pour le Jørgensen et ce même si ça fait presque trois mois qu'il ne s'est pas exercé.
Comme tous les ans depuis qu'il fait des économies, il les planque quelque part à Poudlard (n'importe ou en fait), et cette année il a choisi un endroit près de la cabane du garde chasse. Celui-ci est avenant et sympa avec les élèves, même si Jack ne lui a jamais parlé, mais personne n'irait déterrer un trésor enfoui à deux pas de sa porte, question de principes. Principes sur lesquels le jeune homme s’assoie sans le moindre état d'âme... C'est ça de faire partie d'une famille qui pratique la magouille depuis des générations. Bon, rien n'a été prouvé, et l'on ne connait que les coups bas du grand-père, qui sait si leurs ancêtres étaient du même genre ? Leur père n'en parlant que très peu, il est difficile pour les quatre enfants d'en savoir plus et à vrai dire, ils n'ont pas particulièrement envie de connaître plus de détails sur leur arbre généalogique.

Il ne faut pas longtemps à Jack pour creuser un trou à l'aide d'un sort (c'est tellement pratique d'être sorcier!) forcément, il le fait trop grand, mais ça n'est qu'un détail, et sans la moindre peur de se salir, il saute dedans, dépose une boite que l'on pourrait qualifié de coffre et ressort du trou. Penché, il entame une incantation pour pouvoir retrouver la cachette à tout moment et est tellement concentré qu'il n'entend pas Byrne qui s'approche sans la moindre discrétion. Il faut dire que le jeune homme a un certain talent de concentration qui, en ce moment même, lui joue des tours. Il finit à temps son sort mais se fait interpeler par le garde chasse ce qui manque de lui causer une crise cardiaque... La surprise passée, il se retourne pour faire face à l'adulte et dissimule ses émotions, ne pas avoir l'air coupable, ni surpris, ni effrayé, faire comme si tout était normal, même avec un trou derrière soi. On ne peut pas dire que Jack ait l'habitude de se faire prendre mais la probabilité zéro n'existant pas, il fallait bien que ça arrive un jour !
Jack s'attend au pire : des remontrances, une retenue (voire plusieurs), un sourire sadique, bref, à n'importe quoi sauf à ce qu'on prenne la situation avec humour ce qui le déstabilise grandement. Il plisse les yeux en essayant de se faire une idée du personnage. Ce qu'il sait de Byrne, il le tient d'autres élèves et en fait, personne n'en sait trop sur lui : il ne parle pas de sa vie ce qui semble logique ; quel membre du personnel parle de son passé avec les étudiants ? Aucun ! N'empêche, Jack se sent un peu con de ne pas avoir pensé à l'éventualité que le garde chasse ne dorme pas encore. Il se ramolli... D'ailleurs, il en perd ses mots et ne sait absolument pas quoi répondre. Penaud il reste planté comme un piquet, comme s'il bugait en parti parce que la réaction de l'adulte est trop... sympathique.

Après quelque seconde de blanc, le serdaigle reprend contenance, il cherche une issue de secours mais, évidemment, il ne trouve rien. Il soupire, admettant sa défaite : ce n'est pas comme s'il lui était possible de nier sa présence après le couvre-feu dans le parc de Poudlard. Attrapé la main dans le sac (ou plutôt dans le trou), il n'a plus qu'à se rendre ; il ne peut décemment pas faire diversion et se barrer en courant. La technique du « Oh un hyppogriffe ! » n'a que peu de chance de marcher : « Comme on dit, le temps c'est de l'argent... » marmonne-t-il pour lui même avant de reprendre plus clairement : « C'est le moment ou vous enlevez des points à Serdaigle, que vous prévenez les profs et que je me fais coller n'est ce pas ? » Intérieurement, il se jure de ne pas parler de cette histoire à Nova, elle se moquerait de lui jusqu'à la fin de sa vie et serait capable d'aller l'écrire sur sa tombe comme épitaphe. Enfin, il aimerait bien que ça ne parvienne pas à ses oreilles mais tout dépend de ce que lui réserve Byrne.

© Belzébuth

_________________
Where did I go wrong ?
Sometimes I think I'm crazy cause I see things so differently than anybody else...•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garde de chasse




Gallions : 159
DC? : Myria Cameron
avatar

Garde de chasse

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Mer 7 Oct - 17:24



Les secrets du parc
« Qui sait garder son secret connaît le chemin du succès »


Comme prévu, la silhouette se retourne. A la lueur de la lampe, mon hypothèse se confirme : il s’agit d’un bien d’un élève, blond, les yeux bleus. Il porte les couleurs de la maison Serdaigle sur sa cape de sorcier ce qui signifie également qu’il doit avoir un peu moins de 18 ans, sinon il serait à Feuphénix, la maison qui accueille les étudiants souhaitant poursuivre leurs études après le cursus obligatoire.

Je dois bien avouer que cet élève me trouble, comme à chaque fois que je croise un garçon blond aux yeux bleus. Mon sourire s’évanouit. Il aurait pu être mon fils, du moins en apparence. Bjorn aurait dû avoir vingt ans cette année, ce qui ne doit pas être très éloigné de l’âge de l’élève en face de moi. Je sens un pincement au cœur, tandis que les questions tristement habituelles me viennent en tête : quel genre d’élève Bjorn aurait-il été ? dans quelle maison ? quelles auraient été ses matières préférées ? aurait-il poursuivi ses études à Feuphénix ? aurait-il eu tendance à enfreindre le règlement comme je le faisais et comme cet étudiant que je viens de surprendre ?

Ces questions ne trouveraient jamais de réponses. C’est ce que je me dis à chaque fois pour mettre un terme à ces accès de tristesses et tenir le coup. Imaginez que je me mette à pleurer, surtout dans des circonstances pareilles, ce serait la fin de ma crédibilité et de mon emploi à Poudlard. Je range ma baguette dans la poche intérieure de ma veste avant de me frotter rapidement la tempe pour me changer les idées. L’élève en face marmonne quelque chose que je n’entends pas puis déclare : « C'est le moment ou vous enlevez des points à Serdaigle, que vous prévenez les profs et que je me fais coller n'est-ce pas ? ».

J’observe quelques instants le jeune homme, dont le visage n’exprime aucun sentiment en particulier. Plutôt étonnant…Comme s’il acceptait avec calme et maturité de s’être fait pincer et d’avoir ensuite une potentielle punition sur le dos. Ne craint-il pas que je décide de fouiller la terre pour savoir ce qu’il cache ? Ne préfère-t-il pas prétendre qu’il n’y a rien derrière lui ? Je serai curieux de le connaître un peu plus, si l’occasion se présente. A cette pensée, une idée me vient en tête concernant la suite des évènements.

« Je le pourrais, bien sûr, mais je ne suis pas tellement un adepte de ce genre de méthodes. » je réponds avec une légère grimace pour illustrer mes propos. Peut-être qu’un jour, ça me retombera dessus mais bon, ça c’est une autre discussion. « Demain, je dois aller couper du bois, pas loin, dans la forêt interdite. Si tu m’aides après les cours, je ne raconterai rien de ce que tu caches ni de ta présence ici. Ok ? »
Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Mer 14 Oct - 15:43


Because two can keep a secret if one of them is dead ♪
Byrne & Jack

C'est fou ce que Jack a du mal à comprendre les autres. D'une manière générale il n'arrive tout simplement pas à savoir ce qui les motive, il ne voit pas leurs envies profondes, leur besoin et encore moins leur désir, et Byrne ? Par la barbe de Merlin, impossible de le cerner. C'est à peine si le serdaigle voit ou il veut en venir. Le pourquoi lui échappe complètement et ça le rend perplexe, encore plus qu'auparavant à vrai dire. Qu'a-t-il a y gagner ? En quoi se montrer sympa avec Jack pourrait lui servir ? Le jeune adulte ne peut même pas imaginer que cette proposition soit faite de bon cœur ; pour lui, la gentillesse n'est pas gratuite : jamais. Son incompréhension doit d'ailleurs se lire sur son visage : déstabilisé car surpris, il n'a pas su garder son impeccable masque.
Le calcul est vite fait et il sait que s'il accepte il évitera un bon paquet de complications. Ça n'est pas dans ses habitudes d'être aussi négligeant mais il doit se rendre à l'évidence : il l'a été et il doit en payer les conséquences mais si ça peut se réduire à couper du bois avec le garde-chasse, Jack ne va pas dire non. Il a surement un truc à faire après les cours mais il peut mettre ça entre parenthèse pour régler une bonne fois pour toute cette histoire et passer à autre chose.
Dans la pénombre, il dévisage encore un peu l'adulte qui se tient devant lui. Juste pour être sur qu'il n'y a pas de pièges, comme si ça allait être écrit sur son front ! Jack ne comprend peut être pas les motivations des autres mais il sait reconnaître quand quelqu'un est malveillant à son égard, du moins il croit qu'il en est capable et là, de suite, il ne sent rien de bien mauvais qui émane de l'ancien gryffondor. Au contraire, il a plutôt l'air compréhensif et ouvert d'esprit et c'est ce qui met le serdaigle sur ses gardes : la prétendue tolérance des autres le rend toujours frileux quant à l'idée de les fréquenter.

Malgré tout, le jeune homme a déjà pris sa décision, et ce depuis que l'offre a été faite à vrai dire, peser le pour ou le contre ne lui a pris qu'une seconde : « Demain après les cours ? Très bien, je serais là. » un instant, il hésite à faire demi tour et à laisser Byrne planter là pour rejoindre son dortoir mais il prend son courage à deux mains et ose demander : «Vous y gagner quoi dans cette histoire ? ».
Jack n'arrive pas à se figurer que l'on peut ne rien attendre en retour, pour lui, parce qu'il est comme ça, l'être humain attend toujours quelque chose en retour. Le problème c'est que là, les conditions ne sont pas claires ou du moins, couper du bois c'est peu cher payer quand on transgresse le règlement.

© Belzébuth

_________________
Where did I go wrong ?
Sometimes I think I'm crazy cause I see things so differently than anybody else...•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garde de chasse




Gallions : 159
DC? : Myria Cameron
avatar

Garde de chasse

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Mer 21 Oct - 12:23



Les secrets du parc | ft. Jack
« Qui sait garder son secret connaît le chemin du succès »

Il fait plus froid que prévu, bon sang ! Les nuits à Poudlard n’ont pas fini de me surprendre. En attendant la réponse de l’élève, j’enfouis ma main libre dans la poche de ma veste. Le garçon a l’air surpris de la proposition que je viens de lui faire, ce qui n’est pas étonnant à vrai dire. Qui peut s’attendre à un traitement de faveur alors qu’il vient de commettre une erreur ?

Le silence se poursuit dans le parc de l’école, entrecoupé une fois ou deux par un hululement de hibou dans la forêt. Si l’expression de surprise a quitté le visage du jeune homme, il continue de me fixer ce qui devient tout de même un peu troublant. Qu’est-ce qu’il essaie de savoir ? Y’a-t-il tant de paramètres que ça à prendre en compte ? Il a peut-être planqué d’autres trucs dans le parc et il se demande s’il serait judicieux de m’en parler maintenant ? Cette idée est peut-être ridicule mais, dans le doute, je ferai quand même une rapide inspection demain pour en être certain.

En toute logique, le jeune homme finit par accepter ma proposition. Satisfait de cette négociation facile et efficace, je n’ai toutefois pas le temps de penser à partir que l’élève me pose une question. Qu’est-ce que j’y gagne dans tout ça ? Ah, voilà probablement ce qu’il cherchait à déterminer tout à l’heure…Je reconnais bien là un élève de Serdaigle, tout dans la réflexion.

« Disons qu’à une époque, j’aurais bien aimé que la punition pour avoir transgressé les règles soit d’aller couper du bois avec le garde-chasse. Mais les profs ne pensaient pas de la même manière, bizarrement…» je dis avec un petit rire, sans donner plus d’explications. Mieux vaut ne pas trop révéler tout de suite à ce garçon quel genre d’élève j’étais lors de mes années d’études dans cette école. « Et puis si tu veux tout savoir, plus vite mon travail est terminé, plus vite je pourrais aller boire une bièrraubeurre à Pré-au-Lard », j’ajoute sur le ton de la confidence même si ce n’est pas entièrement vrai puisque je peux très bien me passer de cette boisson s’il le faut. C’était plus une blague pour contraster avec le sérieux de la révélation que je venais de faire. « Allez, file maintenant. Je suis presque sûr que O’Bradain, le surveillant, fait aussi des tours dans le parc durant la nuit ».
Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Jeu 22 Oct - 19:44


Byrne & Jack
Because two can keep a secret if one of them is dead ♪

C'est peut être de la curiosité mal placée en fait. Quoi qu'on en dise, Jack a tendance à toujours tout vouloir savoir et surtout tout comprendre... Il aura beau dire que c'est une façon stratégique de couvrir ses arrières, cette question n'était pas nécessaire. Pour lui elle l'est car la réponse va lui permettre de mieux comprendre, de mieux appréhender Byrne et surtout de mieux saisir le genre humain. Comme si le genre humain se résumait au garde-chasse de Poudlard... Pour le serdaigle, disons qu'il y a plusieurs profil d'être humain et que l'ancien gryffondor correspond à un type ainsi dans sa logique sectaire, s'il le comprend, il comprendra tous ceux du même type. C'est carrément réducteur ! Mais Jack aime voir les choses dans leur ensemble et non dans leur individualité, ça lui permet de prendre du recul, surtout sur lui et sa condition. De cette façon, il sait qu'il n'est pas le seul avare, manipulateur et orgueilleux du monde.
Ça soulage sa conscience et mieux, ça rend presque banales ses actions pourtant à la limite de l'interdit ! « Disons qu’à une époque, j’aurais bien aimé que la punition pour avoir transgressé les règles soit d’aller couper du bois avec le garde-chasse. Mais les profs ne pensaient pas de la même manière, bizarrement… » Face à cette révélation, le jeune adulte hausse les sourcils. Il prend note mentalement de ce qu'il vient d'apprendre et sait que dès qu'il pourra il ira glaner quelques informations auprès de sa sœur qu'il devra balader pour ne pas qu'elle découvre sa situation plus qu'embarrassante...
Reprenant une expression neutre, Jack penche la tête sur le côté, c'est un tic qu'il a quand il se laisse un peu aller et qu'il jauge une personne ou une situation : dès lors qu'il ne sent plus le danger, il se détend et ce léger mouvement de tête trahit à lui tout seul l'état du jeune homme. « Et puis si tu veux tout savoir, plus vite mon travail est terminé, plus vite je pourrais aller boire une bièrraubeurre à Pré-au-Lard » ajoute Byrne et le ton qu'il emploie fait penser à l'argent et bleu qu'il doit manquer de compagnie. Rentrer dans un semblant de confidence avec un quasi-inconnu est pour lui le signe que cela fait longtemps qu'on a pas eu de vrais contacts ou, que comme lui, on mène en bateau les gens... à choisir, il préfère la première option : elle colle mieux au personnage.
D'un autre côté, il aimerait croire que c'est parce que c'est lui, et lui seul, que le garde-chasse s'ouvre un peu. Il sait que c'est faux, que c'est juste un trait d'humour pour dérider la conversation, pour détourner l'attention, pour ne pas parler des vrais raisons mais il n'empêche que Jack aime se sentir spécial et que ça le fait se sentir spécial.

D'ailleurs, il ne répond rien. Il n'y a rien à dire : ça n'est pas comme s'il allait lui proposer de l'accompagner boire cette fameuse bierraubeure, pas plus qu'il ne va chercher à faire ami-ami. Il reste encore sur ses gardes. Plus ouvert à la conversation mais pas moins calculateur. « Allez, file maintenant. Je suis presque sûr que O’Bradain, le surveillant, fait aussi des tours dans le parc durant la nuit ».
Jack ne peut qu'approuver, il connait par cœur les horaires des rondes et cette conversation lui a fait prendre du retard. S'il était vraiment de mauvaise foi, il blâmerait Byrne pour ça mais il sait que c'est entièrement de sa faute : il n'a pas su rester discret, voilà ou ça l'a mené ! Il hoche la tête et laisse apparaître l'ombre d'un sourire, en signe de remerciement ? Parce qu'il sait que tout ça pourrait être intéressant ? Peut être un peu des deux, il n'existe pas d'exacte interprétation à ce sourire parce que lui même ne sait pas dans quel but il se dessine sur ses lèvres : « Alors à demain. » conclut-il avant de tourner les talons et de se laisser happer par la nuit noire.

* * *

La journée passe très vite, il faut dire qu'elle est surchargée ! À chaque position du soleil, Jack a quelque chose à faire. Il est quasiment certain qu'à chaque position de la lune il aura aussi quelque chose à faire... Mais de suite, son dernier cours vient de se terminer et il a rendez-vous. Rien de galant bien sur, le jeune homme sait faire la part des choses et sait très bien que l'amour ne fait qu'altérer le jugement. S'il doit avoir une petite amie, alors elle sera fortunée et il ne ressentira pour elle rien de plus qu'une attirance physique possiblement doublée d'un léger sentiment affectueux, rien qui pourrait réellement lui porter préjudice.
Non, le serdaigle a rendez-vous avec le garde-chasse pour couper du bois et il n'en a parlé à personne. Plus pour s'éviter l'humiliation d'avoir à raconter comment il s'est fait attraper la main dans le sac que par discrétion... Une histoire de fierté mal placée en somme !
À l'abri des regards, il se faufile dans le parc sans rien dire à personne. Il ne craint rien puisqu'il sera en compagnie d'un adulte et ce même s'il doit aller dans la forêt interdite, et puis ça n'est pas la première fois qu'il s'y rend. Ça bien sur, il n'en parlera pas à Byrne : mieux vaut qu'il évite d'autres corvées !

C'est à l'heure qu'il arrive devant chez l'adulte. Face à la porte, il ne sait pas exactement ce qui l'attend mais aborde cet air détaché et sur de lui qui cache le fouillis intérieur de ses sentiments. Il est question de couper du bois, d'accord, mais c'est tout ? Y a-t-il un piège quelque part ? Finalement écopera-t-il d'heures de colles en plus ? Plutôt que de se torturer l'esprit plus longtemps, Jack toque et attend qu'on lui réponde. En fait, il ne sait même pas s'il est là. Le garde-chasse pourrait tout aussi bien faire un tour dans le parc, ou au lac ou n'importe ou qu'il n'en saurait rien...
ça ne changerait pas grand chose à la situation du garçon mais sa tendance à penser à tout, à réfléchir à chaque possibilités le rend quelque peu à cran et presque paranoïaque. Il en est à espérer que Byrne réponde rapidement pour faire taire ses craintes qui n'ont certainement pas lieu d'être.

© Belzébuth

_________________
Where did I go wrong ?
Sometimes I think I'm crazy cause I see things so differently than anybody else...•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garde de chasse




Gallions : 159
DC? : Myria Cameron
avatar

Garde de chasse

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Ven 30 Oct - 17:39



Les secrets du parc | ft. Jack
« Qui sait garder son secret connaît le chemin du succès »


Durant la matinée, je sillonne une partie de la forêt interdite à la recherche de cloportes. Oui, il s’agit bien de ces animaux noir aux multiples pattes qui rampent au sol ou escaladent les troncs d’arbres. Je n’ai pas tendance à jouer les femmellettes mais les cloportes sont vraiment dégoûtants, à vous filer des frissons dans le dos, alors quand il s’agit de les ramasser à la main (même avec des gants) après les avoir stupefixiés…je ne suis pas très enjoué. Vous aimeriez bien savoir pourquoi j’ai besoin de cloportes, n’est-ce pas ? Vous le saurez plus tard, tout ce que je peux dire pour le moment c’est que je dois les balancer dans deux sacs en tissu. Par chance, après quelques heures les sacs sont suffisamment remplis ce qui me permet de passer à autre chose.

En fin d’après-midi, je m’autorise à retourner dans ma cabane pour faire une petite pause. Sur le chemin, je vois des groupes d’élèves qui profitent du temps encore doux à l’extérieur, signe que les cours sont probablement terminés pour aujourd’hui. L’élève que j’ai surpris la nuit dernière dans le parc de Poudlard devrait arriver lui aussi d’une minute à l’autre.

Une fois rentré, je bois une tasse de thé et m’assied pour réfléchir aux préparatifs dont nous allons avoir besoin, le serdaigle et moi, pour couper du bois tout à l’heure dans la forêt. Il n’a pas plu depuis plusieurs jours, ce qui est un bon signe car le bois sera de bonne qualité et que nous n’aurons pas besoin de porter des bottes.

Quelqu’un toque à la porte. Je vais ouvrir et constate, sans surprise, qu’il s’agit de l’élève que j’attendais. Il a l’air un peu anxieux…peut-être parce qu’il ne sait pas à quoi s’attendre en cette fin d’après-midi.

« Bienvenue ! Merci d’être arrivé à l’heure », je déclare avec un sourire bref, destiné à le mettre d’avantage à l’aise. Ok, y’avait pas vraiment d’heure précise donc pas vraiment de risques d’être en retard mais on va pas s’embarrasser de détails. « Pas besoin d’entrer, on va aller directement à la forêt. »

Je récupère les sacs de toile, fermés chacun par une ficelle, dans lequel grouillent à présent les cloportes qui ne sont plus soumis au sortilège de stupéfixion. Vivement qu’on soit débarrassés de ces machins ! Nous marchons ensuite pendant une dizaine de minutes jusqu’à un endroit dans la forêt où se trouve des morceaux de bois entassés les uns sur les autres.

« Voilà, c’est ici qu’on va travailler comme tu t’en doutes. Ces morceaux de bois vont être envoyés à un artisan de Londres pour qu’il puisse en faire des baguettes. Mais la partie embêtante c’est qu’on va devoir encore les couper en deux. En quelle année es-tu, d’ailleurs ? Ce serait pratique que tu connaisses déjà le sortilège "diffindo"»

Il s’agit d’un sort qui permet de découper les choses avec une précision plutôt bonne, pour ce genre d’exercice. Dans mes souvenirs, on l’apprenait à partir de la cinquième année. Poudlard étant plutôt une école traditionnelle, je doute que le jeune homme ici présent ignore comment l’utiliser.

« Ah oui, il y a autre chose. T’as dû voir les botrucs en cours, y’en aura peut-être bien sur les troncs qu’on va couper. Normalement, on craint rien parce que j’ai récolté des cloportes, leur nourriture préférée, dans ces sacs » j’explique en tendant un des sacs au jeune homme. « Si un botruc te saute dessus, prends des cloportes et montre-les-lui. Il va aller les manger ailleurs. Dans le cas contraire, le botruc va essayer de te transpercer les yeux avec ses longs doigts... »

Rien de mieux qu'une petite menace - mais malheureusement, réelle - pour dissuader quelqu'un de faire n'importe quoi en cas de danger.

Code by Wiise sur Never-Utopia


_________________
H .O .P .E : Hold On, Pain Ends
Birds flying high you know how I feel, sun in the sky you know how I feel, reeds driftin' on by you know how I feel, it's a new dawn, it's a new day, it's a new life, for me, and I'm feeling good × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Sam 19 Déc - 13:15


Byrne & Jack
Because two can keep a secret if one of them is dead ♪

Couper du bois est certainement le truc le plus ennuyeux que Jack ait eut à faire. Pas ennuyeux dans le sens sans intérêt, quoique ça n'en a pas beaucoup à ses yeux, plutôt dans le sens chiant. Il ne s'ennuie pas : il a quelque chose à faire, mais ça l'ennuie profondément. Presque autant que les cloportes le dégoutent... Cela dit, il en aurait des choses à raconter sur les insectes ! Combien de fois leur appartement s'est vu envahi par une armée de bestiole à six pattes, grouillantes de toute part et dans certain cas, carrément dur à tuer... Trop de fois au goût de Jack, et si quand il était petit il en profitait pour faire des élevages et des études sur ces squatteurs de petites tailles, maintenant ça l’écœure juste.
Pour l'instant, rien n'a encore commencé mais plus il en découvre, plus Jack a envie d'en finir au plus vite. Toute personne à sa place aurait la même envie, hélas pour lui, il n'y a personne d'autre que lui qui peut faire ce qu'il doit faire :

« Vous dites que le bois va servir pour des baguettes c'est ça ? Alors je suppose qu'on doit espérer couper du bois infecter de botrucs puisqu'ils sont gages de bonne qualité... ça s'annonce sympa ! »

L'ironie est palpable dans l'expression de Jack qui montre clairement qu'il aimerait être partout sauf ici. Mais il faut qu'il fasse preuve de bonne volonté ! Après tout, et c'est important, Byrne l'a attrapé la main dans le sac en train de se balader la nuit, il ne faudrait pas qu'il change d'attitude et se montre moins conciliant envers le Serdaigle. Mais ce dernier est presque vexé qu'on puisse pensé qu'il ne sait pas utiliser le sort difindo. Il est doué pour la magie, et il n'aime pas qu'on remette en question ses capacités.
Plutôt que de s'embarrasser de longs discours, le jeune homme préfère faire une démonstration et entame la découpe d'un tronc à l'aide sur sortilège qu'il maîtrise parfaitement.
Cet exercice lui fait poser la question de sa baguette, il a lui même du bois de Séquoia, à qui il fait honneur en temps normal : il arrive toujours à tirer partie des mauvaises situations, et justement, n'est-il pas dans une situation de type merdique ? Mais pour l'instant, il ne voit pas du tout ce qu'il pourrait en tirer.

Au bout d'un moment, l'habitude et la répétition commence à se faire sentir et Jack perd en concentration. Il coupe machinalement sans trop être à ce qu'il fait. Ce qui n'empêche pas le travail d'être bien fait ! Le problème n'est pas tant la qualité du travail mais celle du bois : celle-ci est telle qu'un botruc, mécontent qu'on s'en prenne à son arbre, se jette sur Jack.
Le problème dans ce genre de situation, c'est qu'on a beau être très intelligent, on agit rarement de façon intelligente. Ce qui fait que, peut être par réflexe et aussi sous la surprise, le serdaigle lance un sortilège au hasard plutôt que d'attraper un cloporte : là on ça foire c'est que ces créatures sont capables d'esquiver la plupart des sortilèges et que forcément, là il y arrive. Ça ne fait que retarder l'échéance d'un dixième de seconde : c'est finit pour Jack il va finir aveugle et il se sera ridiculiser une fois de plus devant le garde chasse. Comme quoi, il doit lui porter la poisse !


© Belzébuth

_________________
Where did I go wrong ?
Sometimes I think I'm crazy cause I see things so differently than anybody else...•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garde de chasse




Gallions : 159
DC? : Myria Cameron
avatar

Garde de chasse

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Lun 21 Déc - 23:00



Les secrets du parc | ft. Jack
« Qui sait garder son secret connaît le chemin du succès »


Jack dit qu’on doit espérer tomber sur du bois infecté de botrucs pour être certains qu’il s’agisse d’un bois de bonne qualité. J’approuve d’un hochement de tête en souriant brièvement, amusé par le ton ironique de sa voix. Sa remarque démontre qu’il est logique et attentif. C’est vrai, il aurait pu dire quelque chose comme « pourquoi on ne prendrait pas simplement du bois qui n’est pas infecté de botrucs ? », sans se douter que n’importe quel tronc dans cette forêt peut être infecté (détail qu’on apprend en cours).

Je me suis bien rendu compte que couper du bois n’enchante pas Jack et ce, depuis qu’on est arrivés à la lisière de la forêt interdite. Y’a qu’à voir les traits de son visage, c’est plutôt drôle ! Je comprends le jeune homme peut-être plus qu’il ne le pense alors je me promets de ne pas être trop sévère avec lui. D’ailleurs il m’impressionne encore une fois en se mettant au travail sans râler. Qu’est-ce que ça fait du bien des élèves comme ça !

A mon tour, je me mets à couper du bois en essayant de me rappeler quel genre d’élève j’étais lors des punitions. Elles représentaient pour moi des vraies pertes de temps – plus que certains des cours eux-mêmes – parce qu’elles me privaient de la possibilité de sortir du château pour aller explorer la nature. En conséquence, je commençais à râler puis me dépêchais de terminer la punition afin d’être libéré. Sauf qu’en général, les professeurs estimaient que le travail était bâclé et m’obligeaient à recommencer.  La « torture » était à son comble lorsque je voyais d’autres camarades, collés également, qui avaient pu sortir avant moi. Je trouvais cela terriblement injuste !

Une certaine monotonie vient s’installer pendant que nous coupons du bois. Sans nous dire un mot, nous exécutons simplement le travail. Je suis des yeux la trace que ma baguette forme dans la longueur du tronc. Une fois coupés en deux, les morceaux sont transportés par les diligences jusqu’à un point à l’extérieur de Poudlard où je pourrais transplaner avec la cargaison jusque dans l’arrière-cour de la boutique de Nora. Toutefois, il faudra que je lui dise de prévoir un autre emplacement pour réceptionner la livraison parce qu’il n’y a pas assez de place dans la cour. L’année dernière, l’opération de transplanage ne sétait pas bien déroulée et tout ce qui se trouvait dans la cour avait été détruit.

Au bout d’un moment, la monotonie nous fait perdre une partie de nos réflexes. Soudain, Jack en fait l’effrayante découverte car un botruc, la créature tant redoutée au début du travail, se jette sur lui ! J’entends un petit cri fâché, mêlé à celui du jeune homme, et tourne aussitôt la tête pour voir ce qu’il se passe. Jack recule d’un pas mais choisit de dégainer sa baguette pour lancer un sort au botruc au lieu de lui donner un cloporte. On est toujours plus intelligent après, comme dit le proverbe. Evidemment, la créature parvient à esquiver l’attaque pour se retrouver sur le bras du jeune homme. Empressé, je plonge la main dans mon sac de cloportes et m’apprête à en jeter un sur le botruc dans le but de détourner son attention et libérer Jack. Mais, faute de chance, deux botrucs décident de sortir à leur tour du tronc que j’étais en train de découper et se jettent sur ma jambe gauche, me griffant avec leurs doigts pointus.

« Ah ! Saletés de créatures dégénérées ! » je crie tout en secouant ma jambe pour les faire partir (un réflexe qui a peu d’effet, c’est vrai). Puis je plonge une nouvelle fois la main dans le sac et prend des cloportes que je lance sur les botrucs, maintenant à hauteur de mon ventre. « Mangez des cloportes au lieu de nous attaquer ! ». Pourvu que Jack ait pu faire la même chose…
Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Lun 21 Déc - 23:56


Byrne & Jack
Because two can keep a secret if one of them is dead ♪

Le malheur des autres fait le bonheur des autres, si ce dicton peut être vrai, dans le cas présent il est archi faux. Alors d'accord, Jack est content de voir qu'il n'est pas le seul débile à tenter des trucs qui n'ont pas de sens pour se débarasser des botrucs (comme s'ils allaient trouver un nouveau point faible à ces créatures et qu'ils allaient pouvoir révolutionner le monde... Non vraiment, ils devraient s'en tenir aux techniques classiques !) mais il est surtout contrarié que Byrne ne puisse plus l'aider ! Car voilà que les deux hommes sont aux prises avec les petits monstres aux longs doigts et qu'ils galèrent comme des débutants pour s'en débarrasser ! Pourtant, ils sont loin d'être inexpérimenté, l'un est le garde de chasse et l'autre un serdaigle cultivé, qui en connait un rayon sur tous les sujets. Comment en sont-ils arrivé là ? Jack a bien sa petite idée, d'ailleurs il s'en veut encore plus de s'être fait prendre le soir précédent mais c'est, comme depuis l'instant fatidique, trop tard pour y penser. Là encore, s'en vouloir ne changerait pas grand chose à leur problème actuel.
La créature continue de grimper le long du bras de Jack se trouvant maintenant à hauteur de son épaule, et ses griffes bien plantées dans sa chaire arrache une grimace de douleur que le jeune homme ne peut réprimer. De sa main libre il essaye d'empêcher la chose d'aller plus loin tandis que de l'autre il attrape des cloportes, un devrait suffire mais on est jamais trop prudent et qui sait, celui-ci est peut être un morfale qui ne se contenterait pas d'un seule misérable insecte ! En effet, le serdaigle veut mettre toutes les chances de son côté, aussi stupide fusse son raisonnement.
Bien qu'il ait la nourriture préféré du truc à tête de branche, Jack fait face à un nouveau problème : son incapacité à plié son bras de façon à donner la bestiole au botruc et s'il utilise l'autre main plus rien ne pourra empêcher sa cécité. Il se débat tellement qu'il en vient à trébucher et à s'écraser sur le sol, rencontre qui ne fit pas plaisir à la bête qui laisse échapper un petit cri avant de lâcher prise.
Jack profite de cet instant fugace pour présenter les cloportes au monstre qui les attrape et file les manger plus loin.

Le jeune homme peut enfin souffler. Toujours à plat ventre sur le sol terreux, il roule sur le dos pour rassembler ses esprits et se remettre de ses émotions :
« Je crois que je n'ai jamais autant aimer les cloportes ! » annonce-t-il entre deux respirations hachées.
Il inspire profondément puis expire. Il ferme même les yeux un court instant pour se concentrer : plus question que ça lui arrive. En tout cas il se rend bien compte qu'en situation réelle, il est complètement inefficace et ça, ça craint carrément. C'est Nova qui règle les problèmes dus à leur trafique mais si un jour lui-même rencontre des problèmes imprévus, s'il réagit comme face au botruc, c'est perdu d'avance... Un léger rire le prend, qui ne dure que quelques secondes et il se promet de faire de l'exercice de façon plus régulière parce que c'est bien beau d'en avoir dans la cervelle si c'est pour ne plus être capable de calculer 2 + 2 sous la pression, ça n'a aucun intérêt !

Il finit pas se relever et même s'il n'a qu'une envie c'est de rentrer et de prendre une bonne douche, il se tourne vers Byrne un étrange sourire que lui même ne s'explique pas coller sur le visage :
« On y retourne ? »
Il espère tout de même que la suite sera plus calme, manquerait plus qu'un troupeau de centaure se pointe et les prennent en chasse !


© Belzébuth

_________________
Where did I go wrong ?
Sometimes I think I'm crazy cause I see things so differently than anybody else...•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garde de chasse




Gallions : 159
DC? : Myria Cameron
avatar

Garde de chasse

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Mar 22 Déc - 16:41



Les secrets du parc | ft. Jack
« Qui sait garder son secret connaît le chemin du succès »


Les cloportes percutent la tête d’un des deux botrucs avant de tomber au sol. Heureusement, si ce geste manque de classe, il a au moins l’avantage de faire fuir les assaillants qui se précipitent à la poursuite d’un dîner plus alléchant que mes yeux. Je me rends compte à quel point leur apparence permet à ces sales bêtes de se confondre avec la nature à la perfection car je ne saurais les repérer à présent, s’ils n’étaient pas en train de bouger en mangeant. Mais quelque chose me dit que le moment est mal choisi pour s’extasier sur les capacités des botrucs…

Je me tourne vers Jack au moment où il tombe au sol. Une grimace tire les traits de mon visage. Ouch, ça doit faire mal ! Je me garderais toutefois de lui poser la question, aucun doute sur la réponse. Après un dernier effort, il parvient à faire fuir son botruc grâce à des cloportes. Quelques pas plus tard, je me suis avancé jusqu'aux pieds du jeune homme, inquiet de savoir comment il va. « Je crois que je n'ai jamais autant aimé les cloportes ! » annonce-t-il toujours au sol, les yeux fermés. Bon à première vue, ça devrait aller. Il respire, ses yeux sont toujours intacts...et il se met à rire, donc tout va. « Et moi donc ! Je promets de les considérer un peu mieux, dorénavant ». Par réflexe, mon rire se joint au sien et aussitôt, c’est comme si cette malencontreuse aventure n’était plus qu’une bonne partie de rigolade. La pression s’évanouit, mes muscles se détendent. Je prends même le risque de m’asseoir sur le tas de bois quelques instants, juste pour souffler un peu. Par chance, aucun botruc ne semble se manifester.

« On y retourne ? »

Mon regard se tourne vers Jack, à présent debout. Je ne sais dire ce qui m’intrigue le plus : son endurance ou l’étrange sourire qui marque les traits de son visage. Certains élèves auraient déjà jeté l’éponge -  pour moins que ça - mais pas lui, visiblement. Est-ce que son attitude est la même durant les cours ou face aux examens ? Car il s’agit là d’un atout, c’est évident. Pour l’heure, si Jack souhaite continuer à prendre des risques et finir le travail, je ne vais pas l’en empêcher.

« Avec plaisir ! Et pas seulement pour te voir peut-être réaliser de nouvelles figures en essayant de faire partir les botrucs » je dis pour le taquiner un peu, en riant. « Non, sérieusement : c’est clair que la première fois c’est pas évident de se débarrasser de ces bestioles, mais d’ici 2-3 attaques supplémentaires, tu parviendras à les faire disparaitre facilement ».  Enfin, à condition de ne pas paniquer et agiter la jambe comme je l’ai fait tout à l’heure…

Cependant, le travail ne pouvait correctement se faire avec une équipe de bras cassés (écorchés, en l’occurrence). Nous allions devoir soigner nos blessures pour éviter que la douleur influence nos mouvements de baguettes. J’entreprends de fouiller dans la poche de mon manteau et en sors deux petits flacons de liquide vert.

« Vaut mieux soigner tes plaies tout de suite en mettant un peu de liquide dessus » je conseille à Jack en lui donnant un des flacons. « C’est de l’essence de dictame. Plutôt facile à préparer, si ça t’intéresse, et vraiment pratique ! »
Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étudiant de septième année
Capitaine et attrapeur

Gallions : 87
DC? : /
avatar

Étudiant de septième annéeCapitaine et attrapeur

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Mar 22 Déc - 20:53


Byrne & Jack
Because two can keep a secret if one of them is dead ♪

De l'essence de Dictame. Futé et ingénieux ! La plante en elle-même est déjà un bon cicatrisant mais la potion est beaucoup plus efficace. Si Jack en connait les effets et le principe, il n'en a jamais concocté puisqu'elle n'est pas à proprement parler au programme : beaucoup trop simple à réaliser, en effet il n'y a qu'un seul ingrédient à travailler pour obtenir ce remède.
Le jeune homme souhaitant absolument devenir un médicomage est de suite intéressé par les compétences du garde chasse : ainsi il est capable de réaliser des potions de ce type et certainement qu'il ne se limite pas à l'essence de Dictame...
Sans plus attendre, le serdaigle soigne ses plaies en les arrosant de quelques gouttes du liquide. Une fumée verdâtre s'échappe alors des plaies et, l'instant d'après il n'y a plus rien. Les traces de griffures ont complètement disparu ! Pour les sorciers ça n'est vraiment pas incroyable mais pour n'importe quel moldu, cela tiendrait du miracle. D'une certaine façon la magie est un miracle mais quand on la pratique au quotidien, elle n'a plus rien d'exceptionnelle. Ou si, lorsque le sort réalisé est vraiment bien fait et plutôt extraordinaire !

Il n'empêche que Jack a vraiment l'impression d'être pris pour un gamin au côté de Byrne. Il sait bien qu'il n'est qu'un gosse, qu'il n'a même pas vingt ans et que sa majorité atteinte ne fait pas de lui un véritable adulte mais quand même ! Il connait le Dictame et l'essence de Dictame aussi. Il n'est pas un attardé qui ne s'intéresse qu'aux filles, à sécher les cours et ainsi de suite. Certes, il n'a pas exactement donner une bonne image de lui lors de leur première rencontre mais tout de même ! De là à le prendre pour un de ces idiots qui n'y connait rien à la magie, c'est un peu abusé.
Il a sa fierté le serdaigle, parce que c'est son intellect qui fait sa force, sa connaissance, sa façon de voir le monde dans son ensemble le plus total, parce qu'il s'est documenté sur tellement de chose, qu'il a lu tellement de traités qu'il est capable de tout se représenter. Il est loin de tout savoir mais s'il y a bien quelqu'un qui se rapproche de la science infuse c'est lui. Hélas uniquement dans le cadre scientifique, il est plus que nul quand il s'agit d'astronomie ou d'histoire de la magie. Il n'a pas le temps de s'y intéresser aussi mais il s'est promis, il y a longtemps, qu'un jour il s'y mettrait !

Malgré tout, les paroles de Byrne lui revienne. En effet ça l'intéresse. Pas particulièrement cette potion qu'il maîtrise déjà mais la botanique en général, les potions aussi et plus que tout la médicomagie :
« Vous avez fait vos études ici n'est-ce pas ? » demande-t-il de façon tout à fait rhétorique en rendant le flacon. Il sait que c'était un ancien gryffondor, ce n'est que pur formalité. « Vous vouliez déjà faire ça quand vous étiez étudiant ? Trouver des étudiants qui font le mur, couper du bois et vous faire attaquer par des botrucs ? »
La question est presque posée innocemment. Presque parce qu'elle vient de Jack et qu'avec lui rien n'est pur ou innocent. Du moins plus maintenant ! Ce qu'il cherche à faire ici c'est définir s'il est digne d'intérêt ou non. Car peut être que faire ami-ami avec le garde chasse pourrait lui être profitable dans différentes façons.

Tout d'abord, se faire bien voir du corps enseignant est important pour quelqu'un qui comme lui traine dans des trafics étranges. Ensuite, si Byrne s'y connait bien en botanique et en médicomagie alors, ça pourrait être un excellent professeur qui pourrait le conseiller pour la suite.
Certes, il n'arrive toujours pas à le cerner et il a encore l'impression qu'il pourrait lui causer des soucis et surtout des inquiétudes, (que faire s'il en apprenait plus qu'il n'en faut à son sujet ? Jack serait alors dans la merde et jusqu'au cou !) mais parfois ça vaut le coup de prendre des risques !

En attendant la réponse, Jack se remet au travail et cette fois-ci tous ses sens sont en alertes : pas question d'attendre la 3ème ou la 4ème attaque pour prendre la main. Si un botruc décide de se frotter à lui, il ne le manquera pas et lui montrera de quel bois il se chauffe !


© Belzébuth

_________________
Where did I go wrong ?
Sometimes I think I'm crazy cause I see things so differently than anybody else...•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garde de chasse




Gallions : 159
DC? : Myria Cameron
avatar

Garde de chasse

MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack Mar 29 Déc - 0:18



Les secrets du parc | ft. Jack
« Qui sait garder son secret connaît le chemin du succès »

Comme prévu, nous entreprenons de soigner les blessures que les botrucs nous ont causées avant de nous remettre au travail. Toujours assis sur le tas de troncs, je fais couler de l’essence de dictame sur ma jambe et regarde la plaie se refermer en un clin d’œil, fasciné par les effets de cette potion composée entièrement d’éléments naturels. C’est grâce à mon père si je sais comment fabriquer une essence de dictame plus efficace qu’en suivant la recette de n’importe quel livre de potions. Il en va de même pour de nombreuses autres préparations à base de plantes. Car il « suffit » d’ajouter un peu plus de ci ou un peu moins de ça pour obtenir un résultat sensiblement différent, mais la plus part des gens ne peuvent pas le deviner en lisant les livres. En tant qu’herboriste, mon père en connaissait un rayon sur les végétaux et par chance, il a pu me transmettre toutes ses astuces durant ma scolarité.

Je récupère la fiole que Jack me tend avant de nous remettre au travail. Ses gestes sont plus lents et un peu moins assurés, mais c’est normal après l’attaque que nous venons de subir. Je préfère qu’il fasse d’avantage attention que de le voir se faire crever les yeux. Le jeune homme se met à poser des questions sur mon passé, à commencer par mes études. Au ton de sa première question, j’en déduis qu’il connait déjà la réponse – ou une partie, du moins. Pas vraiment étonnant, n’importe quel professeur ou membre du personnel a pu le renseigner…certains points ne sont vraiment pas un mystère.

« En effet, j’ai passé les sept années de ma scolarité ici. J’étais à Gryffondor », je réponds avec un sourire en coin. Les nombreux souvenirs de mes années d’études me rendent toujours heureux quand je les évoque, bons comme mauvais. A une époque, je n’aurais pas ris du tout mais bon après plus de vingt ans, ils ne contiennent plus d’amertume.

« Vous vouliez déjà faire ça quand vous étiez étudiant ? Trouver des étudiants qui font le mur, couper du bois et vous faire attaquer par des botrucs ? »  

La seconde question du jeune homme me fait franchement rire et je suis obligé d’arrêter de couper du bois pendant quelques instants. Il est sérieux, là ? J’essaie de deviner la réponse au ton de sa voix mais c’est pas aussi net que je l’aurais souhaité. Derrière l’intelligence de ce garçon, il m’a semblé qu’une petite pointe de naïveté s’était faufilée. A moins que je me trompe et qu’il soit un bon acteur...Je m’apprête à lui répondre quelque chose d’ironique, comme je le fais d’habitude avec tout le monde, lorsque je prends conscience qu’en réalité, il n’a pas tort. Du moins, en ce qui concerne la partie sur les botrucs. Soudain pensif, je me mords la lèvre une seconde.

« En réalité, je rêvais d’explorer le monde et de vivre au gré de mes voyages. Je voulais tout explorer, tout découvrir. Etudiant, je passais le plus de temps possible à l’extérieur du château parce que ça m’était très difficile de rester enfermé dans une pièce, même la salle commune de ma maison ! ». Je lance un regard en direction des arbres familiers, un brin nostalgique. « Alors oui, on peut dire que je rêvais de me faire attaquer par des botrucs, si cela me permettait d’en connaître plus sur la forêt »

Je n’ai pas honte de qui j’étais, il y a des années, mais les autres sont bien plus intéressants à découvrir. Depuis notre rencontre, je me demande qui est Jack et pourquoi il a accepté ma « punition » avec tant de facilité, entre autres. D’où vient-il ? A-t-il vécu quelque chose de particulier au cours de sa vie ? (même s’il est encore jeune, je ne dis pas le contraire). A-t-il des bons résultats à Poudlard ? Est-ce qu’il connaît le monde des moldus et si oui, jusqu’à quel point ? Enfin ce genre de choses. Et la meilleure manière de le découvrir, c’est encore de le demander.

« Et toi, quelles sont tes ambitions ? Je suis sûr qu’il ne s’agit pas de couper du bois et te faire attaquer par des botrucs », je demande d’un ton plus léger.
Code by Wiise sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les secrets du parc | ft. Jack

Revenir en haut Aller en bas

Les secrets du parc | ft. Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les secrets du Parc (message de Hervé Guirriec)
» Les secrets du Parc (20 et 21 avril 2013)
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Technique du Jeune Jack
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Poudlard

 :: L'extérieur du château. :: La forêt interdite et sa lisière
-