AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.

Partagez|

I need your forgivness because i'm in love with you ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: I need your forgivness because i'm in love with you ♥ Sam 18 Avr - 8:31

9 décembre 2069
Cette fois-ci tout ira comme sur des roulettes. La dernière fois, y a eu pas mal de contre temps : j'ai pas réussi à croiser Mia et je me suis retrouvé coincé dans un placard avec Cerys... Bref, pas la soirée dont je rêvais pour me faire pardonner. Alors ce soir, tout se déroulera selon le plan. Plan très simple qui consiste à emmener Mia manger chez moi. Bien sur, Juliet ne sera pas là, sinon ça gâche tout. D'ailleurs j'ai pour obligation de ne pas évoquer le nom de ma meilleure amie et colocataire. Je ne voudrais pas tout foutre en l'air en l'espace de quelques secondes.
Je prends une profonde inspiration : c'est bientôt l'heure du couvre-feu, je dois me dépêcher. Cette fois-ci je suis sur de ne pas louper ma petite amie. Si elle a encore ce titre. Peu importe au final : ça ne change pas ce que je ressens pour elle et s'il faut, ce soir je la ferais mienne à nouveau.

Généralement, quand on essaye de se réconcilier avec la femme que l'on aime, on apporte des fleurs, on fait un sourire particulièrement désolé et on l'emmène au restaurant. Je n'ai pas les moyens d'en faire autant. Enfin... C'est surtout qu'il est difficile de passer inaperçu à Poudlard avec un bouquet de fleurs. Celui-ci attend sagement sur la table que j'ai dressé avant qu'elle n'arrive. Il n'y a plus qu'à espérer qu'elle accepte de me suivre et que j'arrive à la trouver.
Il me reste très exactement une demi heure. Il faut qu'on puisse sortir de Poudlard rapidement pour que je nous transplane chez moi. Si seulement elle pouvait déjà être là ! Je me retrouve seul devant le passage menant à la salle commune des serpentard. Il doit bien y avoir un moyen d'y entrer non ? Je suis sur qu'elle est là-dedans !
Par chance, un petit groupe de Serpentard passe devant, je me cache tant bien que mal et tend l'oreille pour entendre le mot de passe qu'il donne.
Je laisse passer quelques minutes avant de me présenter devant le mur. Pourquoi un mur en plus ? Un tableau comme chez les gryffondors c'est bien mieux non ? Mais je n'ai pas le temps de m'attarder sur ce sujet. Je prends mon courage à deux mains, sachant que je risque de me faire tuer par la moitié des étudiants présents dedans, et récite le mot de passe que je viens d'entendre. J'ai alors accès à la salle commune qui franchement, manque cruellement de goût. Là encore, je n'ai pas le temps de faire étalage de l'ampleur du désastre. Il faut que je trouve Mia et que je l'emmène avec moi.

Ça n'est pas très compliqué de la trouver : elle est assise sur un des fauteuils en cuir et lit un livre. J'imagine qu'elle révise, je sais que c'est une bosseuse. Une fille sérieuse en somme. L'espace d'un instant je me perds dans ma contemplation... Elle est vraiment magnifique. Et je dois la récupérer ! Je ne peux pas la laisser filer pour une dispute idiote. Quand je la vois comme ça, l'évidence me frappe encore plus qu'avant. Je l'aime.
Je prends une profonde inspiration sans faire cas des quelques regards curieux et souvent froid dont me couvrent les autres personnes présentes. Il faut que j'arrive à convaincre Mia de me suivre. Ou mieux ! Que je ne lui laisse quasiment pas le choix. Être ferme mais pas brutal. C'est la clef !
Je m'approche d'un pas décidé, elle lève les yeux de son livre quand elle comprend que c'est vers elle qu'on vient. Je ne cherche pas à déchiffrer son visage, je me contente de lui prendre le livre des mains, de le fermer et de le poser à côté d'elle. Je lui tends la main en priant pour qu'elle la prenne :

« Toi, moi autour d'un dîner dans mon appartement ! » Je lui offre un sourire que je veux séducteur avant de m'empresser d'ajouter : « Non n'est pas une réponse. »

Sur ce, j'attrape sa main avant même qu'elle ait le temps de la saisir et l'entraine dehors sous le regard ébahis des quelques étudiants présents. Je sais, je ne manque pas de culots mais pour ce coup, je suis carrément fier de moi. Sans un mot, je l'emmène dans le dédale de couloirs jusqu'à la sortie. Il faut qu'on puisse sortir de l'établissement afin que je puisse transplaner. À l'intérieur c'est juste pas possible !
Je n'ose pas lancer le moindre regard vers elle, à la place je sers un peu plus fort sa main, comme pour être sur qu'elle ne s'échaperra pas. Je sais bien que les portes de Poudlard vont bientôt se fermer alors j'accélère. Je crois que je bouscule un préfet, mais je n'en suis pas sur, de toute façon on arrive déjà à la sortie. Un pied dehors, puis deux et lorsque je sais qu'on est en dehors de la limite magique qui empêche de transplaner, je me concentre et l'horrible sensation qui se manifeste à chaque fois qu'on utilise ce moyen de transport apparaît.

Il est possible que je ne sois pas un pro du transplanage. Il est possible aussi que malgré ma détermination et la précision avec laquelle je voyais ma destination, on est atterri sur la table. Oui la table. Celle que j'avais préparé avec minutie, celle qui était orné d'un très jolie chandelier, heureusement éteint, celle sur laquelle étaient disposés les assiettes, les verres et les couverts. Oups.
À trop en faire ça finit toujours mal. C'est mon talent. Bon tout n'est pas en miette, mais la table n'a plus trop l'air d'être prête à accueillir un dîner romantique. Je pousse un profond soupire et j'aide Mia a descendre de la table. Par chance, le bouquet que j'avais préparé est toujours en état, je l'attrape et lui tend dans un sourire d'excuse :

« Dans ma tête ça se passait mieux que ça. Tout se passait mieux... Je suis désolé pour tout, je suis très souvent un con alors j'aimerais bien que tu m'accordes juste ce soir pour te prouver qu'on est fait pour être ensemble. »

Tant pis, rien ne m'empêchera de me réconcilier avec elle. Rien, parce que je suis déterminé à retrouver ma petite amie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: I need your forgivness because i'm in love with you ♥ Mer 22 Avr - 11:16

Je me levais sans grande conviction et attrapais quelques affaires que j'enfilais sans même réfléchir. J'étais en retard, comme toujours depuis qu'Andy et moi nous étions séparés, mais j'en avais plus rien à faire. Je sortais de la salle commune sans me presser et rejoignais la grande salle, presque vide aussi tard dans la matinée.
Je ne prenais même pas la peine de soutenir le regard noir de la bibliothécaire qui, chaque jour, constatait mes retards et mon manque d'investissement dans mes études. Mes notes n'avaient pas encore baissées mais je savais que ça ne tarderait pas si je ne reprenais pas vite les choses en mains. Le soucis, c'est que je n'en avais aucune envie. Je piochais sans enthousiasme dans le buffet préparé à notre intention, avalais deux ou trois bouchés et repartais sans adresser un seul mot à quiconque.

La journée s'éternisa, comme toutes les autres. Je n'avais aucune envie de m'investir et envoyais chier les rares personnes qui osaient venir prendre de mes nouvelles. J'avais créer une bulle de solitude autour de moi et maintenais les autres à distance grâce à des regards noirs et des réflexions cuisantes. La fin de la dernière heure ne sonna même pas comme une délivrance. Je n'avais rien de prévu et ne comptais pas profiter de ma soirée, parce qu'elle n'avait aucun intérêt à mes yeux. Plus personne ne m'intéressait de toutes manières. Je suivis le flot de Serpentard jusqu'à ma salle commune et montais chercher un livre de sortilège, puisque j'avais décidé de sécher le cours, quelques heures plus tôt, pour me balader dans le château. Je virais une deuxième année de mon fauteuil favoris et la regardais partir sans oser se rebeller, non sans un certain plaisir, avant de me plonger dans ma lecture.

Je ne sais pas combien de temps je restais assise là. Une demie heure, peut -être plus. Les groupes qui m'entouraient n'étaient plus les mêmes que lorsque j'étais arrivée, mais les Serpentard ont une facheuse tendance à ne pas tenir en place, aussi je ne pouvais pas me fier à si peu. Je relisais la même phrase depuis au moins deux minutes quand je sentis quelqu'un foncer droit sur moi. Mon coeur loupa un battement, peut-être même 5 ou 6 à vrai dire. Je le regardais s'avancer vers moi d'un pas volontaire et sûr de lui et fermais mon livre. Il me prit par le bras, m'annonçant en même temps le cours de la soirée qu'il avait prévu pour moi. Il chopa mon bras et je le suivais, trop abasourdie pour répondre.

Je ne savais pas si j'avais envie de passer la soirée avec lui. Envie si, j'en crevais littéralement d'envie, mais pas ma fierté qui ne supportait pas que l'on m'impose ainsi les choses. Je faillis faire demie tour au moins quarante fois mais n'en trouvait pas le courage. Quand je commençais a retirer mon bras de sa poigne, c'était trop tard. Je sentis mon nombril se torde et le paysage qui m'entourait devint flou. Je fermais les yeux et comptais les secondes. Je détestais transplaner, d'autant plus quand je m'y attendais pas. 11 secondes plus tard, mes pieds touchaient le sol. Je baissais les yeux, me rendant compte que ce n'était pas tout à fait exact: mes pieds touchaient une table qui avait dû être belle avant notre atterrissage raté. Il m'aida à descendre de sa table, avant de me servir une de ses excuses dont il avait le secret.

J'éclatais de rire.

Je me ressaisis, espérant qu'il ne le prenne pas mal. J'avais espéré qu'il fasse quelque chose d'aussi beau pour moi et l'attente de le retrouver était enfin terminée. C'était un tel soulagement que j'étais fière d'avoir une réaction aussi discrète. J'avais plutôt envie de sauter dans tous les sens et de le prendre dans mes bras pour ne plus jamais le lâcher. Je sortais ma baguette et, avec son aide, la table retrouvait le charme qu'elle avait dû avoir avant notre arrivée remarquable.

    Je suis désolée que ce soit passé comme ça entre nous Andy, je le regrette réellement. Mais c'était pas une raison pour me forcer la main comme ça.


Certes, j'étais heureuse d'être là, mais j'aurais aimé pouvoir accepter avant qu'il m'y emmène. J'aurais aimé avoir mon mot à dire et lui faire savoir que j'étais d'accord avec lui. Mais c'était aussi en parti à cause de son enthousiasme et de sa précipitation que j'étais tombée amoureuse de lui, alors je ne l'aimais qu'un peu plus malgré ma fierté qui s'insurgeait contre lui.
Revenir en haut Aller en bas

I need your forgivness because i'm in love with you ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Parlons un peu

 :: Cimetière. :: Archivage saison 1 :: Archives RP
-