AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes en Novembre 2075
Le froid s'installe sur l'Écosse
Rapporter de nouveaux membres remporteras 100pts à votre maison !
Faites de la publicité !
Nous avons besoin de professeurs, de gryffondors
et de serpentards.
La version 2.3 est en place !
L'équipe tient à vous rappeler qu'un écart maximal de 8 ans
est autorisé entre votre personnage et la célébrité qui le représente.

Partagez|

I'd rather be alone than unhappy- Cerys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: I'd rather be alone than unhappy- Cerys Mar 30 Déc - 12:41

I was in the darkness so darkness I became
prénom ∞ prénom
Je me suis levé tôt ce matin, étrangement tôt parce qu'on est en vacances. Je ne suis pas retourné chez mes mères. J'aurais sans doute dû, ça m'aurait éviter d'être aussi en colère contre tout le monde. Surtout contre Cerys. Elle aurait dû me parler avant de me quitter pour des raisons inconnues et d'en parler à Andy. Je lui en veux énormément, pas à Andy parc qu'au fond ce n'est pas lui qui est en cause mais, à elle je lui en veux. Elle aurait du savoir que ça me blesserait d'être larguer sans raisons valable et même si je n'ai pas été l’assommer de questions tout est rester en moi et rien ne pourra effacer ce sentiment de trahison.

J'essaie de bosser un peu sur les devoirs que l'on a à faire durant les vacances mais, je n'arrive à rien. Je pense sans arrête à Cerys, à mon frère et à William. William qui ne me donne aucune nouvelles depuis un certain temps. Je ne sais pas pourquoi mais, j'ai un mauvais pressentiment. Je n'ai pas été au rendez-vous qu' Evan m'a donné. J'ai écouter Andy et je n'y suis pas allé. Je n'ai pas de nouvelles depuis non plus, même si je lui ai envoyé une lettre pour lui dire que je ne viendrais pas. Je m'étais imaginé qu'il me répondrait mais, tout ça ce ne sont que des illusions. Je crois que je l'ai perdu définitivement.

Je me lève et décide de partir de la bibliothèque, je n'arrive à rien de toute manière autant remettre ça à plus tard. Je vais ranger mon livre dans un des rayons et tombe nez à nez avec Cerys. Justement quand on parle du loup. Il faut qu'on parle et étrangement je n'ai pas envie de parler maintenant. Comme lorsqu'on a parler avec Andy je n'avais pas forcément envie de discuter mais, c'était inévitable. J'ai soupiré et j'ai fini par lâcher d'un voix tranchante et plus froide que je ne l'aurais voulu :

« Merci de m'avoir poignardé dans le dos! C'était très galant de ta part. J'ai cru que t'étais quelqu'un de bien et je me suis encore trompé. Il va pourtant falloir que tu révise ta boule de cristal!»


Je ne suis pas des plus agréable mais, après tout elle l'a bien cherché et je n'ai pas l'intention de la laisser se défiler. J'ai besoin d'explications et je les aurais.

« Pourquoi tu ne m'as rien dit ?! »


Je ne comprends pas pourquoi ce silence. Je lui en aurait moins voulu que maintenant.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: I'd rather be alone than unhappy- Cerys Mar 30 Déc - 15:08

she's so afraid so she keeps running away
angel ∞ cerys


Vacances. Vacances. Vacances.
Normalement Cerys aurait du rentrer au manoir. Passer la semaine avec ses parents. Manger au manoir, avec tout le monde. Déballer ses cadeaux avec ses cousins. Comme avant. Sauf que tout avait changé. Les vacances d'été elle les avait passer à éviter ou à confronter ses parents, pour comprendre. Ils étaient restés muets. Elle se sentait cassée. Vide. Un trou immense dans sa poitrine. Un trou immense dans ses souvenirs. Pourtant c'était quoi une journée? 24h heures? Et 24 heures dans une vie? C'était rien pourtant c'étit ce qui avait suffit à la changer. Personne n'avait rien vu, certes, mais ça ne voulait pas dire qu'il n'y avait rien.
Alors elle avait envoyer un lettre, courte et consise, un truc du type. "je viendrais pas." écrit à la va-vite sur la carte la plus kitch et la plus moche qu'elle avait trouvé à Pré-au-lard. Ils avaient bien du trouver une raison débile pour expliquer son absence. Ils étaient très forts en raison débiles ses parents. Très très forts.

Aujourd'hui c'était le premier jour. Son dortoir était presque vide, la salle commune était beaucoup trop calme. Tout lui semblait mort et terne. Pourtant Noël c'était sa fête préférée. La neige, les sapins, les guirlandes, les cadeaux. Elle aimait tout. Poudlard avait aussi prit un air de fête mais pour Cerys le coeur n'y était pas. Son cousin avait proposé de rester avec elle, mais elle l'avait convaincu d'y aller. C'était son combat, elle ne voulait pas qu'il se retrouve dans une position difficile dans la famille par sa faute. Premier jour en solitaire donc. Elle s'était réveillée aux aurores. Le silence du dortoir l'avait empêcher de bien dormir et, puisqu'elle n'allait pas rester sur son lit toute la journée elle avait décidé de passer à la bibliothèque pour prendre des manuels et finir ses devoirs rapidement, histoire de pouvoir consacrer toutes ses journées sur les divers moyens possibles et inimaginables pour retrouver la mémoire. Ça en devenait une véritable obsesstion. Elle avait prévu de prendre un tas de livre et de partir étudier ailleurs, les bureaux c'était pas trop pour elle, Cerys travaillait à même le sol dans des pièces vides et vu que la population de Poudlard avait fortement diminuée, elle n'aurait aucun problème à trouver une pièce abandonnée. Ce qu'elle n'avait pas prévu c'était de se retrouver face à Angel, son ex.
Depuis qu'elle avait révélé sa vision à Andy, le meilleur ami d'Angel, elle s'était très bien débrouillée pour l'éviter mais savait bien qu'il viendrait la chercher. Andy l'avait prévenu lorsqu'ils avaient du passer plusieurs heures coincés dans un placard magique aux sous-sol.

Elle n'avait pas envie de crier. Pas aujourd'hui. Mais visiblement, ça allait finir en engueulade quoiqu'elle fasse. Il était... plutôt remonté? Elle n'avait pas vraiment le coeur à ça, mais il fallait qu'elle fasse bonne figure.

"Bonjour à toi aussi Angel."
Elle prit un livre dans un des étagères, visiblement plus contrée sur sa tache que sur la discussion.
"Je ne sais pas combien de fois il faudrait que je le répète. Les boules de crital c'est pour ceux qui désirent et recherchent avoir des visions. Clairement pas mon cas."

Elle finit par plaquer les livres qu'elle avait contre sa poitrine et le regarda droit dans les yeux.

"Au moins tu vois ce que ça fait de croire que quelqu'un est quelqu'un de bien alors que c'est pas le cas."

Pour elle la discussion était close, mais ce n'était clairement pas le cas de son ex.
Pourquoi elle ne lui avait rien dit? Parce qu'une vision ne se dit normalement pas. Parce qu'elle avait essayer de la refouler et de l'oublier mais qu'à chaque fois qu'elle le croisait, son visage réjouit de recevoir la marque lui revenait en mémoire. Parce qu'elle n'aurait pas été capable de tout lui dire d'un coup sans craquer au milieu. Parce qu'elle voulait toujours croire que c'était quelqu'un de bien et qu'elle ne voulait pas le voir changer. Elle se contenta de lui lancer un regard bien cynique. Elle aurait pu faire celle qui ne savait pas mais elle voulait en finir au plus vite.

"C'est pas vraiment quelque chose facile à placer dans une discussion tu vois? Oh Angel, je viens d'avoir une vision qui te montre très heureux de recevoir la marque des connards de mangemorts, sinon ça va, Bien mangé?"

Elle soupira et secoua la tête.

"Et puis c'est pas trop comme si on parlait beaucoup quand on se voyait."

C'était clairement plus physique que sentimental. Elle n'était pas amoureuse de lui, elle l'aimait bien, certes, mais son estomac ne se remplissait pas de papillon comme il aurait du et elle savait que c'était son cas aussi. Il avait quelqu'un d'autre en tête quand ils étaient ensemble, ça n'avait pas été très dur à deviner mais elle s'en fichait pas mal à l'époque.


   
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: I'd rather be alone than unhappy- Cerys Mar 30 Déc - 22:31

Elle ne me regarde même pas quand je lui parle, comme si tout ça n'avait aucune importance. Comme si notre histoire n'a eu aucune importance. Ce n'est pas le sentiment que j'ai, même si on n'est pas forcément restés longtemps ensemble je l'ai aimé et ça m'a blessé qu'elle me quitte comme ça sans même une explication. J'ai toujours eu besoin de savoir le pourquoi du comment alors forcément je reste froid. Quant à son don j'aurais compris si elle m'en avait parler mais ça n'a pas été le cas.

« J'aurais compris si tu m'en avais parlé tu sais. Je suis ouvert d'esprit tu le sais pourtant.»


Oui elle le sait parce que je suis bisexuel que mes mères sont lesbiennes et que j'ai toujours été ouvert d'esprit même en étant petit. Je ne suis ni raciste ni supérieur alors elle aurait pu m'en parler ça ne m'aurait pas éloigné d'elle. Peut-être qu'au fond elle ne m'aimait tout simplement pas, ça m'aurait fait moins de mal que là. Sa réplique me refroidi un peu plus, elle rends l'atmosphère de plus en plus glacial. Je n'aime pas beaucoup qu'on s'en prenne à mon frère et je sens clairement qu'elle a une dent contre lui, contre moi maintenant aussi. Je sais qu'il est en tort mais, je ne peu pas m'empêcher de le défendre encore parce qu'il est mon frère tout simplement.

«Tu crois que ton don te donne le droit de juger les gens comme tu l'as fait pour moi! C'est injuste! Tu n'avais pas le droit de me faire ça! C'était égoïste de ta part.»


Injuste égoïste j'ai tellement de mots à sortir que tout d'un coup ça serait trop mais,il finiront pas sortir,je le sais parce que c'est toujours comme ça que ça fini comme pour Andy j'ai fini par lui avouer ce que j'avais sur le cœur et au final ça m'a fait du bien alors je sais que là ça me fera autant de bien d'avoir des réponses et de comprendre. Certes ça n'aurait pas été facile de le placer dans une conversation mais, elle aurait pu essayer.

« Ça m'est égal, tu aurais du aborder le sujet d'une façon ou d'une autre. Tu l'aurais su si j'avais eu un don particulier, toi Andy ou Juliet, je l'aurais partagé avec mes amis! On était ensemble merde ! Un couple c'est sensé se parler et discuter! On avait pas la même vision du couple!»


Ça me blesse qu'elle me dise qu'on ne se parlait pas et j'ai bien compris qu'en gros je n'avais été avec elle seulement pour son plaisir. Je suis vexé et je me demande ce que j'ai bien pu lui trouver.

« Pardon?! D'accord je comprend tout, donc c'était juste physique, c'est ça que tu es entrain de me dire et ça tu la vu aussi dans une de tes visions!»


Je suis un peu sur les nerfs, voir beaucoup même. Je ne pensais pas qu'elle puisse me faire ça je me trompe beaucoup il semblerait. Alors du coup je me suis approché et je l'ai embrassé comme si c'était la première fois qu'on s'embrassait peut-être qu'elle comprendrait qu'on ne peut pas réellement prédire l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: I'd rather be alone than unhappy- Cerys Mer 31 Déc - 2:58

Elle l'écouta d'un trait sans le couper une seule fois, préparant sa défense mentalement pour finir cette discussion au plus vite parce qu'elle savait ce qui allait se passer. Exactement comme avec Andy. Elle allait s'énerver, contre lui et contre elle-même aussi et elle finira par dire tout haut ce qu'elle voulait garder pour elle. Son intimité, la personne derrière le masque, elle l'a préservait autant qu'elle pouvait, elle savait que les apparences étaient importantes et qu'elle ne veut laisser aucune faille apparente pour qu'on ne puisse pas encore la démonter. Elle était déjà cassée, il n'y avait pas besoin d'en rajouter mais dès qu'elle se mettait en colère ou que ses sentiments la submergeait, les fissures se voyaient et le masque explosait.
C'était arrivé avec Andy. Ça pouvait se reproduire avec Angel et ce n'était pas ce qu'elle voulait. Elle souhaitait juste passer des vacances tranquille et avancer dans ses recherches alors il fallait en finir avec cette histoire une bonne fois pour toute.

Il s'était dit ouvert d'esprit et elle le savait mais il fallait bien plus que ça pour accepter une destinée irréfutable. C'était pas pour rien que ses visions du futur pouvaient se compter sur les doigts d'une main. Tout le monde pensait, voulait changer le futur. Tout le monde sauf Cerys, parce qu'elle savait que ça n'en valait pas le prix. Parce qu'elle savait que c'était impossible.  
Il pouvait donc la traiter d'égoïste, lui reprocher d'être injuste. Elle l'était certainement mais les mangemorts étaient ce qu'ils étaient. Des tueurs qui se cachaient sous des masques, des pantins à la solde d'un mort. Des âmes perdues certainement ou des personnes trop naïves pour croire une philosophie aussi abjecte. Alors elle l'avait jugé, sans réelle preuve. Parce qu'une vision c'était quoi au fond? Un souvenir qui ne lui appartenait pas, rien de plus. Elle s'était peut être trompée sur son compte mais ça ne changeait rien. Que ce soit lui ou son frère, elle y avait réfléchi plus d'une fois, c'était du pareil au même. Les mêmes personnes finissaient blessées.

Et puis il était bien gentil de lui balancer que lui il en aurait parlé. Et bien qu'il le fasse. Elle n'était définitivement pas comme lui et il ne savait pas ce que c'était. Il n'avait pas eu sa grand mère qui lui répétait sans arrêt qu'il ne fallait prévenir qu'une personne consentante et capable d'affronter son destin. Il ne savait pas la torture que c'était de devoir toujours tout garder pour soi. Elle avait mis des années avant de commencer à raconter ce qu'elle voyait à Logan et elle ne lui disait toujours pas tout. C'était son meilleur ami, elle avait une confiance infinie en lui, elle mettrait sa vie entre ses mains quoiqu'il pouvait arriver sans crainte mais ce fardeau c'était le sien. Ils pouvaient appeler ça comme ils le voulaient mais à ses yeux ça relevait plus d'une malédiction que d'un cadeau mais pourtant elle souffrait de sa perte. Parce qu'il y avait des avantages, parce qu'elle avait perdu ses repères et qu'elle commençait à se perdre elle-même. Alors peut être que lui l'aurait dit, parce qu'il aurait été capable de faire souffrir ses amis avec ce futur inébranlable, mais elle ne pouvait pas. Elle avait elle-même rejeter la vision pendant de longues semaines avant de l'accepter. Et elle n'était même pas à son propos. Alors il pouvait bien parler mais il ne savait pas ce que ça faisait. Et puis elle savait parfaitement comment il aurait réagit en l'apprenant. Exactement comme les autres.

Il semble choqué de ce qu'elle avait osé affirmer avec la plus simple légèreté. Il était là pourtant lui aussi. Il était témoin de ce qu'ils avaient fait, qu'elle ne regrettait absolument pas par ailleurs. Pourtant même avec toute la bonne volonté du monde elle ne pouvait pas prétendre avoir été amoureuse de lui. Elle l'avait aimé, plus qu'un ami, plus que chacun des copains qu'elle avait eut avant ou après. Une sorte d'amitié évoluée étrange. Ils ne parlaient pas beaucoup, certes mais avec lui elle se sentait bien. Parce que c'était quelqu'un de bien. Quelqu'un qui dans quelques années vaudrait peut être le coup, si elle finissait comme c'était bien parti par en tomber amoureuse. Elle ne lui avait jamais "je t'aime" ni à lui, ni à aucun autre d'ailleurs. C'était une sorte de parcelle avant une vraie relation de couple peut être ou juste un parmi les autres dont elle se souviendrait plus chaleureusement. Apres tout, elle avait quoi? 15 ans? L'amour restait abstrait. Tout ce qu'elle savait c'était qu'elle aimait bien être avec lui et ça lui suffisait.
Et puis il y avait eut la vision. Enfer. Horreur. Damnation. Le bon garçon était devenu le mangemort. Ses rêves d'adolescente s'étaient brisés. La dure réalité de la vie. Alors elle n'avait pas voulu voir ça, les papillons ne volaient pas comme ils auraient du, et elle était partie, laissant à ses amis le soin de s'occuper de lui. Elle s'était simplement retirée parce qu'elle n'était pas de taille.
Alors oui ça avait été physique mais non, ce n'était pas que ça mais elle ne voulait pas le montrer. Il serait plus facile à oublier s'il la détestait.

- Mais quoi? Tu vas pas me dire maintenant que tu...

Elle ne pu pas finir sa phrase, les lèvres d'Angel s'étaient collées aux siennes. Comme avant, mais en mieux. La surprise lui avait fait lâcher ses bouquins. Elle ne s'y attendait pas. Elle ne comprenait pas non plus. Il voulait quoi à la fin? Des excuses pour l'avoir plaquer ou des excuses pour ne pas lui avoir dit ce qu'elle avait vu? Mais ça n'avait plus vraiment d'importance. Par réflexe elle lui rendit son baiser. Comme avant. par habitude elle passa ses mains désormais libres dans ses cheveux, sur sa nuque. Elle aurait pu continuer encore longtemps, comme ils l'avaient bien souvent fait, mais la surprise était passée et ses pensées, les barrières qu'elle s'était créées étaient revenues à leur place.
Elle allait exploser. Comme avec Andy dans le couloir. Elle essayait autant qu'elle pouvait de s'éloigner de lui et il revenait comme un fleur et l'embrassait. Elle le repoussa doucement.
Avec ce baiser, les souvenirs d'avant lui étaient revenus. Pas ceux dont elle avait besoin mais c'était suffisant pour lui rappeler ce qu'elle avait déjà perdu et ce qu elle perdrait encore si elle s'aventurait sur cette pente glissant.

"Angel, c'était quoi ça?"
Elle était complètement larguée mais il fallait qu'elle réponde à ses accusations.
"Je ne t'ai rien dit parce que je savais exactement comment tu allais réagir. T'allais t'énerver comme ton pote Andy, me crier que j'ai tort et qu'on peut toujours changer son futur. Qu'il faudrait juste y croire.  Mais ça ne marche pas comme ça. Cette vision c'était comme avoir une grenade dégoupillée dans la main. Tu sais qu'elle va t'exploser a la figure, tu ne sais juste pas quand alors tu la jettes le plus loin possible pour que l'explosion ne te touche pas. J’ai fais exactement la même chose. Je me suis barrée parce que je ne voulais pas te voir devenir un monstre. Je ne voulais pas, dans le futur, si on se retrouvait l'un contre l'autre, avoir une seule hésitation avant de t'attaquer. Je ne voulais pas avoir de remords. Je voulais que ce soit clair. Si je te l'avais dit, tu aurais cherché une solution. Tout le monde cherche toujours des solutions. Mais parfois il n'y en a pas. Et je ne veux pas me battre pour des causes perdues. Mon pouvoir a bien des défauts mais il permet de bien choisir ses combats, ses adversaires.
Alors oui. Je suis partie, j'ai pas prévenu, c'est clairement pas correct, mais tu t'attendais à quoi? J'avais à peine quinze ans. C'est quoi quinze ans? C'est rien. Rien du tout. C'est pas assez pour devoir affronter un truc pareil. Je pouvais pas affronter une nouvelle pareille. Et partir n'était pas plus facile. J'ai du garder cette vision pour moi jusqu'à ce que... Et bien que ton pote passe au mauvais endroit au mauvais moment.
Alors oui c'était physique. Et non ce n'était pas que ça, j'aurais aimé que ce ne soit que ça, j'aurais donné un rein pour que ce soit plus facile, d'oublier, mais ça ne l'est pas. Et non je n'aurais pas pu essayer d'empêcher que ça arrive à tes côtés, parce que le destin se contente de nous briser et que j'ai déjà trop perdu à cause de lui. J'veux pas qu'on m'enlève quoique ce soit d'autre alors arrêtes. T'as eu tes réponses, et elles vont pas te plaire comme elles ont pas plues à ton pote mais tu veux que je te dise quoi? C'est la vie, et je voulais souhaiter le contraire autant que je veux, ça ne changera rien"

Elle avait essayer de rester calme, mais l'amertume se sentait dans sa voix. Pas de la colère, de l'amertume et de la tristesse aussi, au fond de ses yeux. Son masque qui menaçait de s'écrouler à tout moment. Elle ramassa ses livres. Elle sentait que ce n'était pas fini mais qu'est ce qu'elle pouvait ajouter? Elle avait tout dit. Maintenant elle voulait juste qu'on la laisse tranquille et qu'elle finisse ce fichu devoir de DCFM.

[je t'ai pondu un pavé, tu m'as inspiré et je vais dodoter là xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: I'd rather be alone than unhappy- Cerys Jeu 1 Jan - 22:15

Ce baiser je voulais qu'il lui fasse comprendre que rien n'est prévisible, que tout n'est pas jouer d'avance. J'y ai mis tout mon amour et tout mon cœur et je ne pensais pas qu'elle me rendrait ce baiser mais, c'est pourtant ce qu'elle a fait. Ses livres étaient tombés sur le sol et ses lèvres se sont collées aux miennes. Ce fût tout aussi agréable que les premières fois où je l'ai embrassé, où l'on s'est embrassé. Je me souviens des nuits que l'on a passé tous les deux et il est évident qu'il y avait une partie de physique dans notre couple mais, pour moi c'était quand même un peu plus que ça. Je n'ai pas eu vraiment le temps de lui dire pourquoi je venais de l'embrasser. Elle m'avoue enfin pourquoi elle n'a rien dit, pourquoi avoir garder tout ça secret. Je comprend mieux même si je n'aime pas la façon dont elle me parle d'Andy. Je n'aime pas qu'on s'en prenne à mes amis.

« Ne parle de lui comme ça Andy n'est pas que mon pote c'est mon meilleur ami. Tu peux comprendre ça ou tu es trop égocentrique pour en avoir aussi?! Tu crois vraiment à tout tes visions? Tu crois réellement que tout est joué d'avance? Je ne sais pas comment tu fais. Il n'y a pas que ce que tu vois qui compte, des tas d'autres choses entre en compte. J’admets que j'ai songé à aller ce rendez-vous que j'aurais sans doute accepter de le suivre aussi mais qu'est-ce que ça aurait changé? Ça aurait été pour lui, pour le surveiller, pas pour être comme eux. Tu ne veux pas comprendre ça non plus! J'ai besoin de savoir ce qu'il fait, de savoir qu'il va bien. Parce qu'il est mon jumeau et que c'est une partie de moi! Tu comprends ça ou pas?»


Je ne sais pas pourquoi je me suis énervé. J'avais besoin de me justifier, de lui montrer que je n'étais pas méchant que je ne deviendrais pas comme eux. Je sais ce qu'elle ne me croira pas surtout si je lui crie dessus mais, ça me rend dingue qu'elle m'imagine être l'un d'entre eux, qu'elle me juge sans comprendre toute les raisons que j'ai à vouloir suivre mon frère, du moins que j'ai eu, car désormais je sais qu'il sera impossible pour moi de retourner vers lui sans décevoir mes amis et je n'ai pas envie de les décevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: I'd rather be alone than unhappy- Cerys Ven 2 Jan - 17:07

Évidement il ne voulait pas en rester là et elle n'avait pas eut besoin de ce don qui lui manquait horriblement pour le savoir. Elle allait se prendre en pleine figure plus d'un an de silence et de sentiments refoulés. Génial. Il n'y avait rien de mieux pour commencer le matin.

Il défendit même Andy, son meilleur ami alors que clairement il n'y avait pas vraiment de quoi se vanter. C'était un con. Un vrai. Le genre édition collector qu'on espère ne rencontrer qu'une fois dans sa vie, voir même jamais. Un mec carrément insouciant, insupportable, très énervant qui s'amusait à jouer avec ses nerfs. Oh il avait certainement des qualités bien cachées au fond, si on creuse beaucoup. Comme tout le monde. Il l'avait même plus ou moins traiter de pute, enfin il avait dit que c'était pas ce qu'il voulait dire mais c'était quand même vexant. Bon certes elle n'avait pas aimé d'un amour profond et sincère ses ex, mais pour sa défense, eux non plus n'étaient pas "amoureux" d'elle. Sauf Angel, enfin elle n'était pas sur d'avoir tout compris parce qu'elle était sûre qu'il pensait déjà à quelqu'un d'autre lorsqu'ils étaient ensembles.

"Tu crois que parce que tu as deux meilleurs amis tu as le monopole de l'amitié ? Que parce que je t'ai quitté du jour au lendemain pour me protéger ça fait de moi une égoïste complète? Alors oui, il faut remettre toutes les choses dans leur contexte, mais ça ne marche pas que de mon côté Angel! Je me doutais bien que si tu passais de leur côté ça n'aurait pas été forcément pour une foi soudaine en leurs idées mais explique moi ce que ça change à la fin? Tu aurais été du côté des porteurs de masques, et moi de l'autre et ce n'est pas le genre de groupe que tu peux quitter sans passer par la case cercueil.
Si tu as refusé de rejoindre ton jumeau, alors oui c'est lui que j'ai vu, maintenant qu'est-ce que ça change ça aussi? Tu m'expliques ce que tu vas faire si tu te retrouves face à lui en combat? Si ton [i]meileur[i/] ami se retrouve face à lui? Et puis comment vous le saurez de ton façon? Ils portent des masques pour une raison! Le futur n'est pas joué d'avance, certes, mais le futur est un enchaînement de choix. J'ai fait le choix de ne pas vouloir me poser de questions à ce moment, et parce que ton frère a fait un mauvais choix il n'oblige personne à le suivre.
Oui on est tous maîtres de nos destins et pourtant oui je vois des morceaux du futur. Tu crois vraiment que ça te fait plaisir quand tu vas te coucher de voir ta tante se faire égorger sous tes yeux? Pourtant je n'étais pas là. Pourtant elle devait être encore vivante mais leurs choix étaient fait. À elle et à son agresseur. Je l'ai pressenti avant même de le voir, j'ai hurlé pendant toute la soirée pour qu'elle n'y aille pas. Mais dès qu'elle y est allée, dès qu'il a décidé qu'elle ne passerait pas un jour de plus sur terre j'ai tout vu. Le sang qui dégouline, son corps qui s'est affaissé, la peur dans ses yeux. Tout. Les choses s'étaient enchaînées de tel sorte que oui, elle devait mourir et non je ne voulais pas laisser faire ça, mais c'était trop tard. Les pressentiments peuvent être changés, mais pas les visions puisque je ne vois que le futur proche, presque immédiat ou le passé. Alors non je ne les remets pas en doute et tu remarqueras qu'elles ont une fâcheuse tendance à toujours se réaliser.
"

Ils faisaient pas mal de bruit dans la bibliothèque vide. Elle n'avait pas vérifié mais croisait les doigts pour que la bibliothécaire soit sortie.

"Alors tu m'excuseras mais j'ai l'habitude de toujours vouloir me protéger, et pourtant je comprends complètement que tu t'inquiètes pour ton frère. Ce n'est pas parce que tu veux me voir comme une connasse d'allumeuse sans sentiments pour quelqu'un d'autre que pour elle même que c'est ce que je suis. Je donnerais ma vie pour mes cousins, ou pour Logan et tu le sais. J'ai aussi peur pour ma cousine que tu n'as peur pour ton frère et je ne sais même pas si elle en fait parti ou non. J'ai fait ce que j'ai pu pour qu'elle ne tombe pas entre leurs mains mais si elle fait ce choix, alors je vais forcément toujours avoir peur qu'elle se cache sous ces putains de masques! Je vais avoir peur pour elle, mais je vais aussi avoir peur pour les autres. Pour Logan surtout, parce qu'une fois qu’ils en auront marre des nés-moldus ils s'en prendront aux sang-mêlés. J'ai déjà mes propres amis à sauver avant de m'occuper des autres et si j'étais tombée amoureuse de toi, et crois moi j'aurais bien aimé, j'aurais certainement dû penser différemment. Et si tu m'avais vraiment aimé' tu serais certainement allé chercher tes réponses plus tôt.
On a chacun nos problèmes Angel et ça ne risque pas de s'améliorer avec ce qui va arriver et même si j'aimerais autant pouvoir sauver un plus grand nombre de personnes, je dois d'abord me focaliser sur ceux qui me motive à me lever tous les matins. Ceux sans lesquels la vie net vaudrait pas la peine d'être vécue. Et j'en ai clairement rien à faire qu'on me trouve égoïste ou sans cœur.
"

Elle parlait beaucoup trop vite, son rythme s'était accéléré avec la colère. Peut importe son humeur, Angel faisait parti des gens auxquels on se tait qu'on pouvait faire confiance. Ceux qui pouvaient savoir nos plus gros secrets et elle n'avait parlé de ses peurs pour Victoria qu'à Logan, parce qu'en tant que Cerys Sevenwood, une sang pur issue d'une vieille famille, elle devait avoir l'air d'avoir une vie parfaite et qu'il était le seul devant qui elle restait toujours elle-même mais après une année de silence, Angel avait le droit de savoir quelques infos de plus. Pour mieux comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: I'd rather be alone than unhappy- Cerys Lun 12 Jan - 15:22

Je sers les dents en l'écoutant, bon sang comment j'ai pu tomber amoureux d'elle? Je me rends compte à présent que j'ai été bien aveuglé par mes sentiments. Que notre histoire était bel et bien qu'une partie de plaisir et que nous n'aurions jamais pu aller plus loin. J'ai été si con. Con de croire qu'une fille comme elle pouvait m'aimer. Con de m'attacher. On est tous con en amour de toute manière. La donne n'aurait pas changé selon elle et peu importe mes raisons. Je sais qu'elle a raison, je ne veux juste pas l'admettre.
Je suis surpris qu'elle me parle de sa famille. Elle ne l'a jamais fait avant. Elle n'a jamais vraiment parlé d'elle tout court. Je crois que je commence à comprendre pourquoi. Bravo Angel, tu a gagné le gros lot. Je suis doué pour raviver des mauvais souvenirs on dirait. Je ne devrais pas culpabiliser, ce n'est pas de ma faute si elle voit tout ça. Ce n'est pas de ma faute si elle est voyante. Comment j'aurais pu le savoir, elle ne me parlait pas. Elle a toujours été très secrète. Je ne lui ai pas non plus posé beaucoup de questions sur elle à vrai dire. On est sans doute tous les deux responsables.

« Je suis navré pour ta tante. Je l'ignorais … Je …»


Je ne sais même pas quoi dire. Ça ne doit pas être évident non plus pour elle. Je n'aimerais pas être à sa place et je me félicite de ne pas y être. J'aimerais pourvoir la réconforter mais, c'est impossible. On a mis trop de distance entre nous, trop de non dit, trop de choses qui ont creusé un fossé immense. Je suis outré qu'elle suppose que je ne l'ai pas réellement aimé. C'est facile de me dire ça maintenant. On a tous les deux nos torts alors pourquoi continue-t-elle à me renvoyé la balle ?

« Stop! Stop! Stop! Comment peux-tu insinuer que je ne t'ai pas vraiment aimé? C'est trop facile de me dire ça maintenant. Tu nie parce que ça te blesse aussi mais ne me dit pas que je ne t'ai pas aimé parce que c'est faux. Je t'aimais, c'est vrai et c'est vrai aussi que ce n'est plus cas maintenant mais ça n'empêchera pas que ça a été vrai et qu'on ne pourra pas effacé ça. Je n'ai pas cherché les réponses avant parce que j'étais encore trop en colère pour mettre des mots sur ce que je ressentais. Je n'avais pas envie d'en parler, je pense que tu peux comprendre ça non?»


Je suis certain qu'elle peut comprendre. Ce n'est pas comme si ça avait été simple de me rendre compte que notre histoire, même si elle avait été courte était finie. Et tout ça ne sont que des concours de circonstances, si Andy ne m'avait pas dit qu'elle était voyante, jamais je ne serais venu aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: I'd rather be alone than unhappy- Cerys Jeu 12 Fév - 12:16

À y réfléchir c'était quand même beaucoup d'émotions pour une première matinée de vacances. Ils avait beaucoup trop haussé le ton pour une bibliothèque surtout vu le caractère de la bibliothécaire. Les lunettes sur le bout du nez, elle avait l'habitude de faire sortir toute personne ayant dépassé le volume sonore d'une plume qui gratte le papier et eux ils étaient là à se crier dessus pour des histoires qui avaient presque un an et personne ne leur disait rien. Cette journée était vraiment étrange.

Angel lui présenta des sortes de condoléances pour sa tante. Ce n'était pas du tout l'effet recherché. La mort prenait tout le monde et on devait s'y confronter plus ou moins tôt dans notre vie, mais ses problèmes de famille n'étaient pas vraiment ce pourquoi elle avait raconté ce passage de sa vie. Aussi cruel que ça puisse paraître, ce n'était pas sa mort en soit qui était importante. C'était la manière dont c'était arrivé. Le pourquoi du comment. Pourquoi elle l'avait vu, comment ça s'était passé avant d'en arriver à l'acte. Comme elle avait craché tout ses ressentiments avant, elle était, à défaut d'être vraiment calmée, plus calme.

- T'as pas compris Angel. Je... évidement c'était horrible cette nuit là, évidement que je souhaiterais que rien de cela ne lui soit un jour arrivé mais je ne t'ai pas raconté ça pour que tu t’apitoie sur mon sort! Je veux juste que tu comprennes ma décision. Pas que tu l'approuves, pas que tu me prennes en pitié mais juste que tu saches.

Elle prit une profonde inspiration essayant autant que possible de se calmer. Maitriser ses émotions. Ce n'était qu'à ce sujet. Simplement et purement ralentir son coeur, oublier ce sentiment prenant et dévorant d'accusation injustifiée. De culpabilité aussi. Évidement que c'était de sa faute si elle était partie mais c'était aussi la faute de son jumeau de s'être tourné vers le mal, leur faute à eux de ne pas s'être compris. La faute du destin qui lui avait donné un tel don? Et dire qu'à l'époque elle aurait tout fait pour s'en débarrasser. Il faut faire attention à ce qu'on souhaite.
Évidement lui il est en colère. Il a le droit d'être en colère. Il hausse le ton. Encore. Ils vont finir par réveiller tout le château avec leurs cris. Elle comprend. Enfin elle essaie, autant que possible, même si son rythme cardiaque est reparti de plus belle et qu'elle a aussi envie de crier.
Elle ne pourra pas.

La porte grince, s'ouvre et laisse place à une femme à la figure austère sur le pas de la porte. Merde. C'est clairement pas un jour pour se faire engueuler. Par reflex elle plaque sa main sur la bouche d'Angel, au cas où il n'aurait pas finit son discours et le pousse vers le fond de la rangée en silence. Ses livres sont restés par terre, au milieu des dalles de pierres mais elle reviendra les chercher un autre jour. De toute façon elle n'a plus la tête à étudier. Ce qu'il faut maintenant c'est qu'ils sortent d'ici, que ce soit pour continuer leur engueulade passionnée ou pour disparaître et ne plus jamais se reparler comme ils l'avaient si bien fait cette dernière année. Enfin avec des talons d'une bonne dizaine de centimètre, être discrète c'était pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: I'd rather be alone than unhappy- Cerys Sam 28 Fév - 16:42

C'est dingue ça, elle veux toujours s'en tirer sans qu'on l'aide, sans qu'on ai de compassion. A vouloir trop souvent se retrouver seule et se débrouiller seule elle va finir par l'être. Je me demande vraiment ce qui se passe dans sa tête. J'essaie juste d'être oui bon ok d'être compatissant, d'essayer de comprendre de … de lui montrer que ça me touche et que je lui là si elle à besoin, mais je suis stupide, parce qu'elle ne veut pas de mon aide. Elle ne veut l'aide de personne. Je soupire et lui répond:

« Tu t'entends un peu? Pas de compassion? A t'entendre on croirait que tu n'a pas de cœur, que tout ce qui t'arrive ne pourra jamais toucher personne d'autre. Tu te trompe, j’essaie juste d'être sympa avec toi, mais tu ne laisse personne entrer. Ça doit être pour ça que tu es devenue si détestable. Sérieusement Cerys à un moment t'aura besoin de notre compassion, tu ne peux pas toujours tout garder pour toi.»

Je peux comprendre qu'elle ne veuille pas en parler, je peux comprendre qu'il a certaines choses qu'on préfère ne pas dire, mais je ne suis pas un enfant de cœur, loin de là et je pensais qu'à moi elle pouvait tout me dire, mais visiblement je me suis trompé sur toute la ligne. La bibliothécaire à du nous entendre, qui ne nous a pas entendu ? Je soupire et me demande pourquoi je suis tombé amoureux d'elle. C'était seulement physique, ces mots me restent dans la tête et mon font beaucoup de peine. Oui ça l'était peut-être, mais c'était important pour moi. Elle était importante et maintenant elle a tellement changée que je ne sais plus qui j'ai en face de moi. Je suis surpris qu'elle me prenne plaque sa main devant ma bouche me faire taire et elle nous entraîne dans une autre allé, histoire qu'on ne soit pas découvert et que la vieille harpie ne nous jette pas dehors. Une fois que tout est de nouveau calme. J'enlève sa main et lui lance un regard noir avant de lui murmurer :

« Non je ne comprends pas ta décision. Tu m'a jeté pour une vision, je ne comprendrais jamais ça. A l'avenir, si tu as d'autres vision dans lesquelles tu me vois t'étrangler, ça ne sera peut-être pas qu'une vision parce que présentement c'est la seule envie que j'ai vis à vis de toi.»

Je suis déçu, c'est le moins qu'on puisse dire. Déçu et j'ai tout à coup très envie de m'éloigner d'elle.

« Je crois que nous n'avons plus rien à nous dire. »

Je lui laisse le bénéfice du doute, si jamais elle doit me dire quelque chose, qu'elle le fasse maintenant, parce que je ne suis pas près de lui reparler à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I'd rather be alone than unhappy- Cerys

Revenir en haut Aller en bas

I'd rather be alone than unhappy- Cerys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» I'd rather be alone than unhappy- Cerys
» Unhappy birthday | Edgard
» Black-Rolls ☺ Maybe if I was not who I am, I will be unhappy
» [0050] Cerys de Lylth [PYROLI]
» Cerys - Whatever people say I am, that's what I'm not
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patracitrouilles :: 
Parlons un peu

 :: Cimetière. :: Archivage saison 1
-