AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.

Partagez|

under pressure - nathan -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: under pressure - nathan - Jeu 6 Aoû - 11:51

under pressure
It's the terror of knowing what this world is about
le 23 août 2075
La rentrée des classes commençait à se faire ressentir. Si certaines familles arrivaient tôt dans le mois pour être certaine de ne pas baigner dans un bain de foule, la plupart des gens faisaient les choses vers la fin, voir pour certains, au dernier moment. Le chemin de Traverse abondait de sorciers et sorcières de tout âge, la plupart venant en famille, d'autres préférant faire leur achat petit à petit. Je n'avais travaillé qu'une demie journée, le patron m'ayant laissé le reste afin de me reposer. Cela faisait deux jours que je n'avais pas fermé l’œil de la nuit et il avait estimé que j'avais travaillé bien assez et m'avait congédié pour le reste du jour. C'était assez désolant pour moi, car je n'aimais pas rester sans rien faire. Je pourrais rendre visite à Sid, et peut être même l'aider à gérer son magasin, mais je n'avais pas très envie de découvrir ce qu'il y tramait. Je doutais que les gens qui venaient le voir soit rempli de bonnes intentions et étant journaliste, je préférai fermer les yeux dessus. Au mieux, Sid me flanquerait à la porte, c'en était certain !

Me voilà donc seule à errer entre les gens. J'étais un peu ailleurs pour dire vrai si bien que je me faisais bousculer comme une balle de flipper, un jeu moldu que j'avais découvert il y a peu lorsque j'étais entré par hasard (et surtout remplie de curiosité) dans un bar de leur monde. Il allait bien falloir que je rentre à la maison pour pouvoir profiter d'une bonne sieste, mais vu le rythme auquel je marchais, ça n'allait pas se faire aussi vite que j'aurais aimé ! Manifestement, je n'étais pas non plus de bonne humeur. Lorsque j'entrai violemment en contact avec un môme qui allait visiblement entamer sa première année à Poudlard, je ne pus m'empêcher de me retenir.

« Mais tu peux pas faire attention un peu ! Regarde un peu où tu vas ! » laissai-je échapper sans trop m'en rendre compte. Ce ne fut qu'en remarquant sa réaction que je réalisais que j'étais peut être allé un peu trop loin. Sa mère vint le rattraper en me lançant un regard aussi noir que l'ébène et je soupirai, préférant laisser couler. Je ne voulais pas d'ennui et certainement pas maintenant !
Je repris alors le chemin. J'étais presque arrivée à la hauteur de Gringotts quand finalement, le sol se déroba sous mes pieds, à moins que ça ne soit mes pieds qui se soient dérobés. Je finis par m'évanouir le temps d'un instant. Deux minutes plus tard et je réouvris les yeux, la respiration haletante.

« Qu... qu'est ce qui s'est passé ? » parvins-je à geindre non sans difficultés.
Le pire, c'était que je devais avoir une tête affreuse. Les cheveux en bataille, mal coiffée, mal habillée, mal tout. Bref, j'étais bonne à rien.
Je sursautai en m'apercevant que quelqu'un était avec moi. Je ne savais pas exactement depuis quand, mais il m'avait très bien vue et était à mes côtés. Je me sentis soudainement ridicule et honteuse, mais tant pis, c'était comme ça.

« Je... oui ? »

Je me coiffai à la va vite, même si ça ne changea pas grand chose au final. Puis, en y voyant de plus près, la tête de la personne m'étais familière.

« Nathan ? » m'étonnai-je.
Ça, pour une surprise....
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Dixième année en justice magique
Loup-garou



Gallions : 138
DC? : Shannon Harrison/ Astrid Meether/
avatar

Dixième année en justice magiqueLoup-garou

MessageSujet: Re: under pressure - nathan - Sam 15 Aoû - 13:41

J'ai toujours mis trois siècle à acheter mes fournitures scolaire. Je prends encore plus de temps cette année, étant donnée que c'est la dernière fois que je le fais. Ça me fait drôle de penser à ça. De me dire que je ne remettrait plus jamais les pieds à Poudlard, de me dire que tout sera derrière moi dans un an. Je n'ai pas envie de partir. Je me sens bien là-bas. Et puis il y a Médée, j'ai du mal à me dire que je vais la laisser seule là-bas. J'ai confiance en elle et je sais qu'elle ne tombera pas amoureuse d'un autre, mais je n'ai pas envie de vivre loin d'elle. Je me sens tellement bien avec elle. La différence d'âge n'est pas vraiment un problème et puis j'ai toujours aimé les femmes plus âgés que moi. Elle n'est pas vieille pour autant, loin de là.

Je me promène sur le chemin de traverse et me rend compte que je ne suis pas seul à faire mes achats à la dernière minute, comme beaucoup d'autres sorciers. Peut-être qu'ils ont étés en vacances et qu'ils ne sont revenus que maintenant, comme moi. J'ai adoré l'Australie. C'était grand et j'étais tranquille avec mon père, évidement à chaque vacances je repense à ma mère et ça me fait énormément souffrir de me dire qu'elle est morte par ma faute.

Je me dirigeais vers Gringotts quand j'ai reconnu Octavia ou la fouine comme je l'appelle. Elle n'est pas bien méchante, mais je n'aime pas forcément son côté trop curieux. Elle est gentille bien-sur, mais j'aimerais souvent qu'elle se mêle de ses affaires. Elle risque d'avoir des problèmes à force. Elle ne m'a pas encore vu comme je suis dos à elle. Je la vois alors tomber brusquement. Je cours jusqu'à elle, heureusement elle respire. Ce n'est sans doute qu'un malaise.

« Octavia, moi aussi je suis content de te voir. Ça t'arrive souvent de faire des malaises? Tu as de la chance que j'étais derrière toi.»

Je lui souris et me demande si elle ne s'est pas fait trop mal en tombant. J'espère qu'elle n'a rien de cassé. Je me vois mal devoir transplaner à St Mangouste.

_________________
Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: under pressure - nathan - Mer 26 Aoû - 8:49

Ridicule, j'étais parfaitement ridicule! Tout compte fait, peut être qu'un peu de repos ne me ferait effectivement pas de mal. J'avais du mal à ne pas sombrer, d'autant plus que je n'avais pas beaucoup manger ces derniers jours. Si Sid l’apprenait, il me tuerait, littéralement. Enfin, peut-être pas, mais il me forcerait à me restaurer ce que je pouvais comprendre : en sens inverse, je ferais pareil.

J'avais croisé la route de Nathan, et fort heureusement, j'eus de la chance que ça soit sur lui que je fus tombée. Je le connaissais déjà assez bien, même si nous ne correspondions pas tout le temps. Je ne savais certes pas grand chose de lui, mais ça allait très bien comme ça. D'autant plus que ce garçon m'étais assez douteux. Il était gentil, souriant, poli, mais sans savoir pourquoi, je le craignais. Ce ressenti demeurait être un mystère, mais je me disais que ça devait arriver de temps à autre.

« Octavia, moi aussi je suis content de te voir. Ça t'arrive souvent de faire des malaises? Tu as de la chance que j'étais derrière toi.»  me dit-il. Je forçai un sourire, gênée. Comme il l'avait dit, j'avais eu de la chance de l'avoir derrière moi, quoique sombrer sur le sol ne serait pas non plus une première en ce qui me concernait.

"De plus en plus ces temps ci" admis-je après avoir soufflé un coup. "J'ai plein de boulot. Être journaliste n'est pas une tâche facile, surtout quand on a du pain sur la planche..."

Et surtout quand on était assidue comme je l'étais. Mes collègues n'étaient pas tous comme ça, et en réalité, il y en avait peu. Mais comme dans tout métier, on pouvait faire des burn out et c'était mon cas en ce moment présent. Le truc c'était que, si je ne travaillais pas, je ne savais pas quoi faire. J'avais besoin de m'occuper l'esprit, ainsi que les mains, et c'était la meilleure chose qui pouvait m'arriver. Sauf que mon corps n'était pas tout le temps d'accord avec cette manière de fonctionner, malheureusement.

"Et toi ça va? Désolée de me présenter ainsi, je ne ressemble à rien!"

Je regardai autour de moi et aperçut la boutique de Florian Fortarôme non loin d'ici.

"Tu es occupé? Autrement, une petite glace te ferais plaisir? Je crois que j'ai besoin de sucre, là, de suite."

Ca pouvait être utile pour ne pas faire une crise d'hypoglycémie. Pourtant, je n'avais pas spécialement faim. Mon estomac ne râlait pas en ce moment, je devais être en période de "non-faim". Vous savez, cette période où la nourriture ne vous fait pas du tout envie. En revanche, une fois que mon ventre sera réveillé, il réclamera un peu tout et n'importe quoi. Mon frère ne cessait de me reprocher d'être une goinfre dans ces cas là, mais qu'y pouvais-je?

"Alors, bientôt la rentrée?" demandai-je une fois posée. "C'est ta dernière année, c'est ça?"

Je n'avais plus trop suivi le cursus à Poudlard, surtout que certains étudiants décidaient subitement d'arrêter leurs études. Et j'avais tellement la tête dans plein d'affaire à la fois qu'il m'arrivait même d'oublier le jour qu'il était ou encore l'endroit où je me trouvais.
Revenir en haut Aller en bas

Dixième année en justice magique
Loup-garou



Gallions : 138
DC? : Shannon Harrison/ Astrid Meether/
avatar

Dixième année en justice magiqueLoup-garou

MessageSujet: Re: under pressure - nathan - Lun 31 Aoû - 15:29

Je hausse les sourcils lorsqu’elle m’avoue qu’elle fait de plus en plus de malaises. C’est inquiétant. Il ne faut pas qu’elle se surmène et ça ressemble beaucoup à ça. J’espère que je ne serais jamais un fou du travail à ce point. J’aime ce que je fais, même si pour le moment ce ne sont que des études, mais je ne voudrais pas passer tout mon temps au ministère. Je ne pourrais pas de toute manière. Il faudra que je fasse très attention et peut-être même que je me déclare en tant que loup-garou, ils risquent de s’en apercevoir. J’ai beau avoir les potions tue loup, ça n’empêche pas la transformation, ça me rend juste inoffensif. J’ai juste l’impression que je vais tout perdre si je leur dis. Ils se rendront sans doute compte aussi que c’est de ma faute si ma mère est morte et ça pour le moment j’ai beaucoup de mal à l’accepter, même après cinq ans. C’est toujours douloureux de me dire que c’est à cause de moi qu’elle est morte. J’ai du mal à comprendre pourquoi mon père m’aide encore. Il devrait être furieux contre moi et au contraire il m’aide depuis toujours.

« Fais attention quand même, je sais bien que le travail et important mais la santé l’est tout autant, même pour les sorciers. »

Je n’ai jamais caché mon côté sang-mêlé. Ma mère était une sorcière et mn père est un moldu. L’été je vis du côté moldu et j’aime beaucoup ce côté-là aussi. J’adore la magie évidement, mais j’aime aussi la vie que je mène quand je suis avec mon père. On se contente de traverser les routes chaque été et de vivre simplement, mais ça nous convient et on ça nous permet de passer du temps ensemble, de nous retrouver. Il n’y a que les nuits de pleines lunes qui sont un peu plus compliqués évidement. Je ris lorsqu’elle me dit qu’elle n’est pas présentable. Il n’y a vraiment que ça qui l’inquiète, c’est plutôt amusant compte tenu du fait qu’elle vient juste de s’évanouir, elle ne s’inquiète que pour son apparence. Ah les filles.

«Sérieux, tu penses réellement que ça autant d’importance que ça ? Tu viens de faire un malaise et tu penses à ton apparence. Tu as un sérieux problème, je me souvenais pas que tu étais aussi égocentrique. »

Je soupire et l’aide à se remettre debout. Un peu de sucre, s’il ne faut que ça pour la remettre d’aplomb je dis oui. J’acquiesce et commence à marcher vers la glacier et puis son côté journaliste reviens au galop.

«C’est juste, la dernière année et après j’ai bien l’intention de changer quelques lois du monde magique, parce qu’il n’est pas juste. »

Je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça, peut-être par défi, mais en tout cas c’est sûr que maintenant elle va s’en poser des questions.

_________________
Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: under pressure - nathan -

Revenir en haut Aller en bas

under pressure - nathan -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Présentation Virginie/Nathan.
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Parlons un peu

 :: Cimetière. :: Archivage Saison 2
-